Planification Pleine Page

Planification Pleine Page ?

Je donne des cours de gestion de priorités depuis 1998.

À l’époque, on appelait ça de la gestion du temps.

Pfff…

Comme si le temps pouvait se gérer !

Il nous coule entre les doigts comme de l’eau. Impossible de l’arrêter, impossible de le ralentir. Tout ce qu’on arrive à faire est de penser qu’on limite les fuites.

MAIS… comme le dit Gandalf à Frodo dans les mines de la Moria: tout ce qu’on peut faire est de décider comment on utilise le temps qui nous est imparti.

(Ben oui, je suis un fan fini du Seigneur des Anneaux… ne me jugez pas là-dessus !)

AH!

Quelle sagesse!

Pendant les sessions de gestion de priorités, je ne cesse de répéter le même message aux participants en utilisant des métaphores (L’histoire des grosses roches, à partir de la seconde 55)

J’utilise aussi les citations de gens beaucoup plus intelligents que moi (mais tous morts… )

« Choisir c’est renoncer »

André Gide

« Les choses importantes ne devraient jamais

être à la merci des choses les moins importantes »

Goethe

Etc., etc.

Et je propose aussi l’utilisation d’un planificateur dont le design est inspiré des premiers agendas de Benjamin Franklin.

Et non, je ne propose pas d’application électronique pour la planification. Les gadgets électroniques sont absolument essentiels aujourd’hui pour les rappels, les alarmes, les taches répétitives et récurrentes, mais PAS pour la réflexion nécessaire à la planification.

Remarquez l’utilisation des mots RÉFLEXION et PLANIFICATION et l’ordre dans lequel ils sont utilisés.

RÉFLEXION

AVANT

PLANIFICATION.

Le truc est ici!

Et toc. Voilà l’essentiel de la gestion des priorités.

RÉFLÉCHIR

Et ensuite, PLANIFIER

Pour finalement

AGIR.

L’outil n’est vraiment, mais vraiment qu’un accessoire.

Mais l’Outil est ce qui nous distingue de l’animal. Le singe est intelligent, mais utilise peu d’outils. Et en crée encore moins.

L’Outil est aussi ce qui distingue les gens qui réussissent de ceux qui échouent.

Les gens qui ont du succès (la définition de “succès” est la vôtre) ont en général su s’entourer de gens efficaces et utilisent toutes sortes d’outils pour les aider à réussir en réduisant les choses non-essentielles à presque rien.

J’utilise un planificateur depuis 1998. Toutes sortes de modèles de planificateurs. Des plus simplistes (de type calendrier) au plus compliqué (application sur iPad). À force d’en essayer, j’ai trouvé un juste milieu. 

chronograf planificateur

Simple, mais tellement efficace.

Il faut cependant éviter de tomber dans le piège de la surproductivité, c’est-à-dire d’essayer de remplir son planificateur.

J’utilise rarement toutes les lignes de planification.

Mais je dois admettre que depuis 6 semaines….je ne réussis pas!

En fait, je réussis à utiliser TOUTES LES LIGNES plus que jamais.

Mais pour la première fois depuis 1998, mes semaines sont très, très pleines !

Très, très pleines.

Oh, me direz-vous, les vôtres aussi!

Mes semaines ont toujours été très pleines.

  • J’écris un article de blogue chaque semaine depuis 2006.
  • J’ai publié 6 livres depuis 2008.
  • J’organise des sessions de formation publiques et privées presque chaque semaine.
  • J’ai mis en marché une dizaine de DVD.
  • J’ai 4 sites Web.
  • 6 formations en ligne
  • etc.

Rien de tout cela n’est nouveau.

Et jamais auparavant mon planificateur n’a été aussi sollicité.

Mais récemment, j’ai réalisé à quel point mon planificateur est essentiel pour l’atteinte de mes objectifs.

chronograf planificateurMes pages de planificateur sont pleines.

Et chaque semaine commence par les mêmes 15-30 minutes de réflexion.

Et chaque semaine, je remplis mes objectifs.

Semaine après semaine.

Avec un niveau de stress assez bas, considérant tout ce qui s’en vient.

 

 

 

 

Je suis dans un petit café en ce lundi matin. Entouré d’arbres près d’un ruisseau. Je sirote mon café avant d’aller chercher une commande de livres que mon imprimeur a préparé.

  • Je quitte pour 1 semaine aux USA bientôt.
  • Je prépare deux conférences pour ce congrès.
  • J’anime un congrès deux semaines plus tard.
  • J’anime un rencontre sur la gestion du risque avec une trentaine d’experts de l’industrie pharmaceutique dans la même semaine.

La semaine suivante…est aussi occupée.

…et le mois suivant, aussi très occupé.

Tout ceci nécessite une coordination d’efforts, car après tout, je mène ma barque presque seul. Je suis bien entouré de collègues et de partenaires lorsque c’est requis.

Mais je dirige ma barque seul.

Mon BATO est toujours bien mené :

But

Actions à entreprendre

Temps requis

Organisation de l’horaire.

Tout cela intégré dans mon planificateur.

Je suis bien content d’avoir imaginé cet outil en 2012 pour satisfaire aux besoins d’un client. Il fermentait dans mon esprit depuis 1998.

