Tribu!

Plusieurs lectures inspirantes dans la dernière semaine!

Les livres sont une source inépuisable de savoir et de réflexion. En fait, la réflexion est le résultat de la lecture. Mieux qu’un miroir, un livre est un agent de réflexion puissant.

J’ai donc réfléchi!

Un exercice lourd de conséquences s’il en est un!

La tendance de toute compagnie est de prendre de l’expansion. De la même façon, les clubs optimistes, les religions, les cultes, les clubs privés, bref les organisations ou groupes en général cherchent à croître. Fortement ancrée dans notre philosophie de vie, la croissance semble devenir un objectif plutôt que le résultat des activités.

Une compagnie doit augmenter sa production lorsque ses produits se vendent bien. L’augmentation est un résultat direct de la vente accrue.

La publicité aide la vente… en autant que le produit réponde aux besoins des consommateurs. Oh, les activités de marketing peuvent à l’occasion distorde un peu (!) la réalité pour inciter les gens à consommer un peu plus que nécessaire.

Mais la base demeure : le client aime le produit et consomme.

 

Un organisme de charité doit aussi augmenter ses contributions pour pouvoir aider plus de gens. Si les contributeurs sentent que l’argent est bien investi, ils contribueront davantage. Oh, certaines activités de sollicitation peuvent à l’occasion nous rappeler qu’il est temps de contribuer.

Mais la base demeure : le contributeur veut aider.

 

Un groupe professionnel propose des activités de développement à ses membres et cherche à augmenter le nombre de ces derniers afin de mieux les servir en utilisant les ressources financières et humaines du groupe. Les membres participent aux activités s’ils les jugent profitables, agréables et applicables à leur réalité. Oh, certaines activités de sollicitation contribuent à leur rappeler les évènements.

Mais la base demeure : les membres reviennent pour ce que le groupe leur apporte.

 

Dans tous les cas, la croissance est importante pour la santé des organisations.

 

MAIS, la croissance est un résultat et non une activité en tant que telle.

 

La croissance est naturelle lorsqu’elle est le résultat d’une activité de l’organisation.

La production d’un bien ou d’un service de qualité jugée appropriée par le client.

 

La conséquence naturelle d’un produit ou d’un service de qualité est toujours la même : on en parle lorsque la qualité nous épate, on partage notre expérience pour en faire bénéficier nos amis.

 

Pas convaincu?

Qu’avez-vous fait avec le dernier album de votre groupe préféré?

Qu’avez-vous dit à propos de vos nouvelles chaussures “HYPER” confortables?

Qu’avez-vous suggéré à vos amis après le visionnement du dernier film de Spielberg?

 

Le succès associé à la croissance vient naturellement… dans certains cas.

 

L’histoire est peuplée de produits incroyables qui sont restés dans l’anonymat et qui se sont éteints ultimement.

Je peux vous nommer des dizaines de groupes musicaux hallucinants que personne ne connait et qui ont produit deux albums avant de se trouver un job “normal” faute de contrat.

Je peux faire une longue liste de personnes incroyablement douées qui sont en train de mourir dans les organisations, faute d’avoir été reconnu ou recommandé pour des projets spéciaux.

 

La croissance, personnelle ou professionnelle, est donc essentielle à la survie.

 

Mais à l’inverse, la croissance peut faire dévier de la mission originale de l’organisation ou de la personne.

 

On le voit dans la poursuite effrénée de certaines compagnies à verser des dividendes trimestriellement, aux dépens de la recherche et de la profitabilité à long terme.

 

Et la tribu là-dedans?

 

La tribu est l’organisation sociale dont vous faites partie. Ce peut être votre famille ou un groupe d’entraide, un ordre professionnel ou une communauté de pratique. La tribu est la structure sociale à laquelle vous avez DÉCIDÉ de participer.

La tribu est importante pour vous.

Vous allez partager ces bénéfices si vous y tenez.

Car la tribu doit elle aussi croître, si elle le mérite.

Le succès de votre tribu est tributaire de votre contribution à celle-ci.

Votre tribu doit aussi mériter votre contribution.

 

Un délicat équilibre entre donner et recevoir.

Un délicat équilibre entre croissance et intimité.

 

Les récents succès financiers d’Apple me rendent très joyeux :

Enfin le monde a compris!

Enfin la tribu Apple va prendre de l’importance et le monde s’en portera mieux.

 

MAIS je m’inquiète un peu également

Faire partie de la communauté Mac me remplissait de fierté… Si tout le monde en fait partie, que se passera-t-il?

Les Mac ont bâti leur réputation sur une qualité et un design hors du commun… Deviendra-t-elle sclérosée et craintive face aux innovations?

