L’analyse de votre carte d’influence : le plan d’action pour influencer adéquatement

Comment interpréter votre carte d’influence ?

Vous aurez remarqué LA DISTANCE entre vous et certaines personnes importantes.

Que pouvez-vous faire pour diminuer cette distance et apprendre mieux connaître cette personne ?

Un petit « bonjour » lorsque vous la croisez avec un sourire sincère ! Un sourire est la plus grande porte vers les autres !

Si vous passez devant son bureau pour aller vous chercher un café… Offrez-lui en un… Qui sait, l’amour du café pourra peut-être vous permettre d’aller plus loin ?

Le plus important est de réaliser que cette distance, votre niveau de camaraderie, PEUT changer !

Voyez-vous trop de petits cercles ?

Réfléchissez à votre performance vis-à-vis cette personne ? Votre parcours est-il parsemé de petites déceptions ? Oh, rien de très grave, deux minutes de retard à une réunion… Ou à chaque réunion ? Deux ou trois fautes d’orthographe dans un courriel adressé à un ancien prof de langue ?  Peut-être même une gaffe majeure pour un projet spécial ?

Qu’à cela ne tienne ! Prenez votre courage à deux mains et votre désir de faire mieux dans l’autre et assurez-vous de faire ce qu’il faut, pour CETTE personne, au bon moment. Sans insister sur le fait que vous avez réalisé ces « exploits », assurez-vous que cette personne s’en rende compte, subtilement.

La transparence a toujours été une qualité surtout lorsqu’elle est accompagnée par sa grande amie, l’humilité.

Le lien qui vous unit à une personne est-il ténu, chétif, franchement presque invisible ? Qu’est-ce qui vous retient ? La peur ? la peur de quoi ?

Cette personne dégaine un « non » plus vite que son ombre ? Pourquoi ? Comment avez-vous approché cette personne dans le passé ? Avez-vous préparé votre cas avec soin ? Savez-vous VRAIMENT pourquoi vous essayez de convaincre cette personne ? Sera-t-elle avantagée par votre « cas », votre solution, votre proposition ? Quels sont les bénéfices pour elle ?

Les bénéfices pour vous devraient être assez évidents dans VOTRE tête. Peut-être même dans le toupet de votre interlocuteur ! Mais avez-vous pensé à ce que cela pourra avoir l’air pour la personne en face de vous ?

Imaginez qu’une somme importante d’argent soit dépensée si votre « cas » est accepté. Comment rentabiliser cet investissement ?

  • Si ce travail de réflexion est effectué au préalable…
  • Si la raison d’être de votre proposition est valable
  • Si votre projet, situation, cas, proposition éveille en vous un brûlant, un ardent désir de voir le jour…

 

Aucun « NON » de l’Univers ne pourra vous empêcher de retourner au front.

 

Après tout, VOUS le vouliez aussi, ce jouet splendide lorsque vos parents (ou le Père Nöel ou Sears ou ToysR Us selon vos allégeances spirituelles et mercantiles) mentionnaient l’approche du Temps des Fêtes…

 

Et finalement la direction de la flèche… La nouveauté de la semaine !

Qui devrait influencer qui ?

Dans une relation saine, la pointe de la flèche devrait être… Dans les deux sens ?

Peut-être…

Peut-être pas…

 

Prenez quelques instants pour confirmer si la direction de la pointe de la flèche vous satisfait ou non. Si ce n’est pas le cas… Agissez !

 

La carte d’influence n’est que le début. Sa plus grande qualité, à cette étape de votre démarche, est de vous indiquer visuellement où sont les lacunes et de proposer des pistes de solutions.

Le but n’est pas de tout changer demain, mais de commencer par le commencement…

 

Priorisez vos interventions !

Identifiez la personne LA PLUS importante, aujourd’hui.

Est-elle trop « loin » ?? Rapprochez-vous !

 

Le cercle de confiance est-il trop petit ? Travaillez sur des petites victoires et accumulez

  • des confi-points,
  • des fiabili-points,
  • des trust-points, des… Points!!!!

Votre motivation est faible à vous empêcher d’aller vers cette personne ? Pourquoi ? Votre projet n’en vaut pas la peine?  Dans ce cas, passez à autre chose.

Oh ? Vous y tenez ? Relevez vos manches, prenez votre courage à deux mains et vos arguments dans l’autre et foncez !

Vous avez peur de quoi ? De vous faire dire non ? Imaginez la pire chose qui puisse vous arriver si on vous dit non encore une fois ?

On vous congédiera ?

Vous allez mourir ?

Vous allez perdre la face ?

La pire chose, est probablement que vous devrez retourner de nouveau avec de nouveaux arguments…

Christophe Colomb a proposé son grand voyage pour trouver une route plus rapide vers l’Asie en 1485. Il a finalement réussi son travail d’influence et « découvert » l’Amérique en… 1492.

Sept ans à essayer.

Sept ans à ré-essayer.

Avait-il un but clair ? OUI.

A-t-il dû se faire des amis et se rapprocher des grands de son monde ? OUI.

Avait-il un dossier qui inspirait confiance ? Oh oui ! Il avait participé à plusieurs expéditions auparavant.

La pointe de ses flèches était-elle inversée?  Définitivement ! Mais il a su renverser la vapeur!

Et nous sommes ici, aujourd’hui, le fruit de son influence.

 

Faites votre carte et comme Colomb, servez-vous en pour guider votre travail d’influence.

 

Laissez-moi un commentaire !

Vous êtes intéressé par l’Atelier-conférence qui accompagne ces concepts, appelez-moi !

Par François Lavallée M. Sc.

 

N’HÉSITEZ PAS À LE PARTAGER pour inciter vos amis à penser autrement!

Articles récents:

Mesures démesurées

Peter Drucker disait : « Si vous ne pouvez le mesurer, vous ne pouvez l’améliorer ».

Plus d'info

Elle a préféré « investir » dans un silencieux plutôt que de soigner son cerveau.

Elle a préféré « investir » dans un silencieux plutôt que de soigner son cerveau. Bien que cette situation semble [...]

Plus d'info

Les structures dissipatives et la conformité

Les structures dissipatives et la conformité. Certains de mes lecteurs assidus et quelques admirateurs (ben oui, j’en ai…) me trouvent un peu (un peu petit peu)… disons… "out of the box" (restons poli !).

Plus d'info

Cet hôpital a payé 2000$ pour un support à crayon !

Simplement en ne comprenant pas la cinquième discipline des organisations. Peter Senge a écrit, en 1991, sur le sujet des disciplines des organisations intelligentes. L’esprit d’équipe, le souci de développement du personnel, les modèles mentaux, la vision commune et finalement la pensée systémique. Cette pensée systémique que la plupart des organisations tentent de fragmenter par des processus compliqués basés sur des procédures rigides et nombreuses.

Plus d'info

5 règles pour créer une culture Qualité - Partie 5

5 règles plus loin où en sommes-nous ? Il manque encore la règle de fondation : la confiance. 0- Faire confiance.

Plus d'info

5 règles pour créer une culture Qualité - Partie 4

5 règles pour créer une culture Qualité...Il en reste une : 1- faciliter les interactions entre les individus.

Plus d'info

Copyright © 2013 Aliterconcept Reproduction restreinte permise si accompagnée de cette mention.