Communauté de pratique : Virtuelle ou réelle (#6 Suite et fin d’une série publiée en 2009)

Je suis membre de 50 groupes de discussion sur les réseaux sociaux. Je participe à la création, l’édition de wiki. J’écris et partage par newsletter ou sur mon blogue depuis plus de 7 ans des articles qui génèrent des discussions parfois animées! Je participe aux discussions en ajoutant mon grain de sel régulièrement.

Mon implication à la grande communauté virtuelle des apprenants globaux est indéniable. J’ai même reçu un courriel de Linkedin (2013-02-12) m’annonçant que je fais partie du 1 % de profils les plus « viewed » en 2012… sur 200 millions de membres!

Les groupes de discussion!

Est-ce cela les communautés de pratique? En un sens oui. Les groupes de discussion répondent à des critères des communautés de pratique

  1. Une pratique ou un domaine d’expertise (gestion, formation, opérations, etc.)
  2. Un sujet particulier (la formation de formateur, l’asepsie, le soin aux personnes âgées, etc.)
  3. Une communauté (type de personne, type d’industrie, etc.)

Bon le troisième point peut être un peu plus large dans les groupes de discussion puisque les critères d’acceptabilité des groupes peuvent permettre un certain laxisme, volontaire ou non, lors de l’adhésion des nouveaux membres (la course aux « amis » est une réalité dans les réseaux sociaux).

Mais au total les groupes de discussion ont plusieurs caractéristiques des communautés de pratique.

À la base, les membres partagent leurs connaissances, échangent de l’information, s’envoient des documents et se développent.

Le sens de l’appropriation et d’engagement varie beaucoup d’un membre à l’autre. Certains membres se pressent de faire partie de multiples réseaux pour bien paraître.

L’apprentissage est plus passif si on se limite à la lecture. Lecture ou simplement ignorer les nombreux courriels de mise à jour de contenu.

L’application des apprentissages s’évalue plus lentement. Aucune rétroaction de vos collègues du groupe pour vous encourager à poursuivre.

Les « activités » des groupes de discussions sont asynchrones. On consomme lorsque le temps nous le permet, chacun de son côté. Vraiment pas une situation idéale d’apprentissage si la volonté de ce développement est vacillante.

Vous l’avez deviné, je l’avoue, je ne suis pas membre d’une communauté de pratique virtuelle au sens propre du terme.

J’imagine cependant qu’une telle communauté répondra à plusieurs besoins qui manquent aux groupes de discussions

  1. Structure
    • Au niveau du choix de ses membres
    • Au niveau du type de sujets abordé
    • Au niveau du niveau (!) des discussions
    • Au niveau des interventions planifiées

2. Activités

    • Activités synchronisées, tous ensemble
    • Fréquence accrue pour accentuer le développement
    • Suivi des présences

3. Documents et techniques

    • Portail virtuel de partage
    • Facilité de téléchargement
    • Un système informatique de répondeur automatique et de gestion des listes

4. Personnel

    • Un administrateur technique du portail virtuel
    • Un ou plusieurs modérateurs de discussion
    • Un….

Hmm…

Finalement plusieurs groupes de discussions répondent bien à ces critères! Est-il nécessaire de segmenter et définir précisément les types de communautés? Seth Godin, un de mes maîtres à penser, parle de tribu.

Les membres de la tribu…

  • la protègent,
  • s’impliquent dans son développement,
  • en retirent de grands bénéfices,
  • y trouvent sécurité et réconfort
  • y invitent personnellement de nouveaux membres pertinents,
  • et ne se demandent pas si leur communauté a une typicité technique, virtuelle, communautaire, sans but lucratif, bénévole ou autre.

On fait partie de la « gang »!

Ceux qui me lisent depuis des années savent bien que je suis un praticien. J’aime lire et m’inspirer des grands de ce monde. À l’occasion, j’oublie de les citer correctement sans toutefois prendre le crédit de leurs écrits ou de leurs idées. Mes lecteurs savent aussi que je ne m’attarde pas aux détails, et en vieillissant, je me surprends à revenir à des valeurs de base :

  • Le sens de la communauté
  • La valeur intrinsèque de la chaleur du contact humain
  • Le précieux moment présent
  • Le plaisir pur et simple de rire en bonne compagnie
  • Le sentiment de contribution en regardant un sourire réciproque
  • L’énergie qui se dégage d’un groupe dynamique

et puis, je l’avoue, bon Dieu que les touches des claviers de nos téléphones intelligents sont petits!!!

Bref, je penche en faveur des communautés de pratique en face à face sans douter des bienfaits cognitifs des communautés de pratique virtuelles.

