Deuxième commandement : Tes procédures tu respecteras!

Ah oui, tiens, on les écrit pour les respecter. Une fois toutes ces procédures en place, on les range et on les oublie. TROP SOUVENT! Et trop souvent, les investigateurs du gouvernement le remarquent? Où est le problème?
En fait, la vraie question est : Où sont les problèmes! J’en vois plusieurs.
Tout d’abord, la procédure elle-même. Est-elle écrite dans un langage qui est compréhensible pour les employés concernés (voir chronique précédente).
Ensuite, est-elle disponible? On parle souvent du cartable de procédures… Dans le bureau du superviseur. Vient la consultation. Où l’employé peut-il lire cette procédure? Sur le coin d’un bureau, sur un établi, debout? Peut-il se concentrer? Prendre des notes et écrire des questions pour l’Expert matière? Ou encore la procédure est sur le réseau ou en format électronique sur un ordinateur.
Il est fréquent de penser que tout le monde est apte à utiliser un ordinateur. 80% des familles québécoises ne sont-elles pas « branchées »? Vous seriez surpris cependant de voir quel pourcentage de vos employés sont « computer illiterate ». Avez-vous déjà vu un employé essayer de bouger une souris en la regardant plutôt que de fixer l’écran? Avez-vous déjà vu une employée pleurer et suer à grosses gouttes à l’idée que la prochaine formation serait un CBT? L’utilisation des ordinateurs nécessite parfois une formation SUR l’ordinateur!
Mais un deuxième point encore plus important que la disponibilité des procédures est le suivant : Vos employés peuvent-ils prendre le temps de s’arrêter pour consulter un PON et confirmer un détail d’opération? Ceci pointe en fait à une seconde série de barrières à la consultation, l’utilisation et au respect des procédures : Le boss!
On parle de transfert de connaissances qui rencontre le principale obstacle connu et bien documenté : l’environnement organisationnel. Le patron faisant bonne figure parmi la plus coriace des barrières au transfert. Combien de fois, en tant que professionnel de la formation, avez-vous fait face à ce dilemme qu’est la planification des formations? Les mêmes gestionnaires qui exigent des formations performantes donnant des résultats à courts termes, des formations qui rapportent, ceux-là même refusent de libérer leurs employés pour ladite formation! Allez demander à ces mêmes gestionnaires de laisser les employés consulter les procédures pour vérifier un détail ou tout simplement pour se rafraîchir la mémoire… Allez-y avec vos gants blancs! Sans généraliser, ce type de « boss » existe encore!
La pire insulte cependant pour un formateur est de voir l’autre genre de patron qui non seulement empêche ses employés d’assister aux formations, mais qui dénigrera ses employés lorsqu’ils tentent de mettre en pratique et d’utiliser les nouvelles notions apprises sous prétexte que tout prend plus longtemps. Bonjour courbe d’apprentissage!
Au-delà de toutes ses embûches potentielles – Et j’avoue avoir tendance à exagérer à l’occasion!!! – il existe des conditions gagnantes sur lesquelles nous pouvons compter comme formateurs.
D’abord, la pré-planification. La planification avant la formation pour préparer l’organisation au changement. Il faut cibler adéquatement pour diminuer le risque d’épuisement cependant!
Ensuite le réseautage interne : Devenez un partenaire stratégique! Rencontrez vos principaux clients souvent. Intéressez-vous à LEURS problèmes. Nous se sommes là que pour faciliter la production. Ils sont nos CLIENTS. À ce point, rappelez-vous que les nouveaux apprentissages devront être supportés pour tous les gestionnaires
Mais surtout, motivez les troupes! Car la motivation a beau venir de l’intérieur, votre rôle est de vous assurer que votre message est encourageant, intéressant, intense et vrai.
En attendant le prochain commandement… Faites la différence!

Par François Lavallée M. Sc.

 

N’HÉSITEZ PAS À LE PARTAGER pour inciter vos amis à penser autrement!

Articles récents:

L'Homo contactus est arrivé!

