La nouvelle technologie dans notre salon

Rappelez-vous les vieux Star Trek. Le capitaine Kirk parlait dans une petite bébelle qui se dépliait et lançait, en panique quelquefois: « Scotty, beam me up ! » Réminiscence plaisante qui nous ramène à une époque où la technologie semblait tellement futuriste que nous en frémissions d’envie en nous demandant si nos petits-enfants pourraient un jour se téléporter au dépanneur…

Gene Rodenberry était un visionnaire. Mais les cellulaires d’aujourd’hui font beaucoup plus que celui de Kirk. Comme l’était Isaac Asimov dans ses livres des années 50 où les héros communiquaient par vidéoconférence. Comme l’est aujourd’hui Steve Jobs, le grand patron d’Apple.

Le génie de Steve Jobs ne tient pas à ses prouesses intellectuelles. Son copain de l’époque, un autre Steve, était plutôt le Wiz Kid. Mais le génie de Steve réside dans la créativité et l’imagination. Dans une poigne de fer aussi mais ça, c’est une autre histoire.

À l’instar de Bill Gates, un autre génie contemporain, Steve Jobs a vu l’ordinateur devenir un outil domestique ubiquitaire avant la plupart des gens de son époque. Un ordi à la maison. Un ordi pour nous aider dans de multiples tâches. Un ordi intuitif et convivial pour les utilisateurs. Et tout ça est dans le iPhone et dans le iPad, les deux récentes additions de l’arsenal Apple.

Apple a changé son nom assez récemment. De Apple Computers, la compagnie a résolument accepté son sort de compagnie technologique qui n’était plus vouée aux ordinateurs et a changé son nom pour Apple. Simplement Apple. Bien que nouvelle venue dans le secteur du divertissement, son iPod, lancé en 2001, a littéralement changé la face de la musique ou, pour compléter l’allégorie, a changé la gamme des produits tout en donnant le ton à l’industrie et en mettant la clé dans la porte des magasins traditionnels de musique : un geste de grande portée…

Le iPad va de la même façon changer la façon dont nous lisons livres et revues. Il va permettre à nos enfants de transporter leurs manuels scolaires, tous leurs manuels scolaires, sans se briser le dos. Il va aussi permettre au prof de faire des changements aux manuels sans défrayer les coûts faramineux d’impression qui ont empêché de réformer la réforme chaque année. Nous aurons enfin la possibilité d’ajuster le contenu sans attendre que l’imprimeur ait terminé de les imprimer… et d’ajuster le tir rapidement.

Le iPhone va enfin permettre la vidéoconférence partout et en haute définition. Déjà un appareil fantastique, la nouvelle mouture de cet appareil va sonner le glas des infructueux essais précédents de fusion des technologies. Déjà en 2001, un conférencier avait prédit que les multiples gadgets dont nous disposions (pagettes, cellulaire, agenda électronique, Nintendo portatif, etc.) deviendraient un seul et unique appareil. Et Toc! Le iPhone.

Plus puissant, vastement plus puissant que l’ordinateur qui a emmené Neil Armstrong sur la lune, le iPhone et son compagnon le iPad, selon vos besoins, nous amènent la technologie et le monde dans notre salon.

… où ailleurs…

et partout.

Par François Lavallée, M. Sc.

 

N’HÉSITEZ PAS À LE PARTAGER pour inciter vos amis à penser autrement!

Articles récents:

Danger ! Souper spaghetti hors contrôle

Danger ! Souper spaghetti hors contrôle C'est ce que la pancarte à l'entrée de l'édifice aurait dû annoncer! Vous avez sûrement été invité à participer à une activité de financement semblable. Celle qui est organisée par des bénévoles soucieux d'accumuler des fonds pour un organisme sans buts lucratifs, pour aider les plus démunis ou les patients d'un centre de soins ou les scouts ou l'équipe de soccer locale. Une opportunité de photos pour le député du coin accompagné de la mairesse et des conseillers municipaux... etc, etc. On s'amuse, on se bourre la fraise et dans certains cas, la sauce à spaghetti est tellement bonne qu'en plus de nous faire oublier le goût des pâtes trop cuites, on s'en fait une réserve! Non seulement la sauce peut être savoureuse, fruit d'une recette ancestrale d'une bénévole qui a travaillé pendant des jours dans sa cuisine, mais en plus, cette réserve de sauce nous fait sauver du temps tout en contribuant à l'organisme qui a organisé l'évènement. On connait la chanson! On y participe chaque année pour appuyer la cause à laquelle on souscrit. Jusqu'à ce que...

Plus d'info

Mesures démesurées

Peter Drucker disait : « Si vous ne pouvez le mesurer, vous ne pouvez l’améliorer ».

Plus d'info

Elle a préféré « investir » dans un silencieux plutôt que de soigner son cerveau.

Elle a préféré « investir » dans un silencieux plutôt que de soigner son cerveau. Bien que cette situation semble [...]

Plus d'info

Les structures dissipatives et la conformité

Les structures dissipatives et la conformité. Certains de mes lecteurs assidus et quelques admirateurs (ben oui, j’en ai…) me trouvent un peu (un peu petit peu)… disons… "out of the box" (restons poli !).

Plus d'info

Cet hôpital a payé 2000$ pour un support à crayon !

Simplement en ne comprenant pas la cinquième discipline des organisations. Peter Senge a écrit, en 1991, sur le sujet des disciplines des organisations intelligentes. L’esprit d’équipe, le souci de développement du personnel, les modèles mentaux, la vision commune et finalement la pensée systémique. Cette pensée systémique que la plupart des organisations tentent de fragmenter par des processus compliqués basés sur des procédures rigides et nombreuses.

Plus d'info

5 règles pour créer une culture Qualité - Partie 5

5 règles plus loin où en sommes-nous ? Il manque encore la règle de fondation : la confiance. 0- Faire confiance.

Plus d'info

Copyright © 2013 Aliterconcept Reproduction restreinte permise si accompagnée de cette mention.