Organisation intelligente et champ d’attraction

Le champ d’attraction autour d’une organisation intelligente est indéniable.

Entrez simplement dans un magasin Apple.

Que ressentez-vous ?

Le magasin est bien éclairé, les employés sont nombreux. Les produits sont exposés d’une façon admirable qui donne le goût de tous les essayer.

Ah oui, et l’enthousiasme des employés, nombreux (je l’ai déjà dit, mais ça mérite une répétition !) et très visibles (un T-shirt rouge ou bleu !), est palpable.

Ce sont tous des mordus ! Pas besoin de les stimuler à vendre …ils sont vendus !

Autres exemples : Google, Zappos et bien d’autres.

Et vous retrouvez des compagnies semblables localement.

Lorsqu’un employeur a bonne réputation, le mot se propage.

Ce qui se propage est étonnamment semblable :

  • bonne atmosphère de travail
  • projets stimulants
  • liberté d’action
  • programme de développement des employés
  • gestion souple
  • horaire flexible
  • consultation avec les employés
  • orienté vers le futur
  • excellent service à la clientèle
  • leadership d’exception

Les livres sur le leadership sont légion. Les livres sur la saine gestion aussi. Les livres sur les succès entrepreneuriaux également !

Les livres sur les organisations intelligentes ne fourmillent pas… encore.

Ces organisations sont présentes et attirent cependant les gens, clients et employés. Pas besoin de grandes théories ou de livres pour les appuyer.

Le bouche-à-oreille fait son travail.

Les clients en parlent. Et ils attirent d’autres clients.

Les employés en parlent. La réputation de ces compagnies exerce un champ d’attraction puissant dans leur secteur. Et d’autres employés affluent. Avec leur curriculum vitae à faire rougir !

Comment un tel champ d’attraction se construit-il ?

Lorsque je parle à mes clients de l’avenir des organisations et des nouvelles pratiques de gestion plus souples, les mêmes questions reviennent inexorablement :

  • on commence comment ?
  • quelles sont les étapes à suivre ?
  • peut-on acheter un « kit » de départ ?

Ah les « kits » de départ ! Tellement attrayants !

Perdez 10 livres en 10 jours… bien sûr ! Tout le monde veut la pilule magique, la recette sans efforts.

TOUT LE MONDE veut changer, mais peu de gens veulent vraiment

1— Faire les efforts nécessaires pour APPLIQUER la recette

et bien sûr

2— Faire les efforts nécessaires pour MAINTENIR les acquis.

mais surtout

3— COMMENCER !

Le concept de champ d’attraction est simple. Semblable à un champ gravitationnel, plus la masse est importante, plus le champ de force est grand. Chaque ajout à la masse augmente l’impact et la force du champ.

Margaret Wheatley parle de ce champ comme une force invisible qui occupe un espace et influence les comportements.

En terme organisationnel, chaque action mise en place pour améliorer les conditions de l’environnement organisationnel aura un impact sur le reste de l’organisation.

CHAQUE…

ACTION…

MISE EN PLACE !

Subtile différence : je ne parle pas de plan d’action, de plan stratégique, de grand projet …qui requièrent des mois d’efforts, d’approbation et qui finalement ne voient jamais le jour.

Ou pire encore, un projet qui commence et qui est abandonné avant d’avoir donné des résultats.

Non.

Je parle ici d’actions simples :

  • Mise en place presque sans efforts.
  • Presque instantanément.
  • Et dont les résultats sans grands éclats se font néanmoins sentir immédiatement. Des actions récurrentes et visibles.
  • Récurrentes.
  • Visibles.
  • Ne nécessitant pas de grands efforts de déploiement.
  • Ciblés.
  • Des petits succès, tout petits succès.
  • Récurrents.

Qui ont un léger impact sur le champ de force organisationnel.

Qui génèrent du bouche-à-oreille

Qui engendrent un engouement progressif.

Qui incitent les autres à prendre eux aussi de petites initiatives.

L’effet de l’intérêt composé fera du chemin.

La clé est dans la récurrence.

