Liens faibles de l’organisation intelligente

Les liens faibles de l’organisation intelligente sont plus importants que vous ne l’imaginez!

 

Chaque année j’envoie des souhaits de « bonne fête » à plusieurs dizaines de personnes. En fait, je ne sais pas à combien de personnes je les envoie! Nos technologies de communications sont devenues tellement efficaces que je reçois des rappels de mon carnet d’adresses, de mes contacts de réseaux sociaux, en fait de partout!

Ces rappels omniprésents font partie de l’infobésité qui nous afflige. À chaque fois, je me pose la question : est-ce que je connais vraiment cette personne?

Dans certains cas, je ne me souviens plus de son visage…

Dans certains cas, de plus en plus fréquemment, je n’ai jamais rencontré cette personne, mais j’ai seulement communiqué par courriel, c’est un contact virtuel.

Dans certains cas, une demande de contact professionnel à la suite de la parution d’un article de blogue, je ne connais pas cette personne, je ne lui ai jamais parlé!

Pourquoi envoyer des souhaits de « bonne fête » à cette personne anonyme, inconnue et peut-être sans importance pour moi?

AHA!!

Sans importance pour moi…

Qui suis-je pour juger?

Dans notre ère de contacts superficiels, de réseaux sociaux, de concours du plus grand nombre « d’amis » combien de personnes sont vraiment importantes?

TOUTES!

Je ne suggère pas d’envoyer des souhaits à tous vos contacts. J’ai 1500 contacts LinkedIn, 250 amis Facebook, 1700 noms dans mon carnet d’adresses, quelques dizaines sur Google+, quelques centaines sur Twitter et j’oublie tous les autres réseaux sociaux que j’ai essayé au fil du temps.

Je devrais envoyer des souhaits à quelques dizaines de personnes chaque jour.

Mais non.

Je choisis à qui je les envoie.

Je m’assure de les connaître un peu. J’hésite parfois à en envoyer à des gens avec qui je ne veux plus interagir.

Sont-ils moins importants pour autant?

Non.

Peut-être moins importants pour moi, en ce moment.

Certainement pas moins importants au final.

Ce matin-là, c’était mon anniversaire.

J’avais oublié.

J’ouvre mon logiciel de courriel et je vois ces souhaits. Bizarrement seulement deux noms étaient des proches parents ou amis.

Certains m’étaient familiers.

D’autres moins.

Certains m’ont rappelé des souvenirs heureux.

D’autres moins.

Mais tous ont confirmé qu’à ce moment j’étais important. Assez important pour que quelqu’un m’envoie un souhait de « bonne fête ».

Oh, j’en entends déjà me dire que si je m’attarde à ce genre d’importance, j’ai de graves problèmes d’estime de soi (ou de moi!).

Ces interactions de faible intensité sont pourtant plus importantes qu’il n’y paraît à première vue. La nature est remplie de telles interactions faibles. Pensez simplement aux interactions entre deux molécules d’eau dans un nuage. Les interactions entre les molécules d’eau dans la vapeur semblent bien anodines, mais permettent à des masses de plusieurs tonnes d’eau de se déplacer dans les airs. Un défi d’ingénierie, s’il en est un!

Les interactions faibles sont partout dans l’univers et sont à la base de phénomènes puissants.

Ce matin, c’est ma fête.

J’avais oublié.

Plusieurs personnes me l’ont rappelé et ont inspiré ce texte.

Interactions faibles ne signifient pas interactions inutiles.

Que faites-vous pour faciliter ces interactions dans votre organisation?

Si je me fie à ce que j’ai ressenti à la lecture de ces souhaits ce matin et que j’extrapole cet impact sur 365 jours, sur la qualité de mes projets (ou de mes textes), sur l’énergie de la journée, je dois admettre que  …ça fait du bien!

Merci pour ces souhaits.

Merci de lire ce texte et de le partager.

Merci de prendre le temps de diffuser du bonheur, un petit rappel, un petit souhait à la fois.

Merci pour ces interactions faibles.

Merci pour tout.

Matériel sous copyright © Aliter Concept 2015. S.V.P. ne pas imprimer ou copier sans la permission de l’auteur.

N’HÉSITEZ PAS À LE PARTAGER pour aider vos amis à penser autrement!

Gérer le contexte et non le texte con

Gérer le contexte et non le texte con. Non, pas un mauvais jeu de mots. Je suis abonné à l’excellent magazine de l’ASQ. Chaque mois l, ASQ et ses contributeurs nous ouvrent les yeux sur des sujets intéressants et d’actualité. Chaque mois je me sens un peu plus intelligent… après m’être senti un peu idiot. Après tout, c’est le but des ces magazines : informer, éduquer, développer, améliorer. Mais... et c’est un gros, mais.. MAIS à l’occasion je me demande si vraiment certaines personnes sont surprises autant que moi et pour les mêmes raisons à la lecture d’articles présentés comme des moments d’illumination dans une mer d’opacité corporative. Ah ça, comme paragraphe opaque, c’était champion!

