L’organisation intelligente : Interagir pour survivre !

Travaillez-vous dans une organisation intelligente ?

Qu’est-ce qu’une organisation intelligente ? Et, tant qu’à y être, qu’est-ce qu’un humain intelligent ? La présence d’un cerveau est-elle suffisante pour en témoigner ?

Le cerveau est une bête fantastiquement robuste !

Perdez quelques neurones (on en perd presque 100 000 par jour !) et les survivants vont se reconnecter pour permettre au cerveau de continuer à fonctionner.

Pas convaincu? Visionnez ceci…

Ce qui est particulièrement intéressant est le fait que, contrairement à ce qui semblerait être la meilleure façon de faire, les connections sont assez …aléatoires !

Mais, et c’est là la partie géniale de l’histoire, ça marche quand même ! En fait, ça marche peut-être à CAUSE de cette partie aléatoire…l’avenir et la recherche nous le diront.

Bon … et après ? Comment utiliser ce robuste et très fonctionnel modèle (si vous avez des doutes à propos de cette fonctionnalité,  arrêtez-vous un instant pour penser et posez-vous la question : comment pouvez-vous “penser” à cette question si votre cerveau n’est pas fonctionnel ?) et l’appliquer aux organisations ?

Après tout, comme le disait si bien George E.P. Box, “tous les modèles ont tort, mais certains sont utiles.”

Alors…. qu’arriverait-il si vous laissiez vos employés interagir de façon aléatoire ? Par exemple, après une réorganisation majeure… si vous les laissiez parler,

interagir

partager leurs sentiments

leurs expériences

leurs défis

leurs…gulp….Solutions ?

Frédéric Laloux mentionne qu’une des caractéristiques d’une organisation intelligente est l’autorégulation. Henry Markram le dit autrement en référence au cerveau : la conscience émerge lorqu’une masse critique de connexions est atteinte. Encore une fois, prenez quelques minutes pour regarder ceci.

Une masse critique… pouvons-nous augmenter le nombre de ces connexions entre nos employés et collègues jusqu’à atteindre cette masse critique ?

Bien sûr !

On entend parler de “culture”, culture de qualité, culture de service culture de ci et de ça…la culture est en fait la conscience d’une organisation. Si nous voulons atteindre ce niveau de conscience, nous devons nous assurer d’atteindre également la masse critique d’interactions entre nos employés. Mathieu Laferrière en parle d’ailleurs en associant les 5 disciplines de Senge à l’organisation intelligente. L’esprit d’équipe ne peut exister sans ces connexions.

De la même façon que notre cerveau requiert ces connexions pour fonctionner, nos employés ont besoin de connecter entre eux et …via le Web ! Jon Husband a décrit ce phénomène depuis plusieurs années et l’a appelé Wirearchy ou connectarchie (ça sonne vraiment mieux en anglais…)

Les neurones sont l’unité fondamentale du cerveau. Les neurones et les cellules gliales qui supportent les neurones. La neuroscience identifie 4 fonctions des cellules gliales :

  1. Un rôle structurel pour garder les neurones en place
  2. Un rôle d’approvisionnement en nutriments et en oxygène
  3. Un rôle d’isolant pour éviter les courts-circuits entre les neurones
  4. Un rôle de gardien pour détruire les pathogènes et se débarrasser des neurones morts.

Quelles étonnantes similarités avec le rôle d’un gestionnaire d’une organisation intelligente !

Les employés, les humains et leur potentiel infini, sont les unités fondamentales des organisations.

Si les cellules de notre cerveau peuvent se reconnecter après un traumatisme, nos organisations le peuvent également…pourvu que nous facilitions le processus de connexion plutôt que de le ralentir.

Laissons les connecter et interagir.

Simplement.

Ou mieux encore. Agissons comme les cellules gliales du cerveau et facilitons le processus.

Nous n’aurons plus qu’à attendre que le miracle se produise… et il se produira !

 

Matériel sous copyright © Aliter Concept 2015. S’il-vous-plaît ne pas imprimer ou copier sans la permission de l’auteur.

N’HÉSITEZ PAS À LE PARTAGER pour inciter vos amis à penser autrement!

Articles récents:

Mesures démesurées

Peter Drucker disait : « Si vous ne pouvez le mesurer, vous ne pouvez l’améliorer ».

Plus d'info

Elle a préféré « investir » dans un silencieux plutôt que de soigner son cerveau.

Elle a préféré « investir » dans un silencieux plutôt que de soigner son cerveau. Bien que cette situation semble [...]

Plus d'info

Les structures dissipatives et la conformité

Les structures dissipatives et la conformité. Certains de mes lecteurs assidus et quelques admirateurs (ben oui, j’en ai…) me trouvent un peu (un peu petit peu)… disons… "out of the box" (restons poli !).

Plus d'info

Cet hôpital a payé 2000$ pour un support à crayon !

Simplement en ne comprenant pas la cinquième discipline des organisations. Peter Senge a écrit, en 1991, sur le sujet des disciplines des organisations intelligentes. L’esprit d’équipe, le souci de développement du personnel, les modèles mentaux, la vision commune et finalement la pensée systémique. Cette pensée systémique que la plupart des organisations tentent de fragmenter par des processus compliqués basés sur des procédures rigides et nombreuses.

Plus d'info

5 règles pour créer une culture Qualité - Partie 5

5 règles plus loin où en sommes-nous ? Il manque encore la règle de fondation : la confiance. 0- Faire confiance.

Plus d'info

5 règles pour créer une culture Qualité - Partie 4

5 règles pour créer une culture Qualité...Il en reste une : 1- faciliter les interactions entre les individus.

Plus d'info