Culture Qualité 2.4 : les systèmes

Qualité 2.4

La qualité fonctionnelle dans une entreprise passe par des systèmes performants et des procédures précises , rédigées avec un bon niveau de détails et à un bon niveau de compréhension. Des systèmes qualité incluant le contrôle des changements, les investigations, les analyses de tendance, et des bonnes pratiques de documentation, elles-mêmes compulsées dans une procédure. Des systèmes efficaces sont également requis pour l’entretien des équipements, le suivi des commandes et des achats, la planification de la production, tout cela supporté par des systèmes informatiques puissants et flexibles.

J’oublie certainement quelques systèmes, mais vous voyez le topo. Les systèmes nous permettent de contrôles nos activités et de garantir à nos clients une qualité irréprochable, la qualité qu’ils s’attendent à recevoir.

La plupart de ces systèmes sont déjà en place dans la plupart des compagnies pharmaceutiques.

La plupart de ces systèmes, informatisés ou non, sont des exigences réglementaires et tout le monde sait pertinemment que les exigences réglementaires sont respectées…

Enfin , c’est la théorie derrière la réglementation et le système correctif des 483 ou autres observations.

Le SYSTÈME – notez l’utilisation de lettres majuscules- de qualité dans les entreprises pharmaceutiques devrait donc fonctionner et prévenir les problèmes.

 

Les problèmes ne peuvent être prévenus par des systèmes.

Les problèmes ARRIVENT.

Point.

On peut mettre en place des méthodologies pour réduire l’occurrence de problèmes, mais , statistiquement, ils arriveront quand même.

Et les instances réglementaires n’ont JAMAIS exigé une absence de problèmes. Ce qui est exigé est une façon de gérer les problèmes. D’où les fameux systèmes.

Systèmes imparfaits s’il en est!

 

Mais au-delà des systèmes, et pour les faire fonctionner, il y a l’humain.

Le seul système infiniment flexible et adaptable,

le seul capable de résoudre les problèmes imprévus,

le seul capable de créer la QUALITÉ -remarquez encore l’utilisation de lettres majuscules – celle que nos clients attendent.

 

La partie étonnante là-dedans et de penser qu’un seul règlement traite de l’humain sur les 30 règlements des BPF canadiennes.

Statistiquement, 3.3% des règlements concernent les humains.

Pratiquement, quotidiennement, quel pourcentage (%) de votre temps consacrez-vous à l’humain dans la gestion de vos opérations?

3.3% = 1.5 h par semaine, environ.

1.5h par semaine en formation

1.5h par semaine à gérer des conflits

1.5h par semaine à planifier les équipes de travail

1.5h par semaine à …à quoi?

 

Le rôle des gestionnaires est de faciliter le travail de ses troupes.

Le rôle des troupes est d’effectuer le travail.

La principale tâche du gestionnaire, qu’il soit superviseur, chef , directeur ou vice-président est de créer une vision qui galvanise les troupes et leur indique la direction à prendre dans leurs gestes quotidiens.

 

Clarifier la vision dans les moindres détails

 

Faciliter la prise de décision

 

Responsabiliser

 

Aider

 

Indéniablement plus que 3.3% du temps seront nécessaires.

 

Mais quel investissement!

 

Et les systèmes?

 

Vraiment…

Pensez-y…

Comment fonctionneront vos systèmes avec des humains motivés, bien dirigés, et conscients de leur rôle?

Par François Lavallée, M. Sc.

 

L’appel à l’Action

Pour plus d’information sur la contribution volontaire cliquez ici
Les 4 options suivantes sont des abonnements à renouvellement automatique. Vous pouvez interrompre le renouvellement en me contactant.


Choix d’abonnement



 

Cette option ne se renouvelle pas automatiquement.

Contribution volontaire par article : 0,99$, cliquez ci-dessous.




Copyright © 2013 Aliterconcept Reproduction restreinte permise si accompagnée de cette mention.