Gestion de la qualité 2.6 : le problème est devant moi.

 

 

Gestion de la qualité 2.6 : le problème est devant moi.

Encore et encore je vois le même problème dans plusieurs organisations : on blâme les employés …paresseux, négligents, ou le syndicat, exigeant et revendicateur, mais sans engagement…

Ou encore on cherche des causes aux problèmes de qualité : mauvais systèmes de gestion de la qualité, trop de paperasse, exigences trop élevées de la part des instances réglementaires…

Ou mieux encore , on implante des SOLUTIONS rapidement : lançons un programme de réductions es erres humaine!, achetons des affiches et imaginons des slogans motivants, définissons nos règles de discipline et tiens, achetons des matraques et et des fouets électriques tant qu’à y être.

Ah oui, j’oubliais…une formation obligatoire pour les employés sur les Bonnes Pratiques de Fabrication…il faut bien qu’ils comprennent que les exigences de la compagnie proviennent en fait des BPF!!!

Et engageons un NOUVEAU directeur d’AQ et de formation….les anciens n’étaient probablement pas compétents puisque nous avons autant de problèmes.

Et pendant tout ce temps , j’ose le dire, le chef d’entreprise bien intentionné qui m’explique tous ses problèmes oublie de regarder dans la bonne direction pour y trouver la source de tous ses maux : le miroir.

Le miroir n’a qu’une fonction, bien passive  : il réfléchit.

Ce qui malheureusement est beaucoup plus que certains gestionnaires qui sont trop occupés à gérer des feux en continu.

 

Je m’excuse donc bien humblement de poser un verdict si dur à tous ces gestionnaires qui mettent tellement d’effort, au prix de leur santé et leur moral. Le verdict est dur , mais demeure implacable.

Prenons exemple sur le miroir et regardons bien en face la réalité tout en étudiant notre réflexion…et en réfléchissant.

Oui, j’utilise la première personne du pluriel, car je m’inclus dans ces gestionnaires. Je serais d’ailleurs bien présomptueux de ne pas le faire et de lancer ces graves accusions à tous vents.

Oui, NOUS sommes tous coupables de ne pas réfléchir assez souvent et assez profondément.

Alors, regardons-nous dans le miroir et ASSUMONS notre responsabilité : nous avons les problèmes de qualité que nous méritons.

La gestion de la qualité passe par la qualité de la gestion.

Qu’avons-nous fait , sérieusement pour gérer cette qualité qui nous est chère et dont l’Absence nous coûte si cher?

Nous avons implanté des systèmes et des formations?

Pffff…

L’avons -nous fait pour satisfaire un niveau hiérarchique plus élevé ou l’avons -nous réellement fait pour régler le problème. En bref , avons-nous succombé à la cochéouite aiguë, cette inflammation du COCHEZ-”OUI” pour passer à autre chose?

Avons-nous seulement …

  • Mis en place  des mécanismes de suivi à ces systèmes si élégants?
  • Fourni assez de personnel et pour assez longtemps pour supporter ces systèmes?
  • Éduqué adéquatement (pas une formation de 60 minutes sur les BPF!!!) nos employés sur le POURQUOI des ces exigences réglementaires?
  • Fourni de l’information pertinente sur la performance de nos organisations, incluant les chiffres RÉELS des couts de non-qualité ( si seulement nous le savions!!!)).
  • Clarifié nos attentes et non assumé que tout le monde le savait?
  • Incité les gens faire mieux en reconnaissant le travail bien fait?
  • Corrigé le tir lorsque le travail n’est pas adéquat…immédiatement?

Et , par-dessus tout ceci, avons-nous écouté nos employés, ceux par qui passe TOUTE la prospérité de notre organisation?

On dit que le gestionnaire fait faire les choses. Les employés FONT les choses. Ce sont EUX les experts. Ils n’ont pas cette grande vision dont nous sommes garants, mais il nous incombe de leur communiquer cette vision.

La gestion de la qualité passe par la qualité de la gestion.

Je le dis souvent et j’ai l’impression de ne pas répéter quand je vois nos actions concertées vers la productivité , négligeant presque sciemment la qualité.

La productivité est une conséquence de la qualité.

Gérons la qualité et la productivité augmentera. C’est un fait. Les gourous de la qualité l’ont démontré.
Les compagnies qui ont du succès, quel que soit leur domaine, aussi.

Alors, achetez un miroir …VITE !

Et regardez souvent dedans lorsque vous cherchez la cause de tous vos maux.

Et faites comme lui…réfléchissez.

Par François Lavallée M. Sc.

 

L’appel à l’Action

Pour plus d’information sur la contribution volontaire cliquez ici
Les 4 options suivantes sont des abonnements à renouvellement automatique. Vous pouvez interrompre le renouvellement en me contactant.


Choix d’abonnement



 

Cette option ne se renouvelle pas automatiquement.

Contribution volontaire par article : 0,99$, cliquez ci-dessous.




Copyright © 2013 Aliterconcept Reproduction restreinte permise si accompagnée de cette mention.