 

En regardant l’histoire de cette impressionnante compagnie innovatrice, on ne peut que retirer des leçons de succès

1- L’innovation : toujours essayer plus loin, plus fort

2- La persévérance : malgré certaines années difficiles, Apple a su triompher

3- La qualité : jamais celle-ci n’a baissé malgré les critiques à propos de leurs prix élevés

4- La vision d’avenir : plus que des améliorations esthétiques, Apple a forcé les utilisateurs à adopter les technologies du futur avant même que les utilisateurs ne les connaissent (l’utilisation de la disquette, du CD, des ports USB, firewire et Thunderbolt, le cloud!)

 

Et la tribu là-dedans?

Apple a réussi en proposant des produits de qualité.

Tout d’abord à des utilisateurs éclectiques, mais ceux-ci ont su convaincre la masse.

Apple a réussi en proposant des produits innovateurs.

Tellement innovateurs dans certains cas que les gens n’y croyaient pas. Mais en définissant eux-mêmes les besoins des utilisateurs, Apple a su créer son propre marché.

Et la tribu de convertis a fait le reste.

 

Les leçons?

Créez votre tribu et respectez la mission initiale.

Créez de la valeur pour les membres de la tribu en proposant des produits et services qui les rendent “riches” personnellement, professionnellement (et peut-être financièrement, mais ceci et un résultat et non une fin en soi!)

Focalisez sur la tribu et ses besoins actuels et futurs sans penser à la croissance de la tribu.

Soyez créatif!

Ayez du plaisir à le faire!

Oubliez la croissance… pour le moment!

La tribu fera le reste.

Par François Lavallée, M. Sc.


 

N’HÉSITEZ PAS À LE PARTAGER pour inciter vos amis à penser autrement!

Articles récents:

Gérer le contexte et non le texte con

Gérer le contexte et non le texte con. Non, pas un mauvais jeu de mots. Je suis abonné à l’excellent magazine de l’ASQ. Chaque mois l, ASQ et ses contributeurs nous ouvrent les yeux sur des sujets intéressants et d’actualité. Chaque mois je me sens un peu plus intelligent… après m’être senti un peu idiot. Après tout, c’est le but des ces magazines : informer, éduquer, développer, améliorer. Mais... et c’est un gros, mais.. MAIS à l’occasion je me demande si vraiment certaines personnes sont surprises autant que moi et pour les mêmes raisons à la lecture d’articles présentés comme des moments d’illumination dans une mer d’opacité corporative. Ah ça, comme paragraphe opaque, c’était champion!

Plus d'info

Danger ! Souper spaghetti hors contrôle

Danger ! Souper spaghetti hors contrôle C'est ce que la pancarte à l'entrée de l'édifice aurait dû annoncer! Vous avez sûrement été invité à participer à une activité de financement semblable. Celle qui est organisée par des bénévoles soucieux d'accumuler des fonds pour un organisme sans buts lucratifs, pour aider les plus démunis ou les patients d'un centre de soins ou les scouts ou l'équipe de soccer locale. Une opportunité de photos pour le député du coin accompagné de la mairesse et des conseillers municipaux... etc, etc. On s'amuse, on se bourre la fraise et dans certains cas, la sauce à spaghetti est tellement bonne qu'en plus de nous faire oublier le goût des pâtes trop cuites, on s'en fait une réserve! Non seulement la sauce peut être savoureuse, fruit d'une recette ancestrale d'une bénévole qui a travaillé pendant des jours dans sa cuisine, mais en plus, cette réserve de sauce nous fait sauver du temps tout en contribuant à l'organisme qui a organisé l'évènement. On connait la chanson! On y participe chaque année pour appuyer la cause à laquelle on souscrit. Jusqu'à ce que...

Plus d'info

Mesures démesurées

Peter Drucker disait : « Si vous ne pouvez le mesurer, vous ne pouvez l’améliorer ».

Plus d'info

Elle a préféré « investir » dans un silencieux plutôt que de soigner son cerveau.

Elle a préféré « investir » dans un silencieux plutôt que de soigner son cerveau. Bien que cette situation semble [...]

Plus d'info

Les structures dissipatives et la conformité

Les structures dissipatives et la conformité. Certains de mes lecteurs assidus et quelques admirateurs (ben oui, j’en ai…) me trouvent un peu (un peu petit peu)… disons… "out of the box" (restons poli !).

Plus d'info

Cet hôpital a payé 2000$ pour un support à crayon !

Simplement en ne comprenant pas la cinquième discipline des organisations. Peter Senge a écrit, en 1991, sur le sujet des disciplines des organisations intelligentes. L’esprit d’équipe, le souci de développement du personnel, les modèles mentaux, la vision commune et finalement la pensée systémique. Cette pensée systémique que la plupart des organisations tentent de fragmenter par des processus compliqués basés sur des procédures rigides et nombreuses.

Plus d'info

 

Copyright © 2013 Aliterconcept Reproduction restreinte permise si accompagnée de cette mention.