Gestion de la qualité 2.6 : le problème est devant moi.

 

 

Gestion de la qualité 2.6 : le problème est devant moi.

Encore et encore je vois le même problème dans plusieurs organisations : on blâme les employés …paresseux, négligents, ou le syndicat, exigeant et revendicateur, mais sans engagement…

Ou encore on cherche des causes aux problèmes de qualité : mauvais systèmes de gestion de la qualité, trop de paperasse, exigences trop élevées de la part des instances réglementaires…

Ou mieux encore , on implante des SOLUTIONS rapidement : lançons un programme de réductions es erres humaine!, achetons des affiches et imaginons des slogans motivants, définissons nos règles de discipline et tiens, achetons des matraques et et des fouets électriques tant qu’à y être.

Ah oui, j’oubliais…une formation obligatoire pour les employés sur les Bonnes Pratiques de Fabrication…il faut bien qu’ils comprennent que les exigences de la compagnie proviennent en fait des BPF!!!

Et engageons un NOUVEAU directeur d’AQ et de formation….les anciens n’étaient probablement pas compétents puisque nous avons autant de problèmes.

Et pendant tout ce temps , j’ose le dire, le chef d’entreprise bien intentionné qui m’explique tous ses problèmes oublie de regarder dans la bonne direction pour y trouver la source de tous ses maux : le miroir.

Le miroir n’a qu’une fonction, bien passive  : il réfléchit.

Ce qui malheureusement est beaucoup plus que certains gestionnaires qui sont trop occupés à gérer des feux en continu.

 

Je m’excuse donc bien humblement de poser un verdict si dur à tous ces gestionnaires qui mettent tellement d’effort, au prix de leur santé et leur moral. Le verdict est dur , mais demeure implacable.

Prenons exemple sur le miroir et regardons bien en face la réalité tout en étudiant notre réflexion…et en réfléchissant.

Oui, j’utilise la première personne du pluriel, car je m’inclus dans ces gestionnaires. Je serais d’ailleurs bien présomptueux de ne pas le faire et de lancer ces graves accusions à tous vents.

Oui, NOUS sommes tous coupables de ne pas réfléchir assez souvent et assez profondément.

Alors, regardons-nous dans le miroir et ASSUMONS notre responsabilité : nous avons les problèmes de qualité que nous méritons.

La gestion de la qualité passe par la qualité de la gestion.

Qu’avons-nous fait , sérieusement pour gérer cette qualité qui nous est chère et dont l’Absence nous coûte si cher?

Nous avons implanté des systèmes et des formations?

Pffff…

L’avons -nous fait pour satisfaire un niveau hiérarchique plus élevé ou l’avons -nous réellement fait pour régler le problème. En bref , avons-nous succombé à la cochéouite aiguë, cette inflammation du COCHEZ-”OUI” pour passer à autre chose?

Avons-nous seulement …

  • Mis en place  des mécanismes de suivi à ces systèmes si élégants?
  • Fourni assez de personnel et pour assez longtemps pour supporter ces systèmes?
  • Éduqué adéquatement (pas une formation de 60 minutes sur les BPF!!!) nos employés sur le POURQUOI des ces exigences réglementaires?
  • Fourni de l’information pertinente sur la performance de nos organisations, incluant les chiffres RÉELS des couts de non-qualité ( si seulement nous le savions!!!)).
  • Clarifié nos attentes et non assumé que tout le monde le savait?
  • Incité les gens faire mieux en reconnaissant le travail bien fait?
  • Corrigé le tir lorsque le travail n’est pas adéquat…immédiatement?

Et , par-dessus tout ceci, avons-nous écouté nos employés, ceux par qui passe TOUTE la prospérité de notre organisation?

On dit que le gestionnaire fait faire les choses. Les employés FONT les choses. Ce sont EUX les experts. Ils n’ont pas cette grande vision dont nous sommes garants, mais il nous incombe de leur communiquer cette vision.

La gestion de la qualité passe par la qualité de la gestion.

Je le dis souvent et j’ai l’impression de ne pas répéter quand je vois nos actions concertées vers la productivité , négligeant presque sciemment la qualité.

La productivité est une conséquence de la qualité.

Gérons la qualité et la productivité augmentera. C’est un fait. Les gourous de la qualité l’ont démontré.
Les compagnies qui ont du succès, quel que soit leur domaine, aussi.

Alors, achetez un miroir …VITE !

