Beurré épais.

Ça me frappe à chaque fois que je vois des  routes en réfection. Ces routes dont on dit tellement de mal. Une fois réparée, quel bonheur de rouler sur cette chaussée silencieuse, lisse et oh…déjà une fissure après quelques mois.

Ce qui m’étonne est la différence avec les routes chez nos voisins du sud qui ont pourtant le même hiver que nous ou encore chez nos voisins de l’ouest qui ont le même autoroute transcanadien!!

Mais voilà que j’en apprends une bonne la semaine dernière. À la lumière des révélations de la commission Charbonneau et des rumeurs qui circulent depuis plusieurs années au sujet des travaux bâclés intentionnellement pour pouvoir les reprendre à grands frais plus rapidement que prévu, on m’apprend de source sûre (un contact direct avec un entrepreneur en travaux routiers qui travaille dans les deux provinces!) que les travaux ne sont pas exécutés de la même façon ailleurs.

Ah ben!

Quelle surprise!

Et moi qui croyais que c’était à cause de la température

Et moi qui croyais que c’était à cause de la couleur des bétonnières

Et moi qui croyais aussi au Père Noël!

 

Si un doute persistait dans la tête de quiconque, allez vous promener sur la 40 entre Repentigny et L’Assomption (sortie 106 et 110) direction Est et regardez les travaux en cours ( septembre-octobre 2012). On coule une dalle de béton sur la 40. Le béton c’est bien! 20-40 ans garanti! Bien, bien…mais une dalle de béton coulée directement sur l’asphalte craquée, sans excavation, ça va durer combien de temps avant que le gel continue de faire son oeuvre? 2 ou 4 ans?

PAS GRAVE!

On recommence!

À ce rythme, dans 20 ans l’autoroute sera tellement surélevée qu’on pourra cesser de s’inquiéter de la montée des eaux due au réchauffement de la planète!

RIDICULE!

Mais soudain, encore pfff! (bruit de la lumière qui rebondit sur un mur dans une pièce sombre lorsqu’on allume…bien sûr!) : est-ce que la réfection de ce tronçon de la 40 me rappelle quelque chose?

Eh oui…la même chose s’est produite à maintes reprises lorsqu’un service (de production, d’ingénierie, de AQ de CQ, de distribution) met en place un nouveau système de gestion de la qualité ou autre. Suite à un audit et à quelques (ou plusieurs) observations

  • On redéfinit un formulaire ,
  • On relance l’interface du logiciel,
  • On imprime de nouveaux aide-mémoire
  • On reprend la formation
  • Ah oui, on modifie la procédure

Presque toujours en se basant sur l’ancien système.

On le modifie, on ajoute des parties, on en coupe d’autres, on en fait une mutation “new and improved” mais la refonte complète à partir de zéro? JAMAIS!

  • Combien de fois avez-vous repris le problème à la base?
  • Combien de fois avez -vous posé la question : POURQUOI fait-on cela?

Ou encore

  • Est-ce encore nécessaire?

Et le pire dans tout cela…qui a pensé à ce nouveau système?

Un expert dans un bureau ?

Ou les gens qui utilisent le système?

Qui a été consulté pour développer le formulaire, la formation, les aides à la tâche, les documents techniques? La bonne volonté de quelques experts (jamais remise en cause en passant!) ne PEUT compenser pour le manque de consultation avec les utilisateurs. Un exemple probant : les manuels d’utilisation des logiciels conçus par les programmeurs! Un contre-exemple encore plus probant : YOUTUBE! Youtube peut vous apprendre n’importe quoi! Comment réparer votre batterie de GUITAR HERO jusqu’à l’interprétation professionnelle de Little Wing de Jimi Hendrix en passant par la plomberie et l’électricité de votre salle de bain.

Et les experts de YOUTUBE ne se basent JAMAIS sur du vieux!

Ils réinventent…from stractch!

Message….

 

Votre système est-il comme cette dalle de béton qui repose sur de l’asphalte fissuré

Ou

Comme ces vidéos innovateurs du type DIY (do-it -yourself) qu’on retrouve maintenant partout grâce au surplus cognitif utilisé à son plein potentiel par les internautes en mal de contribution?

