Quatrième commandement : TON travail tu valideras!

Fait par____

Vérifié par____

Combien de fois faut-il vérifier son travail. Et vérifier celui de nos collègues? Et pourquoi? Après tout, ne sommes-nous pas compétents pour effectuer nos tâches? Ne sommes-nous pas responsables de notre travail? Et notre collègue? N’est-il pas lui ou elle aussi comptétent/e et responsable?
Les doubles vérifications font partie du paysage pharmaceutique depuis belle lurette et ne sont pas prêtes de disparaître… Bien que nos yeux ne les voient pas toujours (Ah, la routine!). Et elles sont apparues pour une raison bien simple. La vérification du travail par soi-même est valide jusqu’à un certain point. Dans la plupart des cas, une seule vérification serait suffisante. Et les autres cas? Quels autres cas?
Posons-nous la question. Dans quel cas pourrions-nous faire une vérification de la tâche inadéquate? J’en vois plusieurs :
Lorsque le temps supplémentaire brouille notre vue
Après une nuit de gastro avec la plus jeune
Quand le circulation nous fait arriver en retard
Si notre conjoint/e est préoccupé et vous préoccupe
Lorsque le patron nous pousse à finir… hier!
Quand la migraine vous étreint le cerveau
Et j’en passe…
C’est sans parler des documents trop denses et complexes, des problèmes de production, des erreurs de calculs, du nouveau qui ne cesse de poser des questions… Bref… Plusieurs situations qui nous empêchent de bien faire notre travail dans un premier temps et qui nous empêchent de bien vérifier ce dernier dans un deuxième temps. L’erreur est humaine dit le dicton… Et l’humain, le deuxième humain, est là pour assurer le premier que ses erreurs puissent être évitées.
Le quatrième commandement peut être interprété de cette façon. La validation ou vérification de son travail est essentielle pour garantir aux clients un produit de qualité.
Mais il y a aussi la validation. La vraie, la pure et dure! Cette validation qui nous permet de dire à nos clients que nos produits sont purs, sûrs et efficaces et qu’ils le sont en tout temps, jour après jour, quart de travail après quart de travail, mois après mois. Les procédés validés, les équipements validés, les systèmes informatiques validés, les PLC, bref tout! Ces multiples validations qui font état de notre rigueur à toute épreuve.
VRAIMENT?
Peut-on assurer la qualité du produit en affirmant haut et fort que les processus et procédés sont validés? Ajoutez à cela les IQ, OQ, PQ et tous les autres Q et vous avez une assurance en béton. Avalez votre comprimé en tout confiance madame, monsieur! JAMAIS vous n’aurez de problèmes… Et pourtant, la presse regorge de cas où un problème est survenu dans une pharmaceutique de renom, dont tous les procédés et processus étaient validés selon les règles de l’art. Oh bien sûr, il y a bien quelques exceptions notoires. Je me permet de dire que ces exceptions, sans être la règle, sont peut-être plus nombreuses que ce qui paraît dans les médias. Et aucune validation ou qualification de ce monde ne pourrait assurer une qualité parfaite. Non.
La seule validation qui nous l’assure est celle faite par l’humain consciencieux et engagé qui fait son travail diligemment, jour après jour et qui vérifie son travail et celui de ses collègues en étant conscient que tout un chacun est faillible.
Fait par____
Vérifié par____
Finalement, les 2 lignes les plus importantes de nos documents. Celles qui font état de la vraie conformité, la conformité du capital humain.
En attendant le prochain commandement… Faites la différence!

Par François Lavallée M. Sc.

 

N’HÉSITEZ PAS À LE PARTAGER pour inciter vos amis à penser autrement!