Ah oui, à tous ceux qui croient que cet article est une honteuse façon de faire de la pub, rassurez-vous : je l’écris ce matin, car je me rends compte que mon expérience en planification et en gestion des priorités a une grande valeur.

Une grande valeur pour moi.

Une grande valeur pour ceux qui ont, comme moi, commencé à utiliser les principes de la gestion des priorités avec ou sans mon aide.

Avec ou sans mon planificateur, le Chronograf.

Seulement 3 % des gens planifient leurs activités hebdomadaires.

3 % des gens qui ont d’abord identifié leurs priorités.

Qui ont d’abord priorisé leurs priorités.

La planification pleine page est un phénomène nouveau pour moi.

Je suis très occupé.

Je suis très satisfait de ma gestion des priorités.

La planification pleine page ne durera pas.

Je vais passer à l’étape suivante…. la délégation!

La semaine prochaine!

 

Matériel sous copyright © Aliter Concept 2015. S.V.P. ne pas imprimer ou copier sans la permission de l’auteur.

N’HÉSITEZ PAS À LE PARTAGER pour inciter vos amis à penser autrement!

Articles récents:

Gérer le contexte et non le texte con

Gérer le contexte et non le texte con. Non, pas un mauvais jeu de mots. Je suis abonné à l’excellent magazine de l’ASQ. Chaque mois l, ASQ et ses contributeurs nous ouvrent les yeux sur des sujets intéressants et d’actualité. Chaque mois je me sens un peu plus intelligent… après m’être senti un peu idiot. Après tout, c’est le but des ces magazines : informer, éduquer, développer, améliorer. Mais... et c’est un gros, mais.. MAIS à l’occasion je me demande si vraiment certaines personnes sont surprises autant que moi et pour les mêmes raisons à la lecture d’articles présentés comme des moments d’illumination dans une mer d’opacité corporative. Ah ça, comme paragraphe opaque, c’était champion!

Plus d'info

Danger ! Souper spaghetti hors contrôle

Danger ! Souper spaghetti hors contrôle C'est ce que la pancarte à l'entrée de l'édifice aurait dû annoncer! Vous avez sûrement été invité à participer à une activité de financement semblable. Celle qui est organisée par des bénévoles soucieux d'accumuler des fonds pour un organisme sans buts lucratifs, pour aider les plus démunis ou les patients d'un centre de soins ou les scouts ou l'équipe de soccer locale. Une opportunité de photos pour le député du coin accompagné de la mairesse et des conseillers municipaux... etc, etc. On s'amuse, on se bourre la fraise et dans certains cas, la sauce à spaghetti est tellement bonne qu'en plus de nous faire oublier le goût des pâtes trop cuites, on s'en fait une réserve! Non seulement la sauce peut être savoureuse, fruit d'une recette ancestrale d'une bénévole qui a travaillé pendant des jours dans sa cuisine, mais en plus, cette réserve de sauce nous fait sauver du temps tout en contribuant à l'organisme qui a organisé l'évènement. On connait la chanson! On y participe chaque année pour appuyer la cause à laquelle on souscrit. Jusqu'à ce que...

Plus d'info

Changement d’huile inutile ? Cours de mécanique organisationnelle requis.

Changement d’huile inutile ? Allez expliquer cela au propriétaire d’une luxueuse Mercedes. Personne ne pourra argumenter que la garantie d’une berline familiale exige des opérations d’entretien pour qu’elle soit honorée. Cela fait partie de contrat entre le propriétaire et le manufacturier. On le sait. Oh, on pourra discuter longtemps sur la réelle fréquence requise par le véhicule et celle exigée par le manufacturier.. et les concessionnaires. Il n’en reste pas moins qu’un entretien déficient entraînera des problèmes à long terme sur le véhicule et des frais additionnels pour le propriétaire si ce dernier ne respecte pas les termes de l’entente de garantie. On le sait. On le sait, mais à l’occasion on étire un peu la sauce et les délais entre les entretiens peuvent, mais alors là vraiment rarement (…) aussi s’étirer. Vous me voyez venir j’espère…

Plus d'info

30 kg de mort dans le dos

30 kg de mort dans le dos… c’est le poids moyen du matériel porté par un G.I. en situation de combat selon une recherche rapide sur le web. Rien de semblable à ce que j’ai sur le dos lors de ma première expérience de paintball au Big Foot, dans la région de Lanaudière.

Plus d'info

La cheville carrée et le trou rond

Depuis quelques années, je travaille avec mes deux fils pendant les vacances d'été...Bon, ok, pendant LEURS vacances d'été, pas les miennes. En tant que président d'une PME en consultation, les étudiants d'été représentent une bonne opportunité de tester les nouveaux produits et services à des coûts relativement bas. !

Plus d'info

Êtes-vous un amateur ou un vrai cuisinier ?

Cuisinez-vous ? Comme cuisinier amateur ou comme chef de renommée mondiale ? Et comme manager ? Êtes-vous un amateur ou un manager professionnel de classe mondiale ? La gestion est d'abord une mentalité et une foi absolue dans l'esprit humain. Aucun livre de gestion ne pourra vous donner la recette miracle. Mais il faut bien commencer quelque part. Comme en cuisine. Un œuf et un "grilled-cheese" avant de faire la mayonnaise parfaite !

Plus d'info