Badaboum et spam!

Ajoutez 3% de courriels nécessitant une action.

97% des courriels reçus ne requièrent aucune action immédiate.

90% de pourriels.

Imaginez l’empreinte environnementale de ces cochonneries!

Un récent article expliquait que 7g de CO2 était émis par demande de recherche sur Google. Eh oui, vos demandes de recherches requièrent de l’énergie! Des parcs monstrueux de serveurs répondent à vos demandes. Et des systèmes de refroidissement non moins monstrueux sont en place pour vous assurer un service impeccable. 7g pour une demande sur Google. On peut imaginer le même impact pour un courriel. 1 Courriel. Faites le calcul pour 500 courriels inutiles par semaine!

Et maintenant, pensez à l’impact sur votre bande passante! Ces pourriels réduisent la vitesse à laquelle les pages web se téléchargent sur votre ordinateur.

Vive le spam!

La grande question maintenant : que faire?

Une nouvelle loi fédérale est en préparation pour interdire le spamming.

Bon, je doute fort de l’efficacité réelle de cette loi. Après tout, comment contrôler ce qu’un hacker mal intentionné en Nouvelle-Zélande a l’intention de faire?

Et comment différencier SPAM et contact avec les clients?

Mais cela est à l’autre bout du problème. Le vrai problème est la façon de gérer VOS spam, dans VOS boîtes de réception.

Les logiciels de contrôle de spam sont tous imparfaits. Si vous décidez d’être très stricts, certains bons courriels seront automatiquement classés dans la boite de spam. Si vous êtes trop relâché, les spam envahiront votre BONNE boîte de réception.

La théorie des petits pas vous aidera. Commencez par régler vos contrôles de spam à un niveau moyen et voyez la différence.

Ah oui, avez-vous un logiciel de contrôle de spam? Dans certains cas, votre fournisseur de service vous en fournit un sans que vous ne le sachiez. De plus, les services informatiques des compagnies en ont également un. Il ne reste qu’à raffiner les filtres sur votre poste de travail.

Commandez à votre logiciel de filtrer les messages contenant les mots VIAGRA, par exemple, ou autre gadget suédois promettant une bonification de certains membres de votre corps. Ajustez les règles selon les modes du moment. Certaines semaines, les montres sont populaires, ensuite les médicaments, puis les rencontres avec l’âme soeur qui habite, oh surprise, dans votre région! Bref, un travail d’ajustement périodique.

La plupart des logiciels ont également une certaine capacité d’apprentissage. Plutôt que de JETER les pourriels, classez-les comme étant des POURRIELS. Votre logiciel les reconnaîtra progressivement.

Bon, très technique cette chronique.

La partie de réflexion s’en vient!

Rappelez-vous la méthode AGIR.

Action de moins de 2 minutes : à faire immédiatement

Garrocher, ou jeter, tout ce qui mérite de l’être… IMMÉDIATEMENT.

Inventorier, classer ce qui ne nécessite pas d’action

Reporter les actions plus longues et planifier un temps pour les faire.

Il est étonnant de constater que jeter un courriel prend si peu de temps. De même, classer un pourriel ou spam ne requiert que quelques secondes. Quelques secondes de trop me direz-vous. VRAI!

Cependant, cette routine vous prendra moins de 5 minutes par jour et rendra votre boîte de réception tellement plus agréable à consulter.

Et n’oubliez jamais qu’une boîte de courriels pleine embourbe votre logiciel qui travaillera moins efficacement.

Quelques minutes par jour suffisent à amenuiser la situation.

Avant que les spammers cessent de nous envoyer 90% de cochonnerie, prenons action!

Qu’en pensez-vous??Le faites-vous?

Avez-vous une solution élégante à proposer?

Affichez vos commentaires sur le blogue!

Par François Lavallée, M. Sc.

N’HÉSITEZ PAS À LE PARTAGER pour inciter vos amis à penser autrement!

Articles récents:

30 kg de mort dans le dos

30 kg de mort dans le dos… c’est le poids moyen du matériel porté par un G.I. en situation de combat selon une recherche rapide sur le web. Rien de semblable à ce que j’ai sur le dos lors de ma première expérience de paintball au Big Foot, dans la région de Lanaudière.

Plus d'info

La cheville carrée et le trou rond

Depuis quelques années, je travaille avec mes deux fils pendant les vacances d'été...Bon, ok, pendant LEURS vacances d'été, pas les miennes. En tant que président d'une PME en consultation, les étudiants d'été représentent une bonne opportunité de tester les nouveaux produits et services à des coûts relativement bas. !

Plus d'info

Êtes-vous un amateur ou un vrai cuisinier ?

Cuisinez-vous ? Comme cuisinier amateur ou comme chef de renommée mondiale ? Et comme manager ? Êtes-vous un amateur ou un manager professionnel de classe mondiale ? La gestion est d'abord une mentalité et une foi absolue dans l'esprit humain. Aucun livre de gestion ne pourra vous donner la recette miracle. Mais il faut bien commencer quelque part. Comme en cuisine. Un œuf et un "grilled-cheese" avant de faire la mayonnaise parfaite !

Plus d'info

Crise : la solution ne viendra pas d’en haut.

Une récente crise sociale déclenchée par une tempête parfaite. Une situation presque normale dans le climat hivernal québécois : une tempête de neige. Une tempête de neige, comme toutes les tempêtes, accompagnée d’une bonne dose d’imprévus. Après tout, il s’agit d’un système complexe aux paramètres météorologiques difficiles à prévoir malgré la tonne de scientifiques qui s’y affairent. Une chose certaine : il faut se préparer à agir et agir pour se préparer.

Plus d'info

DANGER! La mince ligne entre rigueur et rigidité

Seth Godin est un maître dans l’art de résumer (vraiment pas mon cas avec mes blogues de 2345 mots!). Dans un de ses blogues de 2017, il clarifie tout : La première règle : vous suivez les règles.

Plus d'info

FAKE NEWS : 20% de gens heureux au travail

FAKE NEWS : 20% de gens heureux au travail Oh non… pas encore une statistique déprimante provenant d’une étude exhaustive [...]

Plus d'info

Copyright © 2013 Aliterconcept Reproduction restreinte permise si accompagnée de cette mention.