La contribution à la tribu!

L’essence d’une tribu est la contribution individuelle de ses membres. Bien que la collectivité évolue ensemble, seul un individu peut ajouter à la connaissance collective par sa contribution.

Pas de contribution individuelle, pas de croissance collective.

On observe donc deux genres de personnes dans une tribu, une communauté.

1— Ceux qui viennent prendre.

2— Ceux qui donnent

 

Lequel de ces deux types reçoit-il le plus?

Étrangement, ceux qui donnent reçoivent davantage que ceux qui prennent.

Le dogme de plusieurs religions nous dicte le principe suivant: « demandez et vous recevrez ».

Le principe de la prière dont la fréquence doit augmenter proportionnellement avec la demande….

 

La nouvelle économie retourne le principe: DONNEZ et vous recevrez.

 

En fait, ce principe est encore plus vieux que toutes les religions! Le principe même du don de soi, du bénévolat, de la générosité.

Ceux qui le pratiquent le savent: les récompenses, tangibles ou non, sont beaucoup plus grandes que le don initial.

L’idée n’est pas de donner POUR recevoir cependant.

Le don doit être sans espoir de retour. Le don doit être total, sans attente.

 

Une communauté, une collectivité ou une tribu ne peuvent progresser sans ces importantes contributions individuelles.

Lorsque l’ensemble des membres ATTENDENT que les autres contribuent, la communauté stagne et cesse d’évoluer. Les résultats à long terme sont désastreux et entrainent le groupe vers l’annihilation pure et simple. Le cercle vicieux du manque de contributions individuelles entraîne un désenchantement, une désillusion, une insatisfaction de l’ensemble des membres, qui en retour, cessent eux aussi de contribuer.

 

À l’inverse, le cercle vertueux des contributions individuelles apportera une nouvelle vigueur au sein de la tribu!

Une simple contribution sera le coup d’envoi.

Suivi d’un ajout,

et d’un autre,

et d’une série de commentaires ou de discussions.

En virtuel,
en face à face.

Pour donner le goût de contribuer.

Pour profiter des bénéfices de cette contribution

et en faire profiter les autres!

 

Partager une bonne idée est comme partager une flamme:

Vous conservez votre idée, votre flamme

et vous avez une deuxième flamme qui jaillit,

qui génère plus de lumière sans ne rien vous enlever.

 

Alors brûlez fort!

Et partagez votre flamme!

Par François Lavallée, M. Sc.

 

N’HÉSITEZ PAS À LE PARTAGER pour inciter vos amis à penser autrement!

Articles récents:

30 kg de mort dans le dos

30 kg de mort dans le dos… c’est le poids moyen du matériel porté par un G.I. en situation de combat selon une recherche rapide sur le web. Rien de semblable à ce que j’ai sur le dos lors de ma première expérience de paintball au Big Foot, dans la région de Lanaudière.

Plus d'info

La cheville carrée et le trou rond

Depuis quelques années, je travaille avec mes deux fils pendant les vacances d'été...Bon, ok, pendant LEURS vacances d'été, pas les miennes. En tant que président d'une PME en consultation, les étudiants d'été représentent une bonne opportunité de tester les nouveaux produits et services à des coûts relativement bas. !

Plus d'info

Êtes-vous un amateur ou un vrai cuisinier ?

Cuisinez-vous ? Comme cuisinier amateur ou comme chef de renommée mondiale ? Et comme manager ? Êtes-vous un amateur ou un manager professionnel de classe mondiale ? La gestion est d'abord une mentalité et une foi absolue dans l'esprit humain. Aucun livre de gestion ne pourra vous donner la recette miracle. Mais il faut bien commencer quelque part. Comme en cuisine. Un œuf et un "grilled-cheese" avant de faire la mayonnaise parfaite !

Plus d'info

Crise : la solution ne viendra pas d’en haut.

Une récente crise sociale déclenchée par une tempête parfaite. Une situation presque normale dans le climat hivernal québécois : une tempête de neige. Une tempête de neige, comme toutes les tempêtes, accompagnée d’une bonne dose d’imprévus. Après tout, il s’agit d’un système complexe aux paramètres météorologiques difficiles à prévoir malgré la tonne de scientifiques qui s’y affairent. Une chose certaine : il faut se préparer à agir et agir pour se préparer.

Plus d'info

DANGER! La mince ligne entre rigueur et rigidité

Seth Godin est un maître dans l’art de résumer (vraiment pas mon cas avec mes blogues de 2345 mots!). Dans un de ses blogues de 2017, il clarifie tout : La première règle : vous suivez les règles.

Plus d'info

FAKE NEWS : 20% de gens heureux au travail

FAKE NEWS : 20% de gens heureux au travail Oh non… pas encore une statistique déprimante provenant d’une étude exhaustive [...]

Plus d'info

Copyright © 2013 Aliterconcept Reproduction restreinte permise si accompagnée de cette mention.