La grenouille et le tai-chi

La grenouille et le tai-chi… encore un titre sauté!

Pratiquer le tai-chi est un défi.

Cet art martial, car c’en est un!, est différent des autres. Bien que le tai-chi peut s’appliquer en mode de combat, les mouvements lents et fluides semblent plutôt adaptés à un public gériatrique.

Hey, on doit se le dire, c’est tellement lent qu’un escargot a l’air d’un sprinter à côté de moi.

Ben oui, je fais du tai-chi. J’assume mon cinquantenariat bien entamé !

Blague à part, faire du tai-chi est plus difficile que les apparences le laissent le croire.

Lever les bras devant soi sans lever les épaules est un défi irréalisable pour un gars un peu hyperactif.

Plus de six mois ont été nécessaires pour faire ce geste simple sans me faire reprendre par le maître.

Imaginez le reste !

La routine de base en Chen Tai-chi (ah oui, pourquoi faire ça simple, il existe des déclinaisons subtiles entre plusieurs sortes de tai-chi) compte 18 mouvements. Ne me demandez pas pourquoi 18, car moi j’en compte au moins 34, mais bon…

18 séquences de mouvements qui s’enchaînent en un tout fluide.

Mémoriser la suite est un défi.

Effectuer chaque séquence sans forcer est un défi.

Enchaîner les séquences avec les bons moments de pause est un défi.

Se rappeler de l’angle des pieds, des bras et des mains est un défi.

BOUGER LES HANCHES EST UN GROS DÉFI!!!

(eh oui, des hanches ça bouge!)

Bon, je cesse de me plaindre.

Le défi du tai-chi est stimulant si vous êtes assez patient. C’était la raison derrière mon engagement : relaxer, apprendre et rester patient.

TOUT UN DÉFI pour une grenouille hyperactive!!

Mais voilà, ce n’était que le début.

J’ai cessé de suivre les cours en public, car mon horaire me forçait à annuler la plupart des cours.

Les cours privés donc!

Mon shifu (le maître tai-chi) est génial et m’indiquer les microcorrections à faire chaque fois.

Et on recommence presque à zéro chaque fois.

Mes cours privés sont trop espacés les uns des autres!

Son dernier commentaire : « Bravo Francois! Tu as mémorisé toute la suite des 18 mouvements et tu les exécutes sans effort. Mais… je ne reconnais pas les mouvements tellement tu les as modifiés! »

OUCH!

Et moi qui pensais avoir répété de façon impeccable depuis la dernière leçon.

Ah, petite grenouille qui se faisait ébouillanter progressivement !

Je la répète rapidement cette fabuleuse histoire

Imaginez une grenouille (je vous laisse choisir la variété… je ne suis pas spécialiste des grenouilles, mais prenez une qui est vigoureuse et avec une teinte de vert pomme, pas un gros crapaud à l’air patibulaire)

Imaginez cette grenouille dans un grand chaudron (je préfère les chaudrons en acier inoxydable, mais une cocote en terre cuite peut faire l’affaire si elle est suffisamment haute)

Ajoutez de l’eau aux 2/3

Pas de sel de grâce!

Chauffez lentement.

Observez votre grenouille qui nage, saute un peu, mais qui ne peut sortir du chaudron (hey, j’ai spécifié un GRAND chaudron!)

La température de l’eau augmente progressivement et votre grenouille se pavoise paresseusement dans son spa personnel jusqu’à ce qu’elle devienne… un repas.

En augmentant progressivement la température, son corps s’habitue à la température .

L’histoire nous dit qu’elle y restera et cuira.

D’Accord, d’accord, je n’ai pas fait cette expérience, mais on peut imaginer qu’elle endurera une température assez élevée avant d’en avoir assez.

À l’inverse, si on avait mis la grenouille dans l’eau très chaude elle aurait très probablement sauté hors du chaudron grâce à une poussée d’adrénaline intense au contact de l’eau chaude.

Du moins, c’est ce que JE fais quand je mets le pied dans un bain dont l’eau dépassée ma tolérance à la douleur. Accompagné de quelques cris et jurons dont l’origine religieuse interdit la retranscription ici.

Bref, on s’habitue à nos circonstances si elles varient lentement.

On varie nos mouvements de tai-chi progressivement sans vérification par le maître.

On varie aussi nos façons de faire et nos standards de qualité si on oublie d’avoir l’humilité de vérifier les paramètres originaux.

C’est la raison derrière les audits, les inspections, les vérifications officielles de nos organisations privées ou gouvernementales.

Le même principe s’applique aussi à la culture et à l’environnement de travail.

Les circonstances demandent un plus d’effort, un peu de surtemps, une réunion additionnelle, une accélération du rythme, etc.

Tout est parfait, tout le monde comprend… pendant un certain temps.

Et on s’y fait.