Et regardez souvent dedans lorsque vous cherchez la cause de tous vos maux.

Et faites comme lui…réfléchissez.

Par François Lavallée M. Sc.

 

N’HÉSITEZ PAS À LE PARTAGER pour inciter vos amis à penser autrement!

Articles récents:

L'Homo contactus est arrivé!

L'Homo contactus est arrivé! Nouvelle ère, nouveau mode de pensée Harold Jarche a ouvert une nouvelle porte pour moi. Un article récemment publié sur son blogue a initié une série de pensées dans mon esprit. Je repense à Rodin et le "Penseur" comme à la vieille façon de penser : solitaire et profond.

Plus d'info

Gérer le contexte et non le texte con

Gérer le contexte et non le texte con. Non, pas un mauvais jeu de mots. Je suis abonné à l’excellent magazine de l’ASQ. Chaque mois l, ASQ et ses contributeurs nous ouvrent les yeux sur des sujets intéressants et d’actualité. Chaque mois je me sens un peu plus intelligent… après m’être senti un peu idiot. Après tout, c’est le but des ces magazines : informer, éduquer, développer, améliorer. Mais... et c’est un gros, mais.. MAIS à l’occasion je me demande si vraiment certaines personnes sont surprises autant que moi et pour les mêmes raisons à la lecture d’articles présentés comme des moments d’illumination dans une mer d’opacité corporative. Ah ça, comme paragraphe opaque, c’était champion!

Plus d'info

Danger ! Souper spaghetti hors contrôle

Danger ! Souper spaghetti hors contrôle C'est ce que la pancarte à l'entrée de l'édifice aurait dû annoncer! Vous avez sûrement été invité à participer à une activité de financement semblable. Celle qui est organisée par des bénévoles soucieux d'accumuler des fonds pour un organisme sans buts lucratifs, pour aider les plus démunis ou les patients d'un centre de soins ou les scouts ou l'équipe de soccer locale. Une opportunité de photos pour le député du coin accompagné de la mairesse et des conseillers municipaux... etc, etc. On s'amuse, on se bourre la fraise et dans certains cas, la sauce à spaghetti est tellement bonne qu'en plus de nous faire oublier le goût des pâtes trop cuites, on s'en fait une réserve! Non seulement la sauce peut être savoureuse, fruit d'une recette ancestrale d'une bénévole qui a travaillé pendant des jours dans sa cuisine, mais en plus, cette réserve de sauce nous fait sauver du temps tout en contribuant à l'organisme qui a organisé l'évènement. On connait la chanson! On y participe chaque année pour appuyer la cause à laquelle on souscrit. Jusqu'à ce que...

Plus d'info

Changement d’huile inutile ? Cours de mécanique organisationnelle requis.

Changement d’huile inutile ? Allez expliquer cela au propriétaire d’une luxueuse Mercedes. Personne ne pourra argumenter que la garantie d’une berline familiale exige des opérations d’entretien pour qu’elle soit honorée. Cela fait partie de contrat entre le propriétaire et le manufacturier. On le sait. Oh, on pourra discuter longtemps sur la réelle fréquence requise par le véhicule et celle exigée par le manufacturier.. et les concessionnaires. Il n’en reste pas moins qu’un entretien déficient entraînera des problèmes à long terme sur le véhicule et des frais additionnels pour le propriétaire si ce dernier ne respecte pas les termes de l’entente de garantie. On le sait. On le sait, mais à l’occasion on étire un peu la sauce et les délais entre les entretiens peuvent, mais alors là vraiment rarement (…) aussi s’étirer. Vous me voyez venir j’espère…

Plus d'info

30 kg de mort dans le dos

30 kg de mort dans le dos… c’est le poids moyen du matériel porté par un G.I. en situation de combat selon une recherche rapide sur le web. Rien de semblable à ce que j’ai sur le dos lors de ma première expérience de paintball au Big Foot, dans la région de Lanaudière.

Plus d'info

La cheville carrée et le trou rond

Depuis quelques années, je travaille avec mes deux fils pendant les vacances d'été...Bon, ok, pendant LEURS vacances d'été, pas les miennes. En tant que président d'une PME en consultation, les étudiants d'été représentent une bonne opportunité de tester les nouveaux produits et services à des coûts relativement bas. !

Plus d'info

Copyright © 2013 Aliterconcept Reproduction restreinte permise si accompagnée de cette mention.