Jeux et simulations : NASAGA 2009, partie 1

NASAGA 2009

Tout d’abord, une clarification : Ce que plusieurs de nos collègues du Sud appellent des JEUX sont en fait des activités d’apprentissage ludiques. Un jeu laisse les joueurs… jouer… contient une série de règles et un but bien précis à atteindre (pensez Monopoly). Une activité d’apprentissage est plus souvent facilitée, a aussi des règles et un but à atteindre, mais le but est souvent la réflexion qui suit, le debriefing. Ce dernier peut d’ailleurs prendre plus de temps que l’activité elle-même.

Dans les 2 cas, les participants apprennent sans presque s’en rendre compte… en jouant!

Jour 1 du NASAGA 2009 :

Certification en conception de jeux. Facilitateurs : 2 membres du groupe Thiagi (dont son fils, Raja) et Brian Remer. Occasion de faire l’essai de plusieurs activités d’apprentissage de Thiagi. Les jeux HELLO (un FRAME GAME), un CASH GAME, un TEXTRA modifié, un JOLT ont été démontrés. Le newsletter de thiagi renferme tous les détails. Bien que la journée fût TRÈS agréable, le niveau de connaissances acquises fut décevant pour un programme de certification. La seule activité vraiment liée à la conception des jeux fut une comparaison de plusieurs jeux commerciaux en relation avec une grille de critères précis. Cette grille valait cependant le déplacement! En effet, dans le but d’améliorer mon jeu C2EO, il était nécessaire de bien comprendre la mécanique des jeux en général. De plus, j’ai eu la chance de partager la journée avec Benoît Savard, un professionnel de la formation et de la performance.

Bénéfices de la journée :

  1. La grille de critères de jeux
  2. La rencontre de Raja Thiagarajan (et le partage de plusieurs fichiers sur ipod!)
  3. Conversation avec Benoît Savard.

Jour 2 du NASAGA 2009 :

Keynote par David Metcalf, University of Central Florida, Institute of simulation and training

La journée commence par un Keynote sur les simulations virtuelles. Bien qu’intéressante au niveau du contenu, le conférencier, un informaticien, bien que sympathique, ne faisait pas lever les foules. Les avancements technologiques nous sont maintenant connus et l’avenir passera par les jeux en ligne. À nous de saisir la perche. Plusieurs personnes ont été en état de choc de voir à quel point les jeux sont maintenant présents dans les stratégies d’apprentissage. L’internet ouvre de nouvelles possibilités jusqu’alors insoupçonnées. Même les jeux les moins avancés peuvent receler des merveilles au niveau de l’Apprentissage… Encore une fois, la leçon est la même : Sachez identifier vos buts d’apprentissage, vos learning points avant de commencer la conception!

Bénéfices : 

1.  Mise-à-jour sur les technologies de pointe.

Session 104 : Modern board games Principles used for learning

Cette session valait tout le prix de la conférence! 2 gamers professionnels (Scott Nicholson http://boardgameswithscott.com et Greg Koeser), des passionnés des jeux de société, nous ont présenté l’histoire moderne des board games avec une explication de la mécanique de plusieurs jeux populaires. Oublié Monopoly, les jeux contemporains sont rapides, imprévisibles et bourré d’action. Nous avons eu l’occasion d’essayer un jeu et par la suite, en étudiant la mécanique de CE jeu (essayez Pandemics… wow!), nous devions créer notre propre jeu pour démontrer la gestion d’une salle de cours… en 20 minutes. Le jus de cerveau coulait à flots! Quel gâchis! Une foule de règles, un but plus ou moins clair, un déroulement chaotique et une conclusion hâtive… Les conditions idéales pour me permettre de créer! J’ai passez les 5 dernières minutes à écrire furieusement les règles de mon prochain jeu : CHAOS! Une simulation de perturbation par des participants difficiles. Parlez-moi d’un cours profitable!

Bénéfices : 

  1. Compréhension des mécaniques des jeux de sociétés modernes
  2. Idées pour améliorer mon jeu C2EO
  3. Nouvelle idée de jeu pour les participants difficiles

Session 201 : Creative video experiences that makes training and development dynamic

