Gratuit… mais coûteux pour le créateur

Le débat de la gratuité sur le net ne fait qu’émerger.
L’anecdote typique:
Créateur de contenu: « Bonjour ! Voici mon nouveau livre/DVD/e-book ! Seulement 19.95$! »
Utilisateur/admirateur du contenu:  » 19.95$ ! Mais, vous le donnez sur le blog ! Pourquoi paierais-je ? »

Autre anecdote typique :
« Hey, le nouvel album de XYZ vient de sortir ! »
« Ouais, je viens de le télécharger! Super génial ! »
« J’ai tous ses CDs ! »
« CD? T’es malade de payer pour ça ? »
« Ben, sur son site, il demande des contributions volontaires pour préparer son prochain album… »

Les exemples sont sans fin en cette ère de blogue, clip sur Youtube et autre forme de contributions électroniques modernes. Le Web 2.0, le Web contribue à la cote !
Tout le monde peut maintenant émettre son opinion et devenir la star d’un jour grâce à un article ou un clip devenu viral.
Bien peu soutiennent le rythme de production plus de quelques mois.
Bien peu le font avec l’intention de partager un contenu dont la valeur pourra encore s’évaluer dans plus de trois semaines.
Oh, loin de moi l’idée de ventiler ma frustration de voir mes 28 « visionnements » sur une capsule de gestion des priorités se faire comparer avec les 394 577 « J’aime » d’une ridicule, mais hilarante, vidéo d’un adolescent pré-pubère ne sachant pas prononcer la moitié des mots correctement.
Dans les deux cas , le contenu « gratuit » a nécessité des efforts de conception et de création. Youtube récompense les créateurs dont le contenu est visionné fréquemment. Tant mieux ! Dans le cas des millions de blogues dont le nombre de lecteurs se calcule encore par centaines ou dizaines, aucun retour sur l’effort n’est à prévoir.
La loi de la réciprocité est pourtant encore valide .
On disait à l’époque : Demandez et vous recevrez.
Aujourd’hui, avec l’avènement de la gratuité ubiquitaire sur l’Internet, c’est plutôt: « donnez et vous recevrez ».

Je contribue régulièrement à des sites tels que Wikipédia ou des infolettres qui « osent » demander une légère contribution pour continuer à entretenir le site Web, et encourager leurs auteurs. Je le fais avec bonheur et sérénité en sachant que j’encourage leur créativité tout en les remerciant de l’aide qu’ils m’ont apportée, de l’agrément qu’ils m’ont procuré et de la richesse des réflexions qu’ils ont initiée chez moi.

Je vous lance le même défi:
Que vaut cette lecture et celle des 400+ articles de mon blogue ?
Sentez-vous très à l’aise de ne rien donner ! Je continuerai à écrire quand même ! Ma motivation à le faire ne changera pas.
MAIS, ce signal de votre part confirmera que la créativité et l’imagination de mes propos sont appréciés.

Je vous propose donc plusieurs options de contribution volontaire.

Option 1 : abonnement au blogue 37$ par an….71 sous par semaine !
Inscrivez-vous sur la liste sur cette page et confirmez votre courriel pour recevoir tous les articles du blogue, semaine après semaine.

Option 2 : le blogue plus un livre de « yours truly » qui vous sera envoyé un fois par an ! Pour 47$ par année.
N’oubliez pas de vous inscrire sur la liste de distribution du blogue !

Option 3 : Le blogue, le livre ET le Chronograf, l’outil de planification des priorités. Pour 77 $ par année.
Une façon optimale de gérer vos priorités : La lecture hebdomadaire du blogue, la lecture annuelle d’une livre et la planification hebdomadaire avec le Chronograf !
Inscrivez-vous au blogue pour ne rien manquer !

Option 4 : le blogue mais payé à chaque mois. 5 $ par mois.

Et l’option 5 : par article, 1,50 $.

Allez, c’est l’heure des choix !

Merci pour votre lecture assidue depuis toutes ces années !

Par François Lavallée M. Sc.

 

L’appel à l’Action

Pour plus d’information sur la contribution volontaire cliquez ici
Les 4 options suivantes sont des abonnements à renouvellement automatique. Vous pouvez interrompre le renouvellement en me contactant.


Choix d’abonnement



 

Cette option ne se renouvelle pas automatiquement.

Contribution volontaire par article : 0,99$, cliquez ci-dessous.




Copyright © 2013 Aliterconcept Reproduction restreinte permise si accompagnée de cette mention.