C.02.006, Interprétation 5 : BPF Annuelles

Rafraîchissement. Quel beau mot! Rafraîchir! Rafraîchir les connaissances sur les BPF. Comme si elles n’étaient pas fraîches ces connaissances.

Probablement pas en effet.

L’interprétation 5 du règlement, et je cite, mentionne que « tous les membres du personnel sont conscients des principes des BPF qui les concernent et reçoivent une formation initiale et continue en rapport avec leur champ d’activité. » Décortiquons cela.

« Tous les membres du personnel… »

Comment peut-on être plus clair? On se demande souvent qui est le personnel visé par telle ou telle formation. Ici, on nous le dit : TOUT LE MONDE! Peu d’exception sont possibles.

« …sont conscients des principes des BPF qui les concernent… »

Ah, ici, on devient un peu plus cryptique. Quels sonts les préoccupations réglementaires de chacun? Certains vous diront qu’ils ne font rien qui est en rapport avec les BPF. Ah oui? Faites-vous un devoir de trouver un lien entre leur emploi, leur tâche et les BPF. Vous devriez en trouvez sans mal. Et profitez-en pour justifier leur présence à la prochaine formation BPF et peut-être également leur rappeler que leur abscence a été remarqué la dernière fois. Gestionnaires, gare à vous!

L’autre mot clé ici est conscient. Devient-on conscient après 30 minutes, 1 heure, 2 heures… ou 5 semaines? Ceux qui ont déjà été enfant (!) se souviendront des leçons apprises lors de cette période d’apprentissage intensif que sont les 10 premières années de vie. Des leçons à l’école, des leçons à la maison, des leçons partout. Et partout la même méthode : la répétition. ON SAIT très tôt qu’il ne faut pas traverser la rue en courant. On se le fait dire combien de fois avant de comprendre? Il a été démontrer qu’un enfant doit se faire répéter la même chose plus de 15 fois avant que la mémoire à long terme soit affectée et que les processus mentaux s’approprient le concept et l’intègrent au reste de l’information cérébrale.

15 fois.

Combien de fois un adulte normal et expérimenté doit-il recevoir la même information? Plusieurs diront qu’une fois suffit, la somme d’expériences de vie compensant dans une vaste proportion l’innocence de l’enfance… D’autres vous harangueront longtemps qu’en fait cette vaste expérience sera une barrière à l’apprentissage et qu’il faudra, non seulement plus de 15 répétitions, mais en plus des arguments convaincants, des études de cas, des commissions d’enquête et un référendum pour les convaincre, ces foutus adultes bien pensant!

Combien de temps est nécessaire pour qu’un adulte soit conscient des principes BPF qui le concernent? À vous de décider, mais lisez bien la prochaine partie du règlement…

« et reçoivent une formation initiale et continue »

Initiale : Lors de l’embauche.

et continue : CONTINUE!

Pas une fois par année ou par deux ans. CONTINUE!

Reprenons l’exemple de la traversée de rue. Si vos parents avaient jugé qu’un seul avertissement suffisait, vous ne seriez probablement pas là à lire ces quelques lignes! C’est pourtant ce que nous faisons en industrie. Une bonne formation de départ et pouf! On disparaît! Et encore, une « bonne » peut avoir un large spectre d’une compagnie à l’autre! À une extrémité, on retrouve 30 minutes ici, 2 heures par-là, une demie-journée à l’occasion. À l’autre extrémité du spectre, on voit des compagnies diffuser de la formation pendant 2 jours (voir même une semaine complète) à leurs nouveaux employés. Une overdose de formation!! Même à l’université, on dépasse rarement 3 heures de cours à la fois sur un même sujet. Et les étudiants sont volontaires!

Dans les deux cas, la formation initiale est dispensée, mais qu’en est-il de la formation continue? Une expérience sur la mémoire impliquant des mouches à fruit, communément appelées des drosophiles, a mis en lumière un processus intéressant au niveau de la mémoire à long terme. Les chercheurs ont réussi à influencer la mémoire des mouches pour leur faire se souvenir d’un stimulus TOUTE LEUR VIE! Oh, bien sûr, les mouches ne vivent que 3 jours, mais bon, elles se sont souvenus de l’évènement toute leur vie. Les chercheurs ont démontré que la mémoire à long terme s’accompagne de synthèse protéique, un élément essentiel pour le long terme, seulement si le stimuli était répétitif. Mais pas seulement répétitif, car ce serait l’occasion pour certains de reprendre la même formation BPF année après année… Non mais quelle situation hypothétique ridicule! Qui pourrait penser reprendre la même formation, le même matériel plus d’une fois… NON! La répétition du stimulus couplée à une pause entre les stimulis.

