Équipé pour veiller tard…

L’êtes-vous?

Équipé pour veiller tard?

Avez-vous tous les outils nécessaires pour organiser une veille systématique de votre domaine d’expertise?

 

Faites-vous une veille ?
Une veille régulière

Une veille systématique?

 

Je fus surpris d’apprendre, lors d’une rencontre sur la veille technologique, que seulement la moitié de l’auditoire faisait une veille.

Et la moitié de ceux-ci le faisait de façon systématique.

 

On parle ici de gens qui,

1- s’étaient inscrits volontairement sur le sujet,

2- avaient entendu parlé de l’évènement sur Twitter et autres médias sociaux,

3- faisaient déjà partie de ce groupe sélect d’experts

 

On parle ici de gens « allumés », de gens « branchés ».

 

Et seulement 50% de ceux-ci investissaient un peu de temps dans la veille stratégique de leur domaine d’expertise.

Ho, je ne condamne personne!

Je ne fais que constater le fait suivant: dans notre monde d’abondance d’information, l’Art de se renseigner reste…Un Art! Marginal, inhabituel, exceptionnel.

 

Oui, nous sommes bombardés d’information. La plupart de cette information n’est que détritus intellectuels, sans profondeur ou utilisation réelle.

L’art de la veille est de transformer cette information opaque en renseignement limpide.

 

Les outils de veilles sont nombreux et ne sont pas le but de mon propos. La technologie nous permet maintenant d’agréger l’information facilement et rapidement. Apprendre à utiliser ces outils technologiques est également relativement aisé.

Encore faut-il prendre le temps de lire cette information.

 

De l’autre côté, il faut structurer cette information, colliger les détails, faire des liens entre les faits en apparence disparates et en tirer des conclusions.

Et là, la technologie échoue.

 

Et là, le temps devient un précieux allié.

 

Et là, l’humain et sa curiosité insatiable triomphent.

 

Car au -delà de toutes les recettes à succès pour acquérir toutes ses informations, le cerveau humain est l’ultime arme de construction massive.

 

« Connect the dots! » disait Steve Jobs. Faites le lien entre les points, réfléchissez à ce que vous voyez, refaites de nouveaux liens, réfléchissez de nouveau…

Et prenez une pause.

Le temps d’y penser sans y penser.
Laissez votre cerveau faire son travail de veille lors que vous ne pouvez veiller plus tard.

 

Le temps.

Votre curiosité.
Le merveilleux mécanisme de colligation du cerveau.

Et la puissante intuition créatrice.

 

La veille est une action consciente et inconsciente.

Consciente:

Prendre le temps de lire

De s’informer

De s’ouvrir intellectuellement

 

Inconsciente

Laisser les points de relier spontanément

Écouter les conclusions surprenantes

 

Consciente

Synthétiser les apprentissages

Transformer l’information en renseignements utiles et pertinents

 

Drucker, le guru du management américain de la fin du 20e siècle disait

«La seule façon de prédire le futur et de le créer.»

 

Et j’ajoute: one dot at a time!

 

Un dernier point à ma réflexion :

Les grands veilleurs sont vénérés et écoutés. Pensez à un Seth Godin, Mitch Joel, ou Ram Sharam.  La pression est forte pour devenir un bon veilleur.

Mais veiller recèle de grands dangers: vous risquez en effet de devenir un illuminé, de voir le futur alors que vos collègues ne suivent pas.

Vous risquez de proposer à vos collègues et à votre comité de gestion de… Gulp… Prendre des risques!

 

Peter Parker l’a appris: avec de grands pouvoirs viennent de grandes responsabilités!

 

Les organisations d’avant garde traitent leurs veilleurs avec bienveillance. Elles respectent les élans d’enthousiasme et les projets futuristes tout en sachant qu’un équilibre doit être maintenu entre la vision et l’exécution. Les deux sont d’une importance capitale. Malheureusement, de plus en plus d’organisation négligent la vision au profit de l’exécution à court terme.

Exécution qui peut littéralement devenir l’Exécution sommaire et irrévocable de l’organisation.

La veille fait partie d’une saine stratégie d’entreprise.

Mais l’intention derrière la veille se doit de rester noble et pure.

 

Il faut éviter de veiller pour devenir plus compétents et compétitif.

L’intention ici est la compétitivité.

La veille ne devient qu’une action vers un résultat à connotation mercantile.