 


* Pour lire les autres articles de la série sur les communautés de pratiques

* Hyperlien des autres articles de la série
http://www.aliterconcept.com/blog/aliter_sensa/les-communaute-de-pratique-partie-1/
http://www.aliterconcept.com/blog/non-classe/les-communautes-de-pratique-partie-2/
http://www.aliterconcept.com/blog/non-classe/les-communautes-de-pratique-partie-3/
http://www.aliterconcept.com/blog/communaute-de-pratique/communaute-de-pratique-4/
http://www.aliterconcept.com/blog/communaute-de-pratique/communaute-de-pratique-5-l-essouflement/
http://www.aliterconcept.com/blog/aliter_sensa/communaute-de-pratique-virtuelle-ou-reelle-6-suite-et-fin-dune-serie-publiee-en-2009/

 

* Quelques autres…
http://www.aliterconcept.com/blog/non-classe/communautes-de-pratique-en-changement/
http://www.aliterconcept.com/blog/non-classe/la-pompe-a-eau/
http://www.aliterconcept.com/blog/non-classe/partenariat-dapprentissage/
http://www.aliterconcept.com/blog/non-classe/tribu/


 

N’HÉSITEZ PAS À LE PARTAGER pour inciter vos amis à penser autrement!

Articles récents:

Gérer le contexte et non le texte con

Gérer le contexte et non le texte con. Non, pas un mauvais jeu de mots. Je suis abonné à l’excellent magazine de l’ASQ. Chaque mois l, ASQ et ses contributeurs nous ouvrent les yeux sur des sujets intéressants et d’actualité. Chaque mois je me sens un peu plus intelligent… après m’être senti un peu idiot. Après tout, c’est le but des ces magazines : informer, éduquer, développer, améliorer. Mais... et c’est un gros, mais.. MAIS à l’occasion je me demande si vraiment certaines personnes sont surprises autant que moi et pour les mêmes raisons à la lecture d’articles présentés comme des moments d’illumination dans une mer d’opacité corporative. Ah ça, comme paragraphe opaque, c’était champion!

Plus d'info

Danger ! Souper spaghetti hors contrôle

Danger ! Souper spaghetti hors contrôle C'est ce que la pancarte à l'entrée de l'édifice aurait dû annoncer! Vous avez sûrement été invité à participer à une activité de financement semblable. Celle qui est organisée par des bénévoles soucieux d'accumuler des fonds pour un organisme sans buts lucratifs, pour aider les plus démunis ou les patients d'un centre de soins ou les scouts ou l'équipe de soccer locale. Une opportunité de photos pour le député du coin accompagné de la mairesse et des conseillers municipaux... etc, etc. On s'amuse, on se bourre la fraise et dans certains cas, la sauce à spaghetti est tellement bonne qu'en plus de nous faire oublier le goût des pâtes trop cuites, on s'en fait une réserve! Non seulement la sauce peut être savoureuse, fruit d'une recette ancestrale d'une bénévole qui a travaillé pendant des jours dans sa cuisine, mais en plus, cette réserve de sauce nous fait sauver du temps tout en contribuant à l'organisme qui a organisé l'évènement. On connait la chanson! On y participe chaque année pour appuyer la cause à laquelle on souscrit. Jusqu'à ce que...

Plus d'info

Mesures démesurées

Peter Drucker disait : « Si vous ne pouvez le mesurer, vous ne pouvez l’améliorer ».

Plus d'info

Elle a préféré « investir » dans un silencieux plutôt que de soigner son cerveau.

Elle a préféré « investir » dans un silencieux plutôt que de soigner son cerveau. Bien que cette situation semble [...]

Plus d'info

Les structures dissipatives et la conformité

Les structures dissipatives et la conformité. Certains de mes lecteurs assidus et quelques admirateurs (ben oui, j’en ai…) me trouvent un peu (un peu petit peu)… disons… "out of the box" (restons poli !).

Plus d'info

Cet hôpital a payé 2000$ pour un support à crayon !

Simplement en ne comprenant pas la cinquième discipline des organisations. Peter Senge a écrit, en 1991, sur le sujet des disciplines des organisations intelligentes. L’esprit d’équipe, le souci de développement du personnel, les modèles mentaux, la vision commune et finalement la pensée systémique. Cette pensée systémique que la plupart des organisations tentent de fragmenter par des processus compliqués basés sur des procédures rigides et nombreuses.

Plus d'info

Copyright © 2013 Aliterconcept Reproduction restreinte permise si accompagnée de cette mention.