Dernier blocage à la créativité : vous n’êtes pas créatif.

Même pas un point d’exclamation dans le titre.
Aucune émotion. Vous le savez, un point c’est tout. On vous l’a dit à maintes reprises vous n’êtes pas créatifs.
N’essayez même pas! Vous êtes un fonctionnaire, un gestionnaire, un commis, un employé dont la fonction est bien définie dans votre description de tâche… pourquoi s’en faire?
Faites votre travail. Automatiquement. Ne pensez pas trop et surtout, surtout, n’osez pas sortir des sentiers battus!
On vous l’a dit. On vous l’a répété. Et les réactions de vos collègues ou de votre patron ont confirmé ceci chaque fois que vous avez, pour une raison inexplicable à ce jour, formulé une pensée, une idée créative lors d’une réunion.

Ce n’est pas un problème, c’est un fait. Vous n’êtes pas créatifs.

MAIS…
Si vous avez lu les 11 chapitres précédents en vous sentant titillé, émoustillé et si vous avez ressenti à plusieurs reprises l’envie d’essayer les techniques dont nous avons parlé, croyez-vous vraiment que vous n’êtes pas créatif?

NON!

Tout le monde est créatif!
Le pire blocage est bien sûr le dernier. Ce blocage est le plus insidieux et le plus profond. Saint Thomas D’Aquin voulait voir pour croire, mais on ne croit pas ce qu’on voit, on voit ce qu’on croit!
Si vous avez essayé, et réussi je n’en doute point, certains exercices proposés dans les textes précédents, vous aurez initié une démarche de créativité qui se voulait rédemptrice. Vous devriez, à cette étape être en mesure de confirmer que votre potentiel créatif est énorme, mais peut-être pas exploité à sa juste valeur.
Lors des ateliers sur la créativité, certains participants me confient, avec surprise et émotions, qu’ils venet de réaliser qu’ils sont CRÉATIFS!
Bien sûr!

Au risque de me répéter… tout le monde est créatif!

Si les théories sur les hémisphères du cerveau sont contestées dans leur forme aujourd’hui ( cerveau droit créatif et cerveau gauche analytique) on sait avec certitude qu’un manque de connexion entre les deux hémisphères rend la personne dysfonctionnelle. On sait aussi que certaines gens très créatives (oui, oui, au féminin, car « gens » au pluriel est féminin!) ne sont pas toujours rationnels. On reconnait également que les personnes (oui personnes, pas « gens »… ça sonne trop bizarre au féminin!) très analytiques ne semblent pas très créatives.
Le message est clair! Un cerveau normal EST créatif et analytique.
Croyez-le!
Voyez-le!

Ce blocage n’existe pas! Regardez-VOUS dans les yeux et répétez “Je suis créatif, je suis créatif…”
Lorsque vous compterez jusqu’à trois vous serez créatif.
1…
2…
3…

ÉPILOGUE

Les exercices et activités suggérées dans les textes précédents ne sont que les préludes à une plus créativité de votre part.
Je vous lance donc le défi : épousez votre créativité! Appuyez-vous sur votre potentiel créatif, aujourd’hui et chaque jour ensuite!
Je vous lance un second défi : laissez un commentaire à cet article. Écrivez ce que VOUS faites pour souffler sur les braises de votre potentiel créatif lorsqu’il semble assoupi.
Je prendrai les meilleurs techniques et les publierai (avec votre nom bien sûr!) dans mon prochain livre sur la créativité qui paraîtra à l’automne 2013.
Vous pouvez déjà le commander en allant sur la boutique D’Aliter Concept.
Je prendrai également en compte les suggestions de couverture! Sortez vos pinceaux, appareils photo et crayons de dessin!

Par François Lavallée, M. Sc.

 

L’appel à l’Action

Pour plus d’information sur la contribution volontaire cliquez ici
Les 4 options suivantes sont des abonnements à renouvellement automatique. Vous pouvez interrompre le renouvellement en me contactant.


Choix d’abonnement



 

Cette option ne se renouvelle pas automatiquement.

Contribution volontaire par article : 0,99$, cliquez ci-dessous.




Copyright © 2013 Aliterconcept Reproduction restreinte permise si accompagnée de cette mention.