Articles récents:

Gérer le contexte et non le texte con

Gérer le contexte et non le texte con. Non, pas un mauvais jeu de mots. Je suis abonné à l’excellent magazine de l’ASQ. Chaque mois l, ASQ et ses contributeurs nous ouvrent les yeux sur des sujets intéressants et d’actualité. Chaque mois je me sens un peu plus intelligent… après m’être senti un peu idiot. Après tout, c’est le but des ces magazines : informer, éduquer, développer, améliorer. Mais... et c’est un gros, mais.. MAIS à l’occasion je me demande si vraiment certaines personnes sont surprises autant que moi et pour les mêmes raisons à la lecture d’articles présentés comme des moments d’illumination dans une mer d’opacité corporative. Ah ça, comme paragraphe opaque, c’était champion!

Plus d'info

Danger ! Souper spaghetti hors contrôle

Danger ! Souper spaghetti hors contrôle C'est ce que la pancarte à l'entrée de l'édifice aurait dû annoncer! Vous avez sûrement été invité à participer à une activité de financement semblable. Celle qui est organisée par des bénévoles soucieux d'accumuler des fonds pour un organisme sans buts lucratifs, pour aider les plus démunis ou les patients d'un centre de soins ou les scouts ou l'équipe de soccer locale. Une opportunité de photos pour le député du coin accompagné de la mairesse et des conseillers municipaux... etc, etc. On s'amuse, on se bourre la fraise et dans certains cas, la sauce à spaghetti est tellement bonne qu'en plus de nous faire oublier le goût des pâtes trop cuites, on s'en fait une réserve! Non seulement la sauce peut être savoureuse, fruit d'une recette ancestrale d'une bénévole qui a travaillé pendant des jours dans sa cuisine, mais en plus, cette réserve de sauce nous fait sauver du temps tout en contribuant à l'organisme qui a organisé l'évènement. On connait la chanson! On y participe chaque année pour appuyer la cause à laquelle on souscrit. Jusqu'à ce que...

Plus d'info

Changement d’huile inutile ? Cours de mécanique organisationnelle requis.

Changement d’huile inutile ? Allez expliquer cela au propriétaire d’une luxueuse Mercedes. Personne ne pourra argumenter que la garantie d’une berline familiale exige des opérations d’entretien pour qu’elle soit honorée. Cela fait partie de contrat entre le propriétaire et le manufacturier. On le sait. Oh, on pourra discuter longtemps sur la réelle fréquence requise par le véhicule et celle exigée par le manufacturier.. et les concessionnaires. Il n’en reste pas moins qu’un entretien déficient entraînera des problèmes à long terme sur le véhicule et des frais additionnels pour le propriétaire si ce dernier ne respecte pas les termes de l’entente de garantie. On le sait. On le sait, mais à l’occasion on étire un peu la sauce et les délais entre les entretiens peuvent, mais alors là vraiment rarement (…) aussi s’étirer. Vous me voyez venir j’espère…

Plus d'info

30 kg de mort dans le dos

30 kg de mort dans le dos… c’est le poids moyen du matériel porté par un G.I. en situation de combat selon une recherche rapide sur le web. Rien de semblable à ce que j’ai sur le dos lors de ma première expérience de paintball au Big Foot, dans la région de Lanaudière.

Plus d'info

La cheville carrée et le trou rond

Depuis quelques années, je travaille avec mes deux fils pendant les vacances d'été...Bon, ok, pendant LEURS vacances d'été, pas les miennes. En tant que président d'une PME en consultation, les étudiants d'été représentent une bonne opportunité de tester les nouveaux produits et services à des coûts relativement bas. !

Plus d'info

Êtes-vous un amateur ou un vrai cuisinier ?

Cuisinez-vous ? Comme cuisinier amateur ou comme chef de renommée mondiale ? Et comme manager ? Êtes-vous un amateur ou un manager professionnel de classe mondiale ? La gestion est d'abord une mentalité et une foi absolue dans l'esprit humain. Aucun livre de gestion ne pourra vous donner la recette miracle. Mais il faut bien commencer quelque part. Comme en cuisine. Un œuf et un "grilled-cheese" avant de faire la mayonnaise parfaite !

Plus d'info

Copyright © 2013 Aliterconcept Reproduction restreinte permise si accompagnée de cette mention.