L’organisation à outrance

Ranger ou ne pas ranger, telle est la question!

Trop c’est comme pas assez!

De retour de ce voyage aux multiples check points, je m’interroge et je vous invite à faire de même. Ces multiples vérifications au nom de la sécurité nationale sont-elles efficaces? À force de trop vouloir tout contrôler, on en oublie souvent la raison. D’ailleurs, lors du voyage de retour vers le Canada, les mêmes bagages ont été contrôlés… aucune fois.

Vous avez bien lu.

Le même coffre dont le cadenas récalcitrant m’a fait damner à l’aéroport (et à l’hôtel!… Je l’ai coupé à mon arrivée à la maison because il ne s’ouvrait plus… Ok, ok, je ne pouvais pas l’ouvrir!), et bien ce coffre a passé l’inspection très sommaire à l’aéroport d’Orlando (How heavy is it? Ok.) et a été embarqué illico presto sur l’avion. Le Canada fait-il fi de la sécurité? Mais si vous vous rappelez bien, les problèmes du 9-11 étaient à bord d’avions sur des vols internes…

Alors un 3/5 pour l’utilité des vérifications à Dorval. Et ce, malgré les millions d’investissements imposés par nos voisins du Sud. Et ce, malgré les milliers d’heures de perte de temps pour les voyageurs. Au nom de la sécurité nationale.

Prenez cet exemple et appliquez-le à un système de gestion des stocks ou à vos contrôles financiers (Vive SOX!) ou encore à votre superbe système de gestion de temps (ACT, Outlook, PDA, etc.). Quand tout devient trop complexe, on s’y perd et on perd… du temps!

Comme le disait un inconnu, probablement mort, mais drôlement brillant?: « Certaines personnes n’ont rien de très bien organisé alors que d’autres n’ont rien, très bien organisé. »

Ce dernier énoncé s’applique, selon moi, à notre contrôle des aéroports et à la sécurité nationale. Rien, très bien organisé. Nous le verrons bien lors de la prochaine catastrophe… Pas rigolo le mec ce matin mais durement réaliste.

Et votre gestion de temps? Avez-vous un système qui s’occupe de tout à l’exception du plus important, c’est-à-dire vous? Est-ce que votre système de gestion des priorités prend en considération les besoins de votre famille et les vôtres? Les vrais besoins… Pas seulement ceux que votre patron veut bien vous imposer? Quels sont-ils d’ailleurs, ces besoins vitaux? Prenez-vous quelques minutes, à l’occasion pour définir ce qui est important pour vous?

Car si vous ne faites que vous occuper des choses à régler cette semaine (et peut-être le mois prochain), vous oublierez le reste. Il est trop facile de ne se préoccuper que du lendemain pour en oublier le lendemain du lendemain. Il est bien réconfortant de s’occuper des urgences. Le sentiment de valorisation est intense et satisfaisant. Plus satisfaisant que de discipliner un employé ou un ado en phase d’émancipation.

À court terme.

Mais le long terme nous rattrape. Je disais à un gestionnaire, il y a quelques années, lorsque nous avions une discussion animée sur les bienfaits de la formation que ce n’est pas parce que les conséquences sont à long terme qu’il faut attendre longtemps avant d’agir.

Comme le disait un autre sage : « On peut éviter ses responsabilités, mais on ne peut éviter les conséquences d’avoir évité ses responsabilités. »

Êtes-vous obnubilé par les systèmes complexes à en perdre le Nord? Quels sont les buts fondamentaux de ces systèmes? Plus précisément, pourquoi essayer de mettre en place un ensemble de trucs de gestion de temps alors que votre motivation n’y est pas? Les trucs de gestion de temps fonctionnent seulement lorsque vous êtes convaincu du besoin.

Oh, j’imagine que vous êtes comme moi, en constante lutte pour prendre le dessus, reprendre le contrôle des évènements. Il faut y voir quelque chose de plus grand pour pouvoir réussir.

Qu’est-ce qui compte vraiment?

Quels sont le but ou les buts de votre vie?

Quels sont le rôle ou les rôles que vous avez à jouer dans votre organisation?

Quand les réponses à ces questions fondamentales sont claires, le reste s’écoule bien. Les trucs et systèmes de gestion de priorités s’imbriquent alors dans un tout indissociable qu’est votre vie.

Ouf… que dire après un tel énoncé?

Rien.

Pas même un devoir de la semaine à part prendre le temps de réfléchir devant une page blanche…

Citation de la semaine

« La vie est ce qui vous arrive pendant que vous faites d’autres plans. »   John Lennon

Par François Lavallée M. Sc.

 

L’appel à l’Action

Pour plus d’information sur la contribution volontaire cliquez ici
Les 4 options suivantes sont des abonnements à renouvellement automatique. Vous pouvez interrompre le renouvellement en me contactant.


Choix d’abonnement



 

Cette option ne se renouvelle pas automatiquement.

Contribution volontaire par article : 0,99$, cliquez ci-dessous.




Copyright © 2013 Aliterconcept Reproduction restreinte permise si accompagnée de cette mention.