Truc #3 Conserver l’intérêt

Conserver l’intérêt de votre auditoire…Plus facile à dire qu’à faire.

Pour bien illustrer mon propos, je vous propose quelques conclusions tirées d’un bouquin récent : « Presentation secrets of Steve Jobs » de Carmine Gallo. Pour ceux qui ne connaissent pas Steve, c’est le génie du marketing, co-fondateur et principal moteur de création chez Apple. Ses présentations durent en moyenne 90 minutes pendant lesquelles il présente les nouveaux produits et avancées technologiques de la compagnie. 

Une présentation de produits? De 90?

Oui chers lecteurs! Et les quelques 5000 personnes qui participent s’arrachent les billets. Regarder Steve Jobs en action pendant une présentation, c’est avoir une épiphanie. Son style est incroyable. Tout semble glisser sans effort et même les problèmes techniques deviennent un événement mémorable. Comment fait-il?

En résumé, voici les grands points de sa stratégie.

1- Des Démonstrations

Pas seulement des diapos mais des applications pratiques. Un point essentiel à retenir : Faites VIVRE votre point à retenir. À l’écran ou en direct mais de grâce, éloignez-vous des diapos! Steve Jobs présente très souvent des logiciels. Tous ceux qui ont donné des cours de logiciel savent que cette matière peut tuer! Pas pour Steve! En démontrant à l’écran de façon simple et en focalisant sur les points importants ou intéressants, il stimule les participants à essayer eux-mêmes et à apprendre eux-mêmes.

N’est-ce pas là l’essence de la formation?

2- Des Chiffres

Pas des tableaux à ne plus finir, des chiffres tous nus! Mais utilisés de façon experte. De GROS chiffres et peu nombreux par diapo. Mieux encore, mariez votre chiffre à une image qui a de l’impact. La présentation stimulante de résultats financiers est possible!

3- Des Mots

Steve Jobs utilise des mots qui reflètent son état d’âme. Il n’hésite pas à employer le superlatif, à qualifier d’excitant la nouvelle structure de son système d’exploitation, à parler de chose EXTRAORDINAIRE, époustouflante et même de carrément « zippy »! 

Et pourquoi pas? La structure trop formelle de certaines présentations nous pousse à complexifier notre vocabulaire. À moins de donner un cours en neurochirurgie, le vocabulaire technique est rarement nécessaire ou même utile pour véhiculer votre message.

4- Des Objets

Quoi de mieux lors de l’introduction du iPod que de donner un iPod à tous les participants? Ou encore de faire circuler la coque du nouveau laptop en aluminium anodisé? J’admets que M. Jos a un budget de publicité plus élevé que le mien, mais il faut avouer que l’utilisation d’objets pertinents est à la portée de tous

5- Des Co-vedettes

Pourquoi monopoliser la scène quand un expert, un collègue, un assistant ou un participant peut vous accompagner. L’impact au niveau de l’auditoire est palpable lorsque le présentateur change. Profitez-en pour préparer la prochaine étape, faire le participant difficile ou poser les questions que personne n’ose poser. Interagissez avec votre co-vedette! Faites-la briller et prendre toute la place. Faites réagir la foule!

Et revenez éventuellement à votre place…

6- Une grand finale

En anglais, on dit un « holy shit moment ». Quelle intensité! 

Préparez votre finale soigneusement. Préparez votre auditoire subtilement à recevoir le clou du spectacle. Votre dernier message risque d’être celui dont on parlera longtemps. Soyez prêt! Et imaginatif!

Ah oui… Assurez-vous que votre présentation soit au point. Le design de présentation sera traité plus tard mais en attendant, achetez Zen Presentation de Garr Reynolds ».

Par François Lavallée, M. Sc.

 

N’HÉSITEZ PAS À LE PARTAGER pour inciter vos amis à penser autrement!

Articles récents:

La grenouille et le tai-chi

La grenouille et le taichi... encore un titre sauté! Pratiquer le tai-chi est un défi. Bien le pratique est un Art! Les opportunités de dévier de la routine prévues sont innombrables. Les opportunités de s'améliorer toutes aussi innombrables.

Plus d'info

Gérer le contexte et non le texte con

Gérer le contexte et non le texte con. Non, pas un mauvais jeu de mots. Je suis abonné à l’excellent magazine de l’ASQ. Chaque mois l, ASQ et ses contributeurs nous ouvrent les yeux sur des sujets intéressants et d’actualité. Chaque mois je me sens un peu plus intelligent… après m’être senti un peu idiot. Après tout, c’est le but des ces magazines : informer, éduquer, développer, améliorer. Mais... et c’est un gros, mais.. MAIS à l’occasion je me demande si vraiment certaines personnes sont surprises autant que moi et pour les mêmes raisons à la lecture d’articles présentés comme des moments d’illumination dans une mer d’opacité corporative. Ah ça, comme paragraphe opaque, c’était champion!

Plus d'info

Danger ! Souper spaghetti hors contrôle

Danger ! Souper spaghetti hors contrôle C'est ce que la pancarte à l'entrée de l'édifice aurait dû annoncer! Vous avez sûrement été invité à participer à une activité de financement semblable. Celle qui est organisée par des bénévoles soucieux d'accumuler des fonds pour un organisme sans buts lucratifs, pour aider les plus démunis ou les patients d'un centre de soins ou les scouts ou l'équipe de soccer locale. Une opportunité de photos pour le député du coin accompagné de la mairesse et des conseillers municipaux... etc, etc. On s'amuse, on se bourre la fraise et dans certains cas, la sauce à spaghetti est tellement bonne qu'en plus de nous faire oublier le goût des pâtes trop cuites, on s'en fait une réserve! Non seulement la sauce peut être savoureuse, fruit d'une recette ancestrale d'une bénévole qui a travaillé pendant des jours dans sa cuisine, mais en plus, cette réserve de sauce nous fait sauver du temps tout en contribuant à l'organisme qui a organisé l'évènement. On connait la chanson! On y participe chaque année pour appuyer la cause à laquelle on souscrit. Jusqu'à ce que...

Plus d'info

Mesures démesurées

Peter Drucker disait : « Si vous ne pouvez le mesurer, vous ne pouvez l’améliorer ».

Plus d'info

Elle a préféré « investir » dans un silencieux plutôt que de soigner son cerveau.

Elle a préféré « investir » dans un silencieux plutôt que de soigner son cerveau. Bien que cette situation semble [...]

Plus d'info

Les structures dissipatives et la conformité

Les structures dissipatives et la conformité. Certains de mes lecteurs assidus et quelques admirateurs (ben oui, j’en ai…) me trouvent un peu (un peu petit peu)… disons… "out of the box" (restons poli !).

Plus d'info

Copyright © 2013 Aliterconcept Reproduction restreinte permise si accompagnée de cette mention.