Les vacances!

Huh?

Quand prends-tu des vacances?

Nous approchons de cette période bénie de l’année. Cette question retentit dans les corridors tout de suite après le sempiternel « Ça va? » (Qui est d’ailleurs posée par réflexe et qui nous laisse bouche bée si quelqu’un nous répond « non »!). Nos vacances, on les attend avec un soupir de…

Découragement!

Découragement, non pas parce qu’elles tardent à arriver, mais bien parce qu’elles arrivent trop vite! Quel monde de fous!

Et pourtant, c’est une réaction bien normale de percevoir notre temps de repos annuel comme une plaie. En effet, la préparation à ces vacances risque d’en achever plusieurs. Et je ne parle pas de la préparation de la liste de choses à apporter dans les valises, du CAA à appeler pour le tracé routier, du camp de jour à avertir, du petit voisin à réserver pour tondre le gazon (À moins que vous n’ayez apprécié le champ de hautes herbes qui vous a accueilli à votre retour l’année dernière!), de votre double dose de chlore pour prévenir une coloration verdâtre de la piscine, des numéros d’hôtel donnés à toutes la parenté au cas où le chat déciderait de faire une dépression pendant votre absence (Ou au cas où le beau-père aurait encore oublié où vous rangez la bouffe du chat mentionné plus haut!), du courriel des amis avec lesquels vos enfants préadolescents ne peuvent absolument pas se passer (et dont les kouriel son pâ lizib de tt fasson ;o), ;-))… et caetera, et caetera, et caetera.

Non. Cette planification est plutôt simple. Et vivifiante. Non. Je parle de l’autre planification. Celle dont votre vie dépend. Celle de votre retour au travail!

Le retour!

C’est presqu’un cauchemar! 564 courriels qui attendent. Vos projets qui n’ont pas avancé. Vos employés qui n’avaient pas compris ce qu’ils devaient faire… Et qui vous ont attendu (Mais soyez honnêtes ici : Vous n’avez peut-être pas pris le temps (!) d’expliquer et de vérifier s’ils avaient compris… Vraiment vérifier, pas seulement demander « Avez-vous compris? », car quel énergumène dirait à son boss survolté et pressé de partir en vacances qu’il voudrait avoir plus d’explications…). Les réunions… Les 7 qu’on vous a planifiées pendant vos vacances et pendant lesquelles personne n’a remarqué votre absence lorsqu’on vous a délégué 4 autres projets à compléter (… Avant la fin de vos vacances) et les 19 autres dans les 2 semaines suivant votre retour! Bref, l’enfer. Comme l’an dernier. Et l’autre d’avant.

Qui n’a pas eu la riche idée de sauter les vacances pour pouvoir éviter cette surcharge et pouvoir souffler un peu… Ou encore de prendre ses trois (Trois? Chanceux!) semaines de vacances en fin de semaine de trois jours pendant tout l’été (belle résolution qui s’étiole en 14 ou 15 semaines)…

Selon un tableau publié dans une revue d’affaire en 2007, le Canada arrive dans les bons derniers pour le nombre de jours minimums de vacances requis par la loi : 10. Côte à côte avec les États-Unis et le Japon (dont le taux de suicide relié au travail nous fait envie!) et devant Hong Kong (7) et le Mexique (6). Wow. En tête de liste, le Danemark avec 31, la France avec 25 et l’Allemagne avec 24 jours de vacances payées. Mais ils ne foutent rien ces mecs? Mais tout n’est pas noir! PME publie que si 30 % des gens au Canada prennent 10 jours ou moins par an, 46 % des Canadiens en prennent plus de 20!

De quel groupe faites-vous partie? Des 17 % des Québécois qui ne prennent pas leurs vacances? J’espère que non! Mais dans cette éventualité, sachez que la cause première pour ne pas prendre de vacances est le manque de planification!

hint, hint, hint…

J’ai donc pensé vous proposer une courte liste de choses à faire pour faciliter votre départ… Et votre retour!

Devoir de la semaine

1- Suivez la liste!

Liste de départ :

1 semaine avant le départ

a) Messages automatiques. « Veuillez noter que je serai en vacances à partir du… jusqu’au… » Courriel et boîte vocale.

b) Déléguer, voire refuser tout nouveau projet jusqu’à votre retour… Vous ne voyez plus clair de toute façon, oubliez la gestion de projet efficace!

c) Faire une liste des projets en cours (relire la chronique de la semaine passée!)

d) Demander à vos employés de faire la même chose.

e) Réunion d’équipe (Pour, entre autre, leur rappeler que vous prenez des vacances… Attention, certains risquent de paniquer!)

f) Prioriser les projets, car devinez quoi… Vous ne pourrez pas tout faire!

g) Déléguer… à vos employés (ça, c’est une tâche), à vos collègues (ça, c’est une faveur) et… gulp!… à votre patron! (Ça, ça s’appelle une rétro-délégation!)

h) Finir les choses urgentes (Genre écroulement de l’édifice si vous ne le faites pas!)

i) Refuser les réunions… au moins 50 %.

1 jour avant le départ

a) Préparation des messages qui indiquent que vous êtes en vacances.

b) Rappel à vos proches collaborateurs que vous partez ce soir.

c) Aucune réunion.

d) Ménage du bureau (le meuble et la pièce).

e) Souriez! Ça s’en vient!

Liste de retour. Attention, suivre l’ordre!

a) Relire la chronique sur la gestion du courriel.

b) Relire la chronique sur la planification.

c) Classer vos courriels et papiers selon la méthode proposée en a) et n’oubliez pas que la poubelle est un outil de classement précieux.

d) Ajuster votre liste de choses à faire.

e) Prendre votre courage à deux mains et votre crayon dans l’autre et effacer de votre agenda la moitié des réunions de la semaine et presque toutes celles d’aujourd’hui (ils penseront que vous revenez de vacances la semaine prochaine et seront surpris de vous voir si productif cette semaine!)

f) Respirer en buvant votre café… En séquence quand même, car vous risquez de vous étouffer… et passer du temps à l’urgence ne vous fera pas gagner du temps ou relaxer.

g) Sourire… Encore.

h) Dire bonjour aux collègues et à vos employés… Après tout, vous formez une équipe… C’est merveilleux! Et ils ne vous voient peut-être pas souvent d’aussi bonne humeur… Faites leur plaisir et démontrez-leurs que vous les appréciez… Le retour n’en sera que plus agréable pour tous!

i) C’est un nouveau départ!

Ah oui, pendant vos vacances… pas de cellulaire, pas de BlackBerry, pas d’ordinateur pendant quelque temps… Si vous êtes vraiment en manque, prenez-en une photo et regardez-la les yeux embués de nostalgie… Ça va passer!

Citations de la semaine

« Les cimetières sont remplis de gens indispensables. »

« Savoir s’arrêter à temps compte autant que savoir commencer au bon moment. »   Demonh Khru

Par François Lavallée M. Sc.

 

L’appel à l’Action

Pour plus d’information sur la contribution volontaire cliquez ici
Les 4 options suivantes sont des abonnements à renouvellement automatique. Vous pouvez interrompre le renouvellement en me contactant.


Choix d’abonnement



 

Cette option ne se renouvelle pas automatiquement.

Contribution volontaire par article : 0,99$, cliquez ci-dessous.




Copyright © 2013 Aliterconcept Reproduction restreinte permise si accompagnée de cette mention.