Êtes-vous productif ou actif?

On me la fait souvent :

  • J’ai de la broue dans le toupet!
  • Je cours après ma queue!
  • Je suis tellement occupé que je suis en retard sur tous mes projets!
  • Je ne sais plus où donner de la tête!

Ce genre d’excuse m’es servi lorsque je fais un suivi sérieux avec un client ou un partenaire qui ne répond plus à mes appels/courriels.

 

Oui, « excuses », car je n’y crois plus.

Je sais bien que tout le monde est plus occupé que jamais.

Je sais bien que la pression monte au boulot et que les exigences ne cessent d’augmenter.

Je sais aussi qu’activité et productivité riment seulement sans leur sonorité et non dans leur signification.

 

On me demande souvent comment je peux

  • Publier 1-2 livres par an
  • Maintenir mon blogue hebdomadaire depuis plusieurs années
  • Faire un suivi serré avec mes clients
  • Concevoir de nouveaux produits
  • Enregistrer des vidéos informatifs
  • Faire des rappels de paiement
  • Solliciter de nouveaux clients
  • Aller déjeuner avec des clients existants
  • Réseauter quelques fois par mois
  • Gérer les inscriptions à mes communautés de pratique
  • Jouer de la guitare chaque jour ou presque
  • Écouter de la musique
  • Visionner des vidéos de formation
  • Écouter des livres audio (OK, je triche ici, car je les écoute dans l’auto!)
  • Lire 2-4 livres par mois
  • Aller au gym 2-3 fois par semaine et…

continuer de sourire en ne travaillant PAS 12 h ou plus par jour…

 

Plutôt simple en fait.

J’ai échangé l’activité par la productivité.

Une décision consciente en passant.

 

Chaque semaine, je planifie mes activités en fonction de mes priorités.

Chaque jour, je me pose la question, comment puis-je être productif dans l’atteinte de mes objectifs aujourd’hui.

Lors de la prise de décision, je me demande quelle est l’activité qui sera la plus productive en ce moment?

 

Dans certains cas, lorsque l`énergie est à son plus haut, c’est le temps de concevoir, de réfléchir, de faire les appels qui me demandent tout mon « jus »!

Dans d’autres cas, lorsque l’énergie est au plus bas, c’est le temps des suivis de courriels, de faire du ménage, d’aller jaser avec un collègue ou de faire un appel de suivi amical avec un client, un partenaire ou un ami.

Finalement, dans certains cas, je suis plus productif à jouer de la guitare, lire ou dormir!

Mais en tout temps, je me pose la question: suis-je en train de perdre mon temps?

Rien de compliqué!

Vous le savez aussi!

 

Lorsqu’un collègue …

  • Vient vous raconter sa fin de semaine
  • Ou se plaint pour la énième fois de son sort
  • Ou se demande comment il pourrait parler à son tortionnaire de patron
  • Ou vient d’entendre la meilleure blague de toute l’histoire de l’univers…

 

Vous le savez, mais vous tolérez cette perte de temps.

Vous assistez encore des réunions récurrentes inutiles.

Vous allez encore à de pénibles soirées en famille sous prétexte qu « oh, ça va faire de la peine à… »

Vous vous forcez à faire des cartes de Noël, envoyer des souhaits de Bonne Fête sur Facebook à des inconnus et à mettre vos photos de vos plus récentes frasques ou vacances sur Pinterest et Instagram ou tout autre site de « partage social ».

Vous vous écrasez peut-être devant le petit écran pour ne pas manquer la 7e saison d’une série qui ne vous intéresse plus depuis des lunes.

Vous lisez distraitement la Presse, les Affaires, le Sélection du Readers Digest, Chatelaine, OMNI, Wired ou Coup de pouce chaque mois parce que vous n’osez pas vous désabonner et à chaque fois, une petite voix essaie de prendre le dessus de votre conscience pour dire ….

« ASSEZ! »

 

Goehte disait: les choses les plus importantes ne devraient jamais être à la merci des choses les moins importantes.

Goethe a trépassé depuis belle lurette,

  • Était un arrogant sans repentir
  • Était probablement bisexuel
  • A inspiré plusieurs compositeurs de son époque (1749-1832)
  • Était surtout un grand penseur.

Cette citation est toujours d’actualité.

D’ailleurs, les penseurs de toutes époques ont réfléchis à la gestion des priorités. De Sénèque en 60 A.D., en passant par l’empereur Marcus-Aurelius (121-180 AD) jusqu’à André Gide, Micheal Heppell, David Allen ou SR Covey (qui a rejoint Goethe en 2012) ces grands esprits n’ont cesser de parler de la gestion des priorités.

Encore aujourd’hui, la seule priorité est d’abord de prioriser.

 

Continuerez-vous à être actif ou deviendrez-vous productif?

« Choisir c’est renoncer » (A. Gide 1869-1951, prix Nobel de Litterature)

 

Le choix est vôtre.

 

Cet article vous a-t-il choqué, ému?

Cette lecture vous incite-t-elle à agir et à mettre en place une méthode de priorisation?

Laissez-moi un commentaire et lançons la discussion!

 

 

Si vous cherchez un outil performant pour vous aidez à prioriser, pensez au chronograf Aliter Tempus.

Par François Lavallée, M. Sc.

 

L’appel à l’Action

Pour plus d’information sur la contribution volontaire cliquez ici
Les 4 options suivantes sont des abonnements à renouvellement automatique. Vous pouvez interrompre le renouvellement en me contactant.


Choix d’abonnement



 

Cette option ne se renouvelle pas automatiquement.

Contribution volontaire par article : 0,99$, cliquez ci-dessous.




Copyright © 2013 Aliterconcept Reproduction restreinte permise si accompagnée de cette mention.