Mais la température augmente quand même dans le chaudron.

Quel est votre thermomètre?

Comment évaluez-vous objectivement les écarts entre ce qui est et ce qui était?

Comment vous assurez-vous que la grenouille n’est pas en train de mourir?

Mon tai-chi se dégrade.

Je le sais. Je le sens.

J’appelle mon maître aujourd’hui pour planifier un cours.

Ça va faire mal, mais l’Alternative, la dégradation complète de ma suite de mouvement, est bien pire.

Et vous?

Comment va votre tai-chi?

Et votre grenouille?

 

Matériel protégé par le droit d’auteur © Aliter Concept™ 2017. S.V.P. ne pas imprimer ou copier sans la permission de l’auteur.

La photo de grenouille est utilisé avec la permission de  www.giftcraft.com.

N’HÉSITEZ PAS À LE PARTAGER pour inciter vos amis à penser autrement!

Articles récents:

La grenouille et le tai-chi

La grenouille et le taichi... encore un titre sauté! Pratiquer le tai-chi est un défi. Bien le pratique est un Art! Les opportunités de dévier de la routine prévues sont innombrables. Les opportunités de s'améliorer toutes aussi innombrables.

Plus d'info

L'Homo contactus est arrivé!

L'Homo contactus est arrivé! Nouvelle ère, nouveau mode de pensée Harold Jarche a ouvert une nouvelle porte pour moi. Un article récemment publié sur son blogue a initié une série de pensées dans mon esprit. Je repense à Rodin et le "Penseur" comme à la vieille façon de penser : solitaire et profond.

Plus d'info

Gérer le contexte et non le texte con

Gérer le contexte et non le texte con. Non, pas un mauvais jeu de mots. Je suis abonné à l’excellent magazine de l’ASQ. Chaque mois l, ASQ et ses contributeurs nous ouvrent les yeux sur des sujets intéressants et d’actualité. Chaque mois je me sens un peu plus intelligent… après m’être senti un peu idiot. Après tout, c’est le but des ces magazines : informer, éduquer, développer, améliorer. Mais... et c’est un gros, mais.. MAIS à l’occasion je me demande si vraiment certaines personnes sont surprises autant que moi et pour les mêmes raisons à la lecture d’articles présentés comme des moments d’illumination dans une mer d’opacité corporative. Ah ça, comme paragraphe opaque, c’était champion!

Plus d'info

Danger ! Souper spaghetti hors contrôle

Danger ! Souper spaghetti hors contrôle C'est ce que la pancarte à l'entrée de l'édifice aurait dû annoncer! Vous avez sûrement été invité à participer à une activité de financement semblable. Celle qui est organisée par des bénévoles soucieux d'accumuler des fonds pour un organisme sans buts lucratifs, pour aider les plus démunis ou les patients d'un centre de soins ou les scouts ou l'équipe de soccer locale. Une opportunité de photos pour le député du coin accompagné de la mairesse et des conseillers municipaux... etc, etc. On s'amuse, on se bourre la fraise et dans certains cas, la sauce à spaghetti est tellement bonne qu'en plus de nous faire oublier le goût des pâtes trop cuites, on s'en fait une réserve! Non seulement la sauce peut être savoureuse, fruit d'une recette ancestrale d'une bénévole qui a travaillé pendant des jours dans sa cuisine, mais en plus, cette réserve de sauce nous fait sauver du temps tout en contribuant à l'organisme qui a organisé l'évènement. On connait la chanson! On y participe chaque année pour appuyer la cause à laquelle on souscrit. Jusqu'à ce que...

Plus d'info

Changement d’huile inutile ? Cours de mécanique organisationnelle requis.

Changement d’huile inutile ? Allez expliquer cela au propriétaire d’une luxueuse Mercedes. Personne ne pourra argumenter que la garantie d’une berline familiale exige des opérations d’entretien pour qu’elle soit honorée. Cela fait partie de contrat entre le propriétaire et le manufacturier. On le sait. Oh, on pourra discuter longtemps sur la réelle fréquence requise par le véhicule et celle exigée par le manufacturier.. et les concessionnaires. Il n’en reste pas moins qu’un entretien déficient entraînera des problèmes à long terme sur le véhicule et des frais additionnels pour le propriétaire si ce dernier ne respecte pas les termes de l’entente de garantie. On le sait. On le sait, mais à l’occasion on étire un peu la sauce et les délais entre les entretiens peuvent, mais alors là vraiment rarement (…) aussi s’étirer. Vous me voyez venir j’espère…

Plus d'info

30 kg de mort dans le dos

30 kg de mort dans le dos… c’est le poids moyen du matériel porté par un G.I. en situation de combat selon une recherche rapide sur le web. Rien de semblable à ce que j’ai sur le dos lors de ma première expérience de paintball au Big Foot, dans la région de Lanaudière.

Plus d'info