 

Les grands veilleurs, les entreprises qui veillent sont compétitifs et compétents parce qu’ils ont veillé.

L’intention est la curiosité, le désir de comprendre et d’apprendre (et apprendre, c’est accepter de changer!) et le résultat de cette action est leur compétitivité accrue.

 

Subtile différence.

Mais quelle différence!

 

Les masques tombent!

 

Que faut-il donc pour veiller tard?

 

Un désir d’apprendre,

Une curiosité insatiable

Du temps

Une organisation qui supporte l’innovation, la vraie et non le simulacre de création institutionnalisée qui fait les journaux.

Ah oui, des outils agrégateurs d’information

 

Et un cerveau qui relie les points.

Et en crée d’autres!

 

Point.

 

 

Je suis curieux

Êtes-vous équipé pour veiller tard?

Faites-vous une veille stratégique?

Prenez-vous le temps de lire?

Êtes-vous conscient de vos efforts et des résultats qui en découlent?

Votre organisation supporte -elle ces efforts?

 

Laissez un commentaire et lançons la discussion!

Par François Lavallée, M. Sc.

 

N’HÉSITEZ PAS À LE PARTAGER pour inciter vos amis à penser autrement!

Articles récents:

Gérer le contexte et non le texte con

Gérer le contexte et non le texte con. Non, pas un mauvais jeu de mots. Je suis abonné à l’excellent magazine de l’ASQ. Chaque mois l, ASQ et ses contributeurs nous ouvrent les yeux sur des sujets intéressants et d’actualité. Chaque mois je me sens un peu plus intelligent… après m’être senti un peu idiot. Après tout, c’est le but des ces magazines : informer, éduquer, développer, améliorer. Mais... et c’est un gros, mais.. MAIS à l’occasion je me demande si vraiment certaines personnes sont surprises autant que moi et pour les mêmes raisons à la lecture d’articles présentés comme des moments d’illumination dans une mer d’opacité corporative. Ah ça, comme paragraphe opaque, c’était champion!

Plus d'info

Danger ! Souper spaghetti hors contrôle

Danger ! Souper spaghetti hors contrôle C'est ce que la pancarte à l'entrée de l'édifice aurait dû annoncer! Vous avez sûrement été invité à participer à une activité de financement semblable. Celle qui est organisée par des bénévoles soucieux d'accumuler des fonds pour un organisme sans buts lucratifs, pour aider les plus démunis ou les patients d'un centre de soins ou les scouts ou l'équipe de soccer locale. Une opportunité de photos pour le député du coin accompagné de la mairesse et des conseillers municipaux... etc, etc. On s'amuse, on se bourre la fraise et dans certains cas, la sauce à spaghetti est tellement bonne qu'en plus de nous faire oublier le goût des pâtes trop cuites, on s'en fait une réserve! Non seulement la sauce peut être savoureuse, fruit d'une recette ancestrale d'une bénévole qui a travaillé pendant des jours dans sa cuisine, mais en plus, cette réserve de sauce nous fait sauver du temps tout en contribuant à l'organisme qui a organisé l'évènement. On connait la chanson! On y participe chaque année pour appuyer la cause à laquelle on souscrit. Jusqu'à ce que...

Plus d'info

Mesures démesurées

Peter Drucker disait : « Si vous ne pouvez le mesurer, vous ne pouvez l’améliorer ».

Plus d'info

Elle a préféré « investir » dans un silencieux plutôt que de soigner son cerveau.

Elle a préféré « investir » dans un silencieux plutôt que de soigner son cerveau. Bien que cette situation semble [...]

Plus d'info

Les structures dissipatives et la conformité

Les structures dissipatives et la conformité. Certains de mes lecteurs assidus et quelques admirateurs (ben oui, j’en ai…) me trouvent un peu (un peu petit peu)… disons… "out of the box" (restons poli !).

Plus d'info

Cet hôpital a payé 2000$ pour un support à crayon !

Simplement en ne comprenant pas la cinquième discipline des organisations. Peter Senge a écrit, en 1991, sur le sujet des disciplines des organisations intelligentes. L’esprit d’équipe, le souci de développement du personnel, les modèles mentaux, la vision commune et finalement la pensée systémique. Cette pensée systémique que la plupart des organisations tentent de fragmenter par des processus compliqués basés sur des procédures rigides et nombreuses.

Plus d'info

Copyright © 2013 Aliterconcept Reproduction restreinte permise si accompagnée de cette mention.