Dans la mise en place RAPIDE

Dans l’action SOUTENUE

Dans l’action COLLECTIVE

Pas de grandes théories.

Pas de consultants experts pour une durée prolongée et indéterminée.

MAIS… un fervent ardent désir de changer les choses.

En fait, David Snowden parle de trois caractéristiques pour innover :

1— Un besoin pressant (la pression)

2— Un désir ardent

3— Un changement radical de paradigme.

Les grands changements de ce XXIsiècle exercent une pression constante sur nos organisations. Volatilité, Incertitude, Complexité et Ambiguïté. L’acronyme de l’heure : VICA ! La pression est bien présente.

PRESSION : ✔︎

La compétitivité accrue provient de partout à travers la planète.

Le désir de performer mieux que le voisin augmente rapidement et les organisations se préparent à investir. Les plans d’affaires s’élaborent et se font présenter aux banquiers de ce monde ! YES WE CAN. ! YES WE WANT !

DÉSIR : ✔︎

Il ne reste qu’à changer les modèles mentaux.

PARADIGMES : X

Ah, c’est ici que le bât blesse !

L’organisation intelligente devra faire acte d’humilité et repenser sa structure. Non pas éliminer toute sa structure, mais plutôt les éléments structurants pour se débarrasser des éléments limitants tout en utilisant le plein potentiel de ses employés.

Une structure parallèle existe dans toutes les organisations. Une structure informelle, virtuelle et connectée qui est invisible sur l’organigramme. Une structure qui affecte l’ensemble des opérations. Cette structure n’a pas encore de nom officiel, mais Jon Husband parle de Wirearchy, Tom Peterson parle de holacratie ou holarchie et d’autres auteurs reconnaissent sa présence sans l’affubler de néologisme.

Nos organisations changent et évoluent, dans certains cas, bien malgré elles !

Peter Drucker disait que la seule façon de prédire l’avenir est de le créer.

CRÉER L’AVENIR !

L’avenir de l’organisation intelligente !

Faites-vous partie de l’histoire ou de l’avenir de votre organisation ?

Que faites-VOUS pour que cet avenir arrive ?

Mettez-vous en place des actions concrètes qui répondent aux besoins des employés et de la mission de l’organisation ?

OU attendez-vous l’approbation de ce grand plan qui n’en finit pas de se faire attendre du siège social ?

Êtes-vous activement en interaction avec les acteurs de la transformation ?

Ou attendez-vous une convocation à une réunion en haut lieu, réunion de trois heures pendant laquelle votre intervention se limitera à 10 minutes vers la fin de l’agenda… si le temps le permet ? Vraiment pas approprié dans une organisation intelligente.

Peter Drucker disait aussi que ce que nous appelons la gestion (le management) consiste à rendre le travail des gens plus difficile à accomplir.

On a également dit que la résistance au changement répond à cette équation :

V x I x S > R

Pour qu’un changement de paradigme s’effectue, la résistance ( R )  à ce changement doit être inférieure au champ organisationnel formé par l’interaction entre

  • La vision (V) claire de l’avenir communiquée à l’ensemble des gens
  • L’insatisfaction (I) de la situation actuelle
  • et la Stratégie (S) pour effectuer le changement

Entre d’autres mots :

Savoir où on est

Savoir où on va

et Savoir comment on va y arriver… quelles actions devront être mises en place… MAINTENANT !

Et être prêt à adapter la stratégie rapidement lorsque le marché et l’environnement le demandent.

Des actions. MAINTENANT

Des actions. Pour longtemps.

Des actions….qui augmentent l’impact des actions précédentes.

Imaginez un trou noir tellement lourd qui empêche la lumière de le quitter.

Imaginez une organisation tellement stimulante et vivante que ses membres refusent de la quitter !

Imaginez ce champ d’attraction pour une organisation intelligente.

Et agissez en conséquence !

L’organisation intelligente ne deviendra pas intelligente SANS VOTRE CONTRIBUTION.

VOTRE contribution MAINTENANT !

….

Vous n’avez pas d’idées? Mathieu Laferrière en propose quelques-unes dans son excellente synthèse de la première rencontre sur l’organisation intelligente.

