BPF 20XX prise 2!

Elles arrivent! Certains organismes font même la promotion de la formation qui sera offerte. Formation? Mon sujet préféré! À quel genre de formation vous attendez-vous lorsqu’on vous en annonce une sur les BPF? Allez, soyez honnêtes!

Un puissant soporifique!

Mais, me direz-vous, les BPF sont tellement importantes, et surtout les nouvelles BPF, que je suis prêt à assister à n’importe quelle formation pour en savoir plus.

Belle motivation et je vous en félicite.

Vous faites partie des braves qui partiront vaillamment au front pour ramener cette précieuse information au bercail pour ensuite la rediffuser…

Sous quelle forme?

Sa forme initiale ou sous une forme plus compatible avec la biologie normale d’un être humain? Car ne le nions pas : Les formations réglementaires sont trop souvent diffusées sans aucune considération pour la manière naturelle d’apprendre. C’est-à-dire :

Pas dans une salle de classe

Pas en tentant de gaver le cerveau comme une oie vouée au foie gras

Pas en utilisant des lettres de dimension réduite et résistant à la lecture à plus de 1 m de distance

Pas en utilisant PowerPoint et des diapos de 15 lignes… on le sait les « bullets »… ça tue!

Et surtout pas en lisant la réglementation ligne par ligne.

Le cerveau humain réagit bien aux nouvelles informations. Il les absorbe, les emmagasine et les récupère selon un procédé encore nébuleux aux yeux de la science, mais très efficace. Ce processus, bien qu’encore incompris, répond à certaines règles simples qui sont presque toutes violées lors des formations réglementaires traditionnelles. Et gare à vous : une nouvelle série de formations approche à l’annonce de la nouvelle réglementation.

Survivrez-vous? Et ferez-vous de nouvelles victimes à votre retour au bureau en leur servant la même soupe, de la même façon et avec les mêmes résultats?

Pourquoi d’ailleurs allons-nous nous renseigner après tout?

POUR ÊTRE PLUS CONFORMES

Pas par obligation d’assister à la formation. Nous devons donc en retirer quelque chose.

En violant systématiquement toutes les règles du cerveau, les formateurs et conférenciers (si vous avez de la chance) ou les experts-matières (si vous n’en avez pas!) s’assurent de plusieurs choses :

1- Vous serez assommé de nouvelles données… assommé est un mot faible.

2- Vous aurez une envie presque irrésistible de regarder votre montre au moins 6 fois par heure.

3- Vous serez autant occupé à penser à votre retour au boulot et aux projets laissés en suspend qu’à ce qui se passe devant vous.

4- Vous aurez griffonné quelques notes que vous ne relirez probablement pas en revenant au travail

5- Vous aurez mentalement commenté sur la qualité de l’information ou vous disant qu’une lecture approfondie vous en aurait apporté autant.

MAIS PAS DE TRANSFÉRER EFFICACEMENT LES NOUVELLES INFORMATIONS

Quelle monstrueuse perte de temps et d’effort de votre part! Perte inestimable, car le résultat final ne sera pas d’augmenter le niveau de conformité de votre entreprise ou d’augmenter le niveau d’engagement de votre troupe envers la conformité. Les formations réglementaires sont là pour cette unique raison. Expliquer le pourquoi des règlements. Une fois le POURQUOI expliqué, le COMMENT FAIRE vient tout seul! Les humains sont infiniment intelligents et leur pouvoir d’évolution (je passe sous silence notre acharnement à consommer des carburants fossiles… comme quoi même les mieux adaptés ne sont pas toujours intelligents!) leur permet d’agir et de s’adapter rapidement. Comment faire donc pour rendre les formations réglementaires qui approchent plus aptes à être comprises et retenues pour les troupes?

Je vous propose quelques pistes inspirées par une lecture récente sur le cerveau.

BOUGER!

Les formations ne doivent pas nécessairement se passer assis sur une chaise! Le mouvement est indispensable pour permettre au sang d’affluer au cerveau et d’oxygéner les neurones. 6 heures assis dans une salle de réunion d’un hôtel est contre-indiqué.

COOPÉRER!

