PUBLIC, un acronyme

Voyez-vous, j’aime les acronymes. J’adore les acronymes. Certains les considèrent anachroniques, poussiéreuses choses du passé, mais j’ose aller à contre-courant. Les acronymes sont de merveilleux outils mnémoniques et forcent nos neurones (parfois encrassées) à se dégourdir.

Chercher les mots justes pour façonner un acronyme est un exercice de créativité et d’expansion de vocabulaire.

Voici donc l’acronyme PUBLIC. Un acrostiche donnant quelques trucs pour bien paraître en… public.

P… comme position : en deux parties. Tout d’abord, la position de votre instrument de communication : votre corps. Bien affaissé et prostré pour couper net le son de votre voix. ? Poursuivez la lecture… Bien droit, les épaules légèrement en arrière, l’abdomen en cadence avec le diaphragme qui pousse l’air hors de vos poumons vers vos cordes vocales. De la prestance pardi!

Et 2 : Ne prenez pas racine sur la scène devant votre lutrin. Circulez, déplacez-vous! Sachez apprécier le sombre derrière de la salle, le fabuleux côté gauche et le mystérieux côté droit de votre auditoire! Ceci permettra à tous de percevoir votre présence.

Uniforme! La règle d’or : Habillez-vous à un échelon plus élevé que votre auditoire. UN échelon. Un public en jeans? Un jeans griffé fera l’affaire. Pantalon propre et cravate? Un tailleur ou un complet sport. Tout le monde est en complet-cravate? Allez-y pour des couleurs sobres et sérieuses. À moins que la prochaine lettre teinte vos couleurs et ajoute au personnage.

Bienfaisant. Pensez émotion, sentiment, empathie, sincérité. Rien de pire que le mec sur scène qui fait un spectacle en tâchant de connecter avec son public. Rien de pire qu’un cadre ou un ministre qui énonce platoniquement toutes les platitudes « politically correct » contenues dans le grand livre de la morosité. Le public est là pour vous écouter! Le moins que vous puissiez faire est d’être reconnaissant et chaleureux! En fait, il vous faut établir un lien.

Lien avec votre public. Arrivez quelques minutes avant tout le monde. Prenez conscience de la salle, du micro, des équipements audio-visuels. Soyez à l’entrée de la salle pour le premier contact. Une bonne poignée de mains! Demandez le nom des participants. Apprenez-le si la foule n’est pas trop nombreuse. Retenez quelques noms pour ensuite poser des questions. Le nom d’une personne est le mot le plus important de l’univers pour cette personne. Ceci vous forcera à entrer en contact, à établir un lien d’une relative intimité avec votre public. Cela augmentera votre concentration et améliorera votre performance. Ceci vous aidera également à faciliter l’interaction.

Interaction. Posez des questions, adressez la parole aux gens dont vous avez retenu le nom, poussez une blague appropriée et bien sentie, demandez des volontaires, faites discuter les gens, suggérez des changements de place… quelques astuces pour stimuler les neurones de votre public. Le cerveau pense à 2 000-10 000 mots par minute et vous en parlez environ 150. Que pensez-vous que le cerveau fasse s’il n’est pas assez actif? Il change de chaîne! Et comme 80% de la population a une préférence d’attention vers le sens de la vision, il vous faudra également, gulp, privilégier le contact visuel.

Contact Visuel. Souvenez-vous de vos premiers exposés oraux. Le professeur vous a peut-être suggéré de regarder au-dessus du public pour ne pas briser votre concentration et diminuer votre gêne. Foutaises! Comment VOUS sentez-vous lorsqu’on vous parle sans vous regarder? Moi aussi. Et votre public aussi. Rien de tel qu’un 3 secondes intenses dans les pupilles d’une personne. Pas du public. D’une personne. Une à la fois. En avant surtout? Pas du tout! Rappelez-vous le P? Marchez dans la salle! Regardez les gens. Prenez le temps d’arrêter et de regarder chaque personne comme si elle était la seule au monde! Diantre! Elle EST seule au monde pendant ces 3 secondes de contact visuel.

Tout pour vous permettre de gagner votre public

Position

Uniforme

Bienfaisant

Lien

Interaction

Contact visuel

Qu’en pensez-vous? Le faites-vous? Des suggestions?

Par François Lavallée, M. Sc.

 

N’HÉSITEZ PAS À LE PARTAGER pour inciter vos amis à penser autrement!

Articles récents:

30 kg de mort dans le dos

30 kg de mort dans le dos… c’est le poids moyen du matériel porté par un G.I. en situation de combat selon une recherche rapide sur le web. Rien de semblable à ce que j’ai sur le dos lors de ma première expérience de paintball au Big Foot, dans la région de Lanaudière.

Plus d'info

La cheville carrée et le trou rond

Depuis quelques années, je travaille avec mes deux fils pendant les vacances d'été...Bon, ok, pendant LEURS vacances d'été, pas les miennes. En tant que président d'une PME en consultation, les étudiants d'été représentent une bonne opportunité de tester les nouveaux produits et services à des coûts relativement bas. !

Plus d'info

Êtes-vous un amateur ou un vrai cuisinier ?

Cuisinez-vous ? Comme cuisinier amateur ou comme chef de renommée mondiale ? Et comme manager ? Êtes-vous un amateur ou un manager professionnel de classe mondiale ? La gestion est d'abord une mentalité et une foi absolue dans l'esprit humain. Aucun livre de gestion ne pourra vous donner la recette miracle. Mais il faut bien commencer quelque part. Comme en cuisine. Un œuf et un "grilled-cheese" avant de faire la mayonnaise parfaite !

Plus d'info

Crise : la solution ne viendra pas d’en haut.

Une récente crise sociale déclenchée par une tempête parfaite. Une situation presque normale dans le climat hivernal québécois : une tempête de neige. Une tempête de neige, comme toutes les tempêtes, accompagnée d’une bonne dose d’imprévus. Après tout, il s’agit d’un système complexe aux paramètres météorologiques difficiles à prévoir malgré la tonne de scientifiques qui s’y affairent. Une chose certaine : il faut se préparer à agir et agir pour se préparer.

Plus d'info

DANGER! La mince ligne entre rigueur et rigidité

Seth Godin est un maître dans l’art de résumer (vraiment pas mon cas avec mes blogues de 2345 mots!). Dans un de ses blogues de 2017, il clarifie tout : La première règle : vous suivez les règles.

Plus d'info

FAKE NEWS : 20% de gens heureux au travail

FAKE NEWS : 20% de gens heureux au travail Oh non… pas encore une statistique déprimante provenant d’une étude exhaustive [...]

Plus d'info

Copyright © 2013 Aliterconcept Reproduction restreinte permise si accompagnée de cette mention.