Plus d'info

Rencontrer des héros : le pouvoir du réseau

J'ai rencontré deux héros cette semaine. Rencontrer des héros n'est pas comparable à rencontrer des célébrités. Similaire, certes, mais plus humble. Je suis un grand fan, une vraie groupie! J'aime obtenir des autographes à des concerts. J'achète des éditions spéciales de mes CD favoris...Oups...oui...CD! J'ai récemment acheté (après 20 longues secondes de réflexion) 2 albums d'heavy metal historiques qui ont bénéficié du traitement spécial du groupe. Le prix n'est pas un sujet à discuter. Après tout, posséder (Je sais, je sais, "accéder" vs "posséder" est la mode du 21ème siècle...mais, avoir plus de 50 ans a ses avantages) ses albums spéciaux historiques a teeeelllleeemmment de valeur.

Plus d'info

Temps qu’à y penser : 6 étapes magiques

Temps qu’à y penser : 6 étapes magiques Je le savais. J’y pensais souvent, mais d’une manière floue, sans doute pour fuir l’inévitable. Ça ne marche jamais. La même chose arrive aux factures trop nombreuses qui s’accumulent insidieusement, une enveloppe livrée par la factrice, une à la fois. Enveloppe qu’on refuse d’ouvrir, comme si une facture dans une enveloppe ne signifiait rien jusqu’au moment ou elle crève le papier et nous transperce le cœur… et le compte de banque. Les projets et les obligations agissent de cette façon également. Mais ici nulle enveloppe ne les cache à notre vue. Non. L’ennemi est notre semi-diligence à noter sur notre calendrier le jour fatidique où ÇA arrive.

Plus d'info

Danger ! Souper spaghetti hors contrôle

Danger ! Souper spaghetti hors contrôle C'est ce que la pancarte à l'entrée de l'édifice aurait dû annoncer! Vous avez sûrement été invité à participer à une activité de financement semblable. Celle qui est organisée par des bénévoles soucieux d'accumuler des fonds pour un organisme sans buts lucratifs, pour aider les plus démunis ou les patients d'un centre de soins ou les scouts ou l'équipe de soccer locale. Une opportunité de photos pour le député du coin accompagné de la mairesse et des conseillers municipaux... etc, etc. On s'amuse, on se bourre la fraise et dans certains cas, la sauce à spaghetti est tellement bonne qu'en plus de nous faire oublier le goût des pâtes trop cuites, on s'en fait une réserve! Non seulement la sauce peut être savoureuse, fruit d'une recette ancestrale d'une bénévole qui a travaillé pendant des jours dans sa cuisine, mais en plus, cette réserve de sauce nous fait sauver du temps tout en contribuant à l'organisme qui a organisé l'évènement. On connait la chanson! On y participe chaque année pour appuyer la cause à laquelle on souscrit. Jusqu'à ce que...

Plus d'info

Changement d’huile inutile ? Cours de mécanique organisationnelle requis.

Changement d’huile inutile ? Allez expliquer cela au propriétaire d’une luxueuse Mercedes. Personne ne pourra argumenter que la garantie d’une berline familiale exige des opérations d’entretien pour qu’elle soit honorée. Cela fait partie de contrat entre le propriétaire et le manufacturier. On le sait. Oh, on pourra discuter longtemps sur la réelle fréquence requise par le véhicule et celle exigée par le manufacturier.. et les concessionnaires. Il n’en reste pas moins qu’un entretien déficient entraînera des problèmes à long terme sur le véhicule et des frais additionnels pour le propriétaire si ce dernier ne respecte pas les termes de l’entente de garantie. On le sait. On le sait, mais à l’occasion on étire un peu la sauce et les délais entre les entretiens peuvent, mais alors là vraiment rarement (…) aussi s’étirer. Vous me voyez venir j’espère…

Plus d'info

TOC, TOC, QA est là?

TOC, TOC, QA est là? Bien qu’habitué aux titres étranges celui — ci dépasse les bornes! TOC : trouble obsessif compulsif. Oh, ne vous inquiétez pas, personne (ou presque) en position d’autorité chez mes clients ne souffre de ce problème de comportement. Enfin, pas de façon pathologique. Mais… Depuis quelques années, je me plais à dire à mes clients des industries très réglementées que la perfection est l’ennemie du bien et que la conformité est l’ennemi de la qualité. Une fois qu’ils ont recommencé à respirer et qu’ils ont repris des couleurs normales, je m’explique.

Plus d'info