Le conférencier n’est pas le seul à avoir la vérité sur les nouveaux règlements. La plupart d’entre vous les ont déjà lus en 2006. On peut, à peu de choses près, imaginer que les BPF 2009 seront semblables et que vous avez déjà des opinions là-dessus. Serait-il possible d’interagir avec les autres participants dans la salle et de… gulp… partager!

CONNEXION CÉRÉBRALE et L’INTÉGRATION SENSORIELLE!

Chaque personne apprend à sa manière. Et peu de gens apprennent en regardant passivement défiler devant eux 103 diapos de 13 bullets chacune, sur le même ton d’une diapo à l’autre et, à l’occasion, sur le même ton que l’an dernier… De plus, la méthode d’absorption pourrait utiliser plus d’un sens! Bien que 80% de l’information passe par les yeux, les oreilles et la bouche peuvent contribuer! Même le toucher aimerait être utile à l’occasion! Certains ont une intelligence musicale, d’autre mathématique et d’autre ont un sens inné de l’organisation… différents talents naturels pour apprendre, mais malheureusement, une seule méthode de diffusion!

INTÉRÊT!

Combien de temps pensez-vous qu’un humain normal puisse se concentrer sans dodeliner de la tête physiquement ou mentalement? Environ 10 minutes! Le reste du temps, il pense à autre chose, revient temporairement à un niveau de conscience acceptable et pouf… repart ailleurs pour finalement revenir 5 minutes avant la fin. Entre le début et la fin… une zone grise brumeuse. Heureusement, les « hand-out  » combleront une partie du vide…

LA MÉMOIRE!

On se souvient en répétant. En répétant. En répétant. On se souvient comment? En répétant! Pas en passant d’une diapo à une autre sans jamais faire de liens entre les deux et en déroulant PowerPoint à la quatrième vitesse parce qu’il faut finir à 16 h! La mémoire à court terme a besoin de répétition? La mémoire à court terme a besoin de quoi?

Et la mémoire à long terme a aussi besoin de répétitions, mais celles-là, espacées. On en reparle après quelque temps, le lendemain, la semaine suivante et une autre fois dans un mois… et voilà, dans le béton armé! Pourrait-on imaginer une stratégie de rétention à répétition contrôlée? Avec un courriel le lendemain contenant les précieux hand-out, un message de discussion une semaine plus tard avec les principaux points et une participation à un webinar 1 mois plus tard?

LE SOMMEIL et LE STRESS!

AHAH! Pas le sommeil qui nous hante et nous traque lors des formations réglementaires traditionnelles, mais bien le sommeil réparateur. Dormez-vous assez? Et particulièrement avant une longue session d’information et de formation? Le sommeil est un élément essentiel pour l’absorption de nouvelles données. À la rigueur, plutôt que de servir du café pendant les formations réglementaires, il faudrait penser à des pauses yoga, des pauses de méditations et des pauses RIRE! Tout cela détend, relaxe et permet la rétention accrue du matériel. Hmmmm. Nous sommes loin des pâtisseries et des expressos servis dans les hôtels!

L’EXPLORATION!

Et pourquoi ne pas donner l’occasion aux participants de découvrir la nouvelle réglementation plutôt que de se la faire dévoiler? Ça, c’est nouveau! Une des grandes leçons de vie que j’ai apprise en formation est que le formateur ne doit jamais penser que l’auditoire ne sait rien sur le sujet qui sera abordé. Mais qu’il ne doit jamais imaginer que l’auditoire sait tout sur le sujet. Un délicat équilibre qui doit être mis à contribution. La découverte et l’exploration peuvent aider un formateur à réussir l’exploit du transfert de connaissances.

La nouvelle réglementation s’en vient. Cette fois, ça y est… dit-on. Soyons donc prêts pour les formations qui seront requises. Et essayons de faire différent cette année!

En attendant la prochaine chronique… Faites la différence !

« Vous pouvez enseigner à un étudiant une leçon pendant un jour, mais si vous lui enseignez en créant une curiosité , il continuera d’apprendre toute sa vie. »   Clay P. Bedford

Par François Lavallée, M. Sc.