Je me suis rendu avec de fausses attentes. Josh Weinstein m’a surpris. Beaucoup. Alors que je m’attendais à avoir un cours plutôt technique sur l’utilisation du vidéo, voilà que ce mec nous montre une présentation zen qui en a déstabilisé quelques-uns! Et plutôt que de trop parler sur ses succès, il nous divise en équipe de 4 et nous prête une caméra vidéo portative. Et là, le coup de génie : Il nous demande de filmer les questions que nous allons poser à nos collègues… et pas les réponses! Idée de génie, car l’intimidation générée par la caméra devient inexistante. Aucune gêne à poser des questions devant la caméra. Aucune gêne à répondre aux questions en équipe sans caméra. Quelle expérience enrichissante! Les questions probantes, intéressantes et parfois surprenantes de chaque équipe ont ensuite été téléchargée sur son ordi en un rien de temps (bon, bon… c’était un mac mais quand même…) et visionner en mode presqu’aléatoire pendant la session. Toutes les discussions sont restées confidentielles mais quel chemin parcouru!
Tout ça en 90 minutes. Criant de vérité et agréable à visionner. Une expérience humaine de grande valeur. Un modèle d’interaction. Un modèle à suivre pour promouvoir les discussions dans les équipes.
 
Bénéfices :
1.  Expérience inoubliable de l’utilisation du vidéo

Session 304 : Quick, sign up! The game’s afoot!

Dans chaque congrès vous trouverez une session qui détonne. Celle-ci fait partie de cette catégorie. Non pas qu’elle fût inutile, mais le format et le contenu m’ont laissé perplexe. Ryan Elliot nous a fait navigué sur un sentier inhabituel. Une variation du jeu TEXTRA bien connu nous a fait consulter un texte sur la pensée pour y ajouter des questions sous forme graphique. En pairant les gens qui avait des interprétations différentes sur les mêmes parties de texte, M. Elliot nous a permis de comparer de façon originale notre compréhension du matériel. Mais quelle confusion dans l’exécution de l’activité! Une démonstration rapide de son jeu de logistique de banquet nous a permis de voir les étapes de conception d’un jeu commercial simple. Et pour finir, un exercice de visualisation un peu étrange, mais qui pourrait être utilisé pour du brainstorming créatif…
Brainstorming créatif : Un message secret est écrit sur un bout de papier et plier pour en empêcher la lecture. En duo, le premier participant tient le bout de papier plié sur son front et ferme les yeux. Le deuxième partenaire écrit alors ce que le premier voit venir spontanément. Les images devraient apparaître… Quelques participants n’ont rien vu… On refait le processus inverse. Chaque participant écrit alors une courte phrase qui illustre pourquoi ces images sont apparues. On partage nos trouvailles en duo. Chaque participant écrit alors une autre phrase qui devrait être le message secret… On ouvre alors le message secret… Surprise! Ce n’est pas ce que nous avions vu… L’exercice devient alors intéressant, car il faut FAIRE un lien entre notre phrase et le message… Bon, un peu bizarre… À l’image du reste de la session. Si vous avez trouvé la lecture de ce paragraphe longue et confuse, BINGO! Imaginez 90 minutes…
 
Bénéfices :
    1. Un rappel : Ne pas hésitez à essayer des choses un peu étranges, mais garder le contrôle du groupe
    2. Variation du TEXTRA intéressante : Grouper les participants en utilisant la comparaison des interpretations

Par François Lavallée, M. Sc.

 

N’HÉSITEZ PAS À LE PARTAGER pour inciter vos amis à penser autrement!

Articles récents:

Mesures démesurées

Peter Drucker disait : « Si vous ne pouvez le mesurer, vous ne pouvez l’améliorer ».

Plus d'info

Elle a préféré « investir » dans un silencieux plutôt que de soigner son cerveau.

Elle a préféré « investir » dans un silencieux plutôt que de soigner son cerveau. Bien que cette situation semble [...]

Plus d'info

Les structures dissipatives et la conformité

Les structures dissipatives et la conformité. Certains de mes lecteurs assidus et quelques admirateurs (ben oui, j’en ai…) me trouvent un peu (un peu petit peu)… disons… "out of the box" (restons poli !).

Plus d'info

Cet hôpital a payé 2000$ pour un support à crayon !

Simplement en ne comprenant pas la cinquième discipline des organisations. Peter Senge a écrit, en 1991, sur le sujet des disciplines des organisations intelligentes. L’esprit d’équipe, le souci de développement du personnel, les modèles mentaux, la vision commune et finalement la pensée systémique. Cette pensée systémique que la plupart des organisations tentent de fragmenter par des processus compliqués basés sur des procédures rigides et nombreuses.

Plus d'info

5 règles pour créer une culture Qualité - Partie 5

5 règles plus loin où en sommes-nous ? Il manque encore la règle de fondation : la confiance. 0- Faire confiance.

Plus d'info

5 règles pour créer une culture Qualité - Partie 4

5 règles pour créer une culture Qualité...Il en reste une : 1- faciliter les interactions entre les individus.

Plus d'info

Copyright © 2013 Aliterconcept Reproduction restreinte permise si accompagnée de cette mention.