L'Homo contactus est arrivé! Nouvelle ère, nouveau mode de pensée Harold Jarche a ouvert une nouvelle porte pour moi. Un article récemment publié sur son blogue a initié une série de pensées dans mon esprit. Je repense à Rodin et le "Penseur" comme à la vieille façon de penser : solitaire et profond.

Plus d'info

Gérer le contexte et non le texte con

Gérer le contexte et non le texte con. Non, pas un mauvais jeu de mots. Je suis abonné à l’excellent magazine de l’ASQ. Chaque mois l, ASQ et ses contributeurs nous ouvrent les yeux sur des sujets intéressants et d’actualité. Chaque mois je me sens un peu plus intelligent… après m’être senti un peu idiot. Après tout, c’est le but des ces magazines : informer, éduquer, développer, améliorer. Mais... et c’est un gros, mais.. MAIS à l’occasion je me demande si vraiment certaines personnes sont surprises autant que moi et pour les mêmes raisons à la lecture d’articles présentés comme des moments d’illumination dans une mer d’opacité corporative. Ah ça, comme paragraphe opaque, c’était champion!

Plus d'info

Danger ! Souper spaghetti hors contrôle

Danger ! Souper spaghetti hors contrôle C'est ce que la pancarte à l'entrée de l'édifice aurait dû annoncer! Vous avez sûrement été invité à participer à une activité de financement semblable. Celle qui est organisée par des bénévoles soucieux d'accumuler des fonds pour un organisme sans buts lucratifs, pour aider les plus démunis ou les patients d'un centre de soins ou les scouts ou l'équipe de soccer locale. Une opportunité de photos pour le député du coin accompagné de la mairesse et des conseillers municipaux... etc, etc. On s'amuse, on se bourre la fraise et dans certains cas, la sauce à spaghetti est tellement bonne qu'en plus de nous faire oublier le goût des pâtes trop cuites, on s'en fait une réserve! Non seulement la sauce peut être savoureuse, fruit d'une recette ancestrale d'une bénévole qui a travaillé pendant des jours dans sa cuisine, mais en plus, cette réserve de sauce nous fait sauver du temps tout en contribuant à l'organisme qui a organisé l'évènement. On connait la chanson! On y participe chaque année pour appuyer la cause à laquelle on souscrit. Jusqu'à ce que...

Plus d'info

Changement d’huile inutile ? Cours de mécanique organisationnelle requis.

Changement d’huile inutile ? Allez expliquer cela au propriétaire d’une luxueuse Mercedes. Personne ne pourra argumenter que la garantie d’une berline familiale exige des opérations d’entretien pour qu’elle soit honorée. Cela fait partie de contrat entre le propriétaire et le manufacturier. On le sait. Oh, on pourra discuter longtemps sur la réelle fréquence requise par le véhicule et celle exigée par le manufacturier.. et les concessionnaires. Il n’en reste pas moins qu’un entretien déficient entraînera des problèmes à long terme sur le véhicule et des frais additionnels pour le propriétaire si ce dernier ne respecte pas les termes de l’entente de garantie. On le sait. On le sait, mais à l’occasion on étire un peu la sauce et les délais entre les entretiens peuvent, mais alors là vraiment rarement (…) aussi s’étirer. Vous me voyez venir j’espère…

Plus d'info

30 kg de mort dans le dos

30 kg de mort dans le dos… c’est le poids moyen du matériel porté par un G.I. en situation de combat selon une recherche rapide sur le web. Rien de semblable à ce que j’ai sur le dos lors de ma première expérience de paintball au Big Foot, dans la région de Lanaudière.

Plus d'info

La cheville carrée et le trou rond

Depuis quelques années, je travaille avec mes deux fils pendant les vacances d'été...Bon, ok, pendant LEURS vacances d'été, pas les miennes. En tant que président d'une PME en consultation, les étudiants d'été représentent une bonne opportunité de tester les nouveaux produits et services à des coûts relativement bas. !

Plus d'info

Copyright © 2013 Aliterconcept Reproduction restreinte permise si accompagnée de cette mention.