 

N’HÉSITEZ PAS À LE PARTAGER pour inciter vos amis à penser autrement!

Articles récents:

Danger ! Souper spaghetti hors contrôle

Danger ! Souper spaghetti hors contrôle C'est ce que la pancarte à l'entrée de l'édifice aurait dû annoncer! Vous avez sûrement été invité à participer à une activité de financement semblable. Celle qui est organisée par des bénévoles soucieux d'accumuler des fonds pour un organisme sans buts lucratifs, pour aider les plus démunis ou les patients d'un centre de soins ou les scouts ou l'équipe de soccer locale. Une opportunité de photos pour le député du coin accompagné de la mairesse et des conseillers municipaux... etc, etc. On s'amuse, on se bourre la fraise et dans certains cas, la sauce à spaghetti est tellement bonne qu'en plus de nous faire oublier le goût des pâtes trop cuites, on s'en fait une réserve! Non seulement la sauce peut être savoureuse, fruit d'une recette ancestrale d'une bénévole qui a travaillé pendant des jours dans sa cuisine, mais en plus, cette réserve de sauce nous fait sauver du temps tout en contribuant à l'organisme qui a organisé l'évènement. On connait la chanson! On y participe chaque année pour appuyer la cause à laquelle on souscrit. Jusqu'à ce que...

Plus d'info

Changement d’huile inutile ? Cours de mécanique organisationnelle requis.

Changement d’huile inutile ? Allez expliquer cela au propriétaire d’une luxueuse Mercedes. Personne ne pourra argumenter que la garantie d’une berline familiale exige des opérations d’entretien pour qu’elle soit honorée. Cela fait partie de contrat entre le propriétaire et le manufacturier. On le sait. Oh, on pourra discuter longtemps sur la réelle fréquence requise par le véhicule et celle exigée par le manufacturier.. et les concessionnaires. Il n’en reste pas moins qu’un entretien déficient entraînera des problèmes à long terme sur le véhicule et des frais additionnels pour le propriétaire si ce dernier ne respecte pas les termes de l’entente de garantie. On le sait. On le sait, mais à l’occasion on étire un peu la sauce et les délais entre les entretiens peuvent, mais alors là vraiment rarement (…) aussi s’étirer. Vous me voyez venir j’espère…

Plus d'info

30 kg de mort dans le dos

30 kg de mort dans le dos… c’est le poids moyen du matériel porté par un G.I. en situation de combat selon une recherche rapide sur le web. Rien de semblable à ce que j’ai sur le dos lors de ma première expérience de paintball au Big Foot, dans la région de Lanaudière.

Plus d'info

La cheville carrée et le trou rond

Depuis quelques années, je travaille avec mes deux fils pendant les vacances d'été...Bon, ok, pendant LEURS vacances d'été, pas les miennes. En tant que président d'une PME en consultation, les étudiants d'été représentent une bonne opportunité de tester les nouveaux produits et services à des coûts relativement bas. !

Plus d'info

Êtes-vous un amateur ou un vrai cuisinier ?

Cuisinez-vous ? Comme cuisinier amateur ou comme chef de renommée mondiale ? Et comme manager ? Êtes-vous un amateur ou un manager professionnel de classe mondiale ? La gestion est d'abord une mentalité et une foi absolue dans l'esprit humain. Aucun livre de gestion ne pourra vous donner la recette miracle. Mais il faut bien commencer quelque part. Comme en cuisine. Un œuf et un "grilled-cheese" avant de faire la mayonnaise parfaite !

Plus d'info

Crise : la solution ne viendra pas d’en haut.

Une récente crise sociale déclenchée par une tempête parfaite. Une situation presque normale dans le climat hivernal québécois : une tempête de neige. Une tempête de neige, comme toutes les tempêtes, accompagnée d’une bonne dose d’imprévus. Après tout, il s’agit d’un système complexe aux paramètres météorologiques difficiles à prévoir malgré la tonne de scientifiques qui s’y affairent. Une chose certaine : il faut se préparer à agir et agir pour se préparer.

Plus d'info

Copyright © 2013 Aliterconcept Reproduction restreinte permise si accompagnée de cette mention.