Vous voulez plus d’idées ?

Joignez-vous à nous pour la deuxième rencontre sur l’organisation intelligente le 18 juin !

 

Matériel sous copyright © Aliter Concept 2015. S’il-vous-plaît ne pas imprimer ou copier sans la permission de l’auteur.

N’HÉSITEZ PAS À LE PARTAGER pour que vos amis puissent penser autrement!

Articles récents

Danger ! Souper spaghetti hors contrôle

Danger ! Souper spaghetti hors contrôle C'est ce que la pancarte à l'entrée de l'édifice aurait dû annoncer! Vous avez sûrement été invité à participer à une activité de financement semblable. Celle qui est organisée par des bénévoles soucieux d'accumuler des fonds pour un organisme sans buts lucratifs, pour aider les plus démunis ou les patients d'un centre de soins ou les scouts ou l'équipe de soccer locale. Une opportunité de photos pour le député du coin accompagné de la mairesse et des conseillers municipaux... etc, etc. On s'amuse, on se bourre la fraise et dans certains cas, la sauce à spaghetti est tellement bonne qu'en plus de nous faire oublier le goût des pâtes trop cuites, on s'en fait une réserve! Non seulement la sauce peut être savoureuse, fruit d'une recette ancestrale d'une bénévole qui a travaillé pendant des jours dans sa cuisine, mais en plus, cette réserve de sauce nous fait sauver du temps tout en contribuant à l'organisme qui a organisé l'évènement. On connait la chanson! On y participe chaque année pour appuyer la cause à laquelle on souscrit. Jusqu'à ce que...

Plus d'info

Changement d’huile inutile ? Cours de mécanique organisationnelle requis.

Changement d’huile inutile ? Allez expliquer cela au propriétaire d’une luxueuse Mercedes. Personne ne pourra argumenter que la garantie d’une berline familiale exige des opérations d’entretien pour qu’elle soit honorée. Cela fait partie de contrat entre le propriétaire et le manufacturier. On le sait. Oh, on pourra discuter longtemps sur la réelle fréquence requise par le véhicule et celle exigée par le manufacturier.. et les concessionnaires. Il n’en reste pas moins qu’un entretien déficient entraînera des problèmes à long terme sur le véhicule et des frais additionnels pour le propriétaire si ce dernier ne respecte pas les termes de l’entente de garantie. On le sait. On le sait, mais à l’occasion on étire un peu la sauce et les délais entre les entretiens peuvent, mais alors là vraiment rarement (…) aussi s’étirer. Vous me voyez venir j’espère…

Plus d'info

TOC, TOC, QA est là?

TOC, TOC, QA est là? Bien qu’habitué aux titres étranges celui — ci dépasse les bornes! TOC : trouble obsessif compulsif. Oh, ne vous inquiétez pas, personne (ou presque) en position d’autorité chez mes clients ne souffre de ce problème de comportement. Enfin, pas de façon pathologique. Mais… Depuis quelques années, je me plais à dire à mes clients des industries très réglementées que la perfection est l’ennemie du bien et que la conformité est l’ennemi de la qualité. Une fois qu’ils ont recommencé à respirer et qu’ils ont repris des couleurs normales, je m’explique.

Plus d'info

Cinq singes, une douche et une banane

Presque tout le monde la connaît celle-là. Cinq singes cohabitent poliment dans une cage. (Bon j’avoue que je ne se serais moi-même pas beaucoup poli si j’étais dans une cage avec 4 congénères, observés par des chercheurs un peu sadiques…) On ajoute une échelle dans la cage et on accroche un régime de bananes au bout de l’échelle. Hey, même un singe dont l’intellect est de niveau inférieur sait quoi faire dans ces conditions! Ce qu’il fit ! Le plus rapide des cinq commença l’ascension suivie des autres, un peu déçus, mais confiants de pouvoir arracher quelques bananes au victorieux primate. Mais voilà… nos astucieux chercheurs, sans doute des Ph.D. en psychologie sociale, un domaine particulièrement intéressant, ces chercheurs ont bien planifié leurs expériences ...

Plus d'info