Et si nos systèmes utilisaient ce même surplus cognitif de nos organisations utilisé en deçà de son plein potentiel?

 

Seth Godin, ancien VP marketing Yahoo et consultant

Si c’est un nouveau problème, une nouvelle solution est peut-être requise

Si c’est un vieux problème, c’est certain!

Profitons ce potentiel que sont nos employés pour améliorer notre gestion, notre qualité, notre performance!

Je termine avec deux autres citations que j’affectionne :

« Personne n’est aussi futé que nous tous ensemble! »

Proverbe japonais

« L’impossible n’est pas un fait , c’est une opinion! »

Mohammed Ali

Et j’ajoute : Celle des autres!

Par François Lavallée, M. Sc.

 

N’HÉSITEZ PAS À LE PARTAGER pour inciter vos amis à penser autrement!

Articles récents:

Gérer le contexte et non le texte con

Gérer le contexte et non le texte con. Non, pas un mauvais jeu de mots. Je suis abonné à l’excellent magazine de l’ASQ. Chaque mois l, ASQ et ses contributeurs nous ouvrent les yeux sur des sujets intéressants et d’actualité. Chaque mois je me sens un peu plus intelligent… après m’être senti un peu idiot. Après tout, c’est le but des ces magazines : informer, éduquer, développer, améliorer. Mais... et c’est un gros, mais.. MAIS à l’occasion je me demande si vraiment certaines personnes sont surprises autant que moi et pour les mêmes raisons à la lecture d’articles présentés comme des moments d’illumination dans une mer d’opacité corporative. Ah ça, comme paragraphe opaque, c’était champion!

Plus d'info

Danger ! Souper spaghetti hors contrôle

Danger ! Souper spaghetti hors contrôle C'est ce que la pancarte à l'entrée de l'édifice aurait dû annoncer! Vous avez sûrement été invité à participer à une activité de financement semblable. Celle qui est organisée par des bénévoles soucieux d'accumuler des fonds pour un organisme sans buts lucratifs, pour aider les plus démunis ou les patients d'un centre de soins ou les scouts ou l'équipe de soccer locale. Une opportunité de photos pour le député du coin accompagné de la mairesse et des conseillers municipaux... etc, etc. On s'amuse, on se bourre la fraise et dans certains cas, la sauce à spaghetti est tellement bonne qu'en plus de nous faire oublier le goût des pâtes trop cuites, on s'en fait une réserve! Non seulement la sauce peut être savoureuse, fruit d'une recette ancestrale d'une bénévole qui a travaillé pendant des jours dans sa cuisine, mais en plus, cette réserve de sauce nous fait sauver du temps tout en contribuant à l'organisme qui a organisé l'évènement. On connait la chanson! On y participe chaque année pour appuyer la cause à laquelle on souscrit. Jusqu'à ce que...

Plus d'info

Mesures démesurées

Peter Drucker disait : « Si vous ne pouvez le mesurer, vous ne pouvez l’améliorer ».

Plus d'info

Elle a préféré « investir » dans un silencieux plutôt que de soigner son cerveau.

Elle a préféré « investir » dans un silencieux plutôt que de soigner son cerveau. Bien que cette situation semble [...]

Plus d'info

Les structures dissipatives et la conformité

Les structures dissipatives et la conformité. Certains de mes lecteurs assidus et quelques admirateurs (ben oui, j’en ai…) me trouvent un peu (un peu petit peu)… disons… "out of the box" (restons poli !).

Plus d'info

Cet hôpital a payé 2000$ pour un support à crayon !

Simplement en ne comprenant pas la cinquième discipline des organisations. Peter Senge a écrit, en 1991, sur le sujet des disciplines des organisations intelligentes. L’esprit d’équipe, le souci de développement du personnel, les modèles mentaux, la vision commune et finalement la pensée systémique. Cette pensée systémique que la plupart des organisations tentent de fragmenter par des processus compliqués basés sur des procédures rigides et nombreuses.

Plus d'info

Copyright © 2013 Aliterconcept Reproduction restreinte permise si accompagnée de cette mention.