Je répète (!!!) : La répétition du stimulus couplée à une pause entre les stimulis.

En d’autre mots : On forme une fois et on répète les concepts après quelques jours/semaines/mois.

Une formation initiale et continue. Les auteurs du règlement sont donc à la fine pointe de la recherche du développement cérébral!!!

Continuons!

« en rapport avec leur champ d’activités »

Ça pourrait faire mal ici. Idéalement, il faudrait concevoir une formation spécifique à chaque poste. Ou du moins, pour chaque service. Il est clair que le rappel BPF pour l’AQ ne traitera pas des mêmes « bugs » que la formation du groupe informatique, que l’ingénierie aura un entretien sur le règlement différent tout en considérant que le groupe de distribution voudront une formation expéditive…

Mais je me pose la question : Peut-être ne sommes-nous pas encore à ce niveau de formation. Je suis toujours étonné de réaliser que la plupart des gens ont une conception floue du règlement d’une part et une connaissance assez approfondie d’autre part quand on parle des détails de leurs opérations quotidiennes.

Et si nous passions les prochaines années à faire un excellent travail de prise de conscience des BPF?

Vous le savez sûrement, plusieurs styles d’apprentissage existent. Et à chaque style, une façon d’apprendre. Certaines personnes adorent les cours magistraux. Ils sont peu nombreux cependant. La plupart des adultes sont invigorés par une discussion franche et animée. La plupart des participants d’un groupe apprennent à un rythme différent de leurs voisins de classe. Et le formateur ne parle qu’à son rythme. Le formateur ne peut varier son débit continuellement pour plaire à tous les types d’apprenants. Certains trucs existent pour aider le présentateur à livrer la marchandise de façon efficace, mais observez attentivement Yvon Deschamps, Jean-Marc Chaput ou Louis-José Houde. Vites ou lents, ils ont un impact. En terme de contenu réglementaire, ils sont plutôt faibles. En terme de prise de conscience, c’est une autre histoire!

Alors revenons au paragraphe précédent : Et si nous passions les prochaines années à faire prendre conscience des BPF à nos clients internes? Les employés de chaque entreprises devraient avoir la conformité à coeur. La conformité pour les bonnes raisons : Protéger le public. Ah tiens… Certains seront surpris de se faire rappeler cet énoncé qui est la base de notre industrie. Parmi les scandales financiers et les rappels de diéthylène glycol, l’industrie pharmaceutique a d’abord comme rôle de protéger la santé du public. Un concept intéressant n’est-ce pas?

Demandez à n’importe quel groupe d’employés pharmaceutiques de trouver 5 solutions simples pour améliorer la performance en regard de la protection de la santé du public et vous avez là une recette gagnante. Fournissez à ce même groupe des copies du règlement BPF en leur donnant comme consigne de trouver des éléments spécifiques pour donner foi à leurs propositions et BINGO! Amélioration continue 101.

En cette période de résolutions et d’engagements, je vous en suggère quelques unes.

Les résolutions de 2008 :

Je concevrai une formation BPF qui saura toucher les employés, tous les employés, tout en leur faisant prendre conscience de l’importance de notre industrie.

Je mettrai en place des méthodes pour continuer la formation tout au long de l’année.

Je ne ferai plus de fautes de typo…

Vous êtes à court d’idées pour le #2? Organisez une téléconférence avec vos collègues, faites un brainstorm pendant le dîner ou mieux encore… Prévoyez 15 minutes lors de votre formation annuelle et demandez aux employés de vous donner des suggestions qu’ils désirent voir!

En attendant la prochaine chronique… Faites la différence!

« The quality of an organization can never exceed the quality of the minds that make it up. »   Harold McAlindon

OUI, c’est la même que le mois passé. Si vous l’avez remarqué BRAVO!

Par François Lavallée M. Sc.

 

Copyright © 2013 Aliterconcept Reproduction restreinte permise si accompagnée de cette mention.