Liquidation de Noël

ENCORE!

La course aux cadeaux est de retour!!

Je me suis dit que cette année, ça ne recommencerait pas. Les cadeaux ne sont qu’une preuve de plus de notre superficialité. Notre monde et notre mode de consommation à outrance ne me satisfont plus.

Vive la simplicité volontaire.

C’est à ce moment que la circulaire est arrivée. Et le public sac. Et les spams. Et je me suis mis à penser à l’atmosphère des centres d’achats à Noël :

La musique trop forte

La foule en délire

Le stationnement plein

Les bras chargés de sacs et le coffre que j’ai oublié de vider

LA CARTE DE CRÉDIT QUI GONFLE! En fait, ce sont les nombreux reçus de cartes de crédit qui font gonfler mon portefeuille, mais le résultat est le même… Avons-nous encore une fois été victimes de… L’ESPRIT DE NOËL?

Revenons à nos priorités.?Avez-vous l’impression distincte après avoir complété vos cadeaux qu’il faut… les emballer? De la même façon, avez-vous l’impression après le RUSH intense d’une planification ou d’une activité d’équipe bien sentie qu’il faut maintenant se mettre à l’action, mais que l’énergie du moment est passée?

Comme l’emballage des cadeaux, il faut le faire en plus des activités normales, en cachette par-dessus le marché, lorsque les enfants sont couchés ou que le conjoint/e est absent/e. Il faut donc se planifier du temps pour faire tout cela EN MÊME TEMPS que tout le reste.

L’emballage a cependant un effet de mise à la terre. On se « ground » en calculant malgré nous le total de nos achats avant l’arrivée du relevé de la carte de crédit. Ai-je VRAIMENT acheté cela pour la belle-mère? Combien coûte ce jeu vidéo déjà?

Après avoir ramassé vos globes oculaires involontairement propulsés hors de leurs orbites, il est temps de revoir tout cela.

L’emballage des cadeaux est comme un projet bien organisé :

1- Préparation du matériel

2- Planification en plusieurs étapes

3- Identification des endroits susceptibles de dissimuler tout ça encore quelques jours

4- Choix stratégique de dévoilement des cadeaux sous l’arbre.

L’ARBRE DE NOËL!!!!

Il faut monter l’arbre de Noël!!

ET VITE!

La vraie vie quoi.

Encore une fois, il faut prendre ce projet dans son ensemble. Quel est l’objectif de tout ce projet? Donner des cadeaux? S’habiller comme une carte de mode? Préparer une bouffe à faire baver la moitié du tiers monde? Ou bien… Être en famille. Faire plaisir à des êtres chers. Profiter d’un joyeux repas pour apprécier la présence des autres.

Comme dans tout autre projet ou défi, l’objectif à atteindre doit être gardé en tête.?Et comme dans plusieurs de nos projets, nous avons tendance à nous attarder aux détails d’exécution plutôt que de voir le « big picture ».

Qui n’a pas souhaité voir la fin du temps des fêtes… au début décembre! Qui n’a pas pesté contre la foule en délire des centres d’achats et des escarmouches de stationnement? Qui n’a pas attendu à la dernière minute (quelquefois littéralement expulsé des magasins le 24 décembre!) pour faire ses achats de Noël tout en croulant sous la pression familiale de faire un cadeau à un tel ou un autre tel… tout en souhaitant ardemment « oublier » de le faire! Qui n’a pas fait un achat en pensant d’abord à la possibilité de devoir le retourner lors du fameux « Boxing Day » parce que le petit chéri en aurait peut-être deux copies ou que la douce moitié n’aimait pas la couleur de l’article en question…

VIVE LES CERTIFICATS CADEAUX!

Ces derniers sont d’ailleurs une manne pour les magasins : 45% des adultes en ont déjà achetés et moins de 85% des gens qui en reçoivent un l’utilisent complètement! Et fini les échanges et retours de cadeaux de Noël!

ÇA, C’EST DE L’EFFICACITÉ!

Si on perd de vue l’objectif du temps des Fêtes…

Loin de moi l’idée de relancer un débat religieux sur ce temps de repos et de réflexion, mais il n’en demeure pas moins que trop de gens focalisent sur les cadeaux et la grande tenue de soirée plutôt que sur l’essence des Fêtes. L’essence, qui est au coeur de nos préoccupations depuis plus de 2 ans… mais je digresse 😉

L’essence des Fêtes est-elle encore au coeur de nos achats? Nos préoccupations lors de nos achats sont-elles au niveau du portefeuille, du cerveau criant d’efficacité ou de notre coeur?

De la même façon, lors de l’exécution de nos tâches quotidiennes, avons-nous en tête la mission et la vision de notre organisation ou simplement l’atteinte de l’objectif à court terme visant à augmenter notre résultat de performance personnelle ou « score-card », celui qui sera évalué par notre patron lors de la géniale évaluation de performance?

Voyons-nous seulement l’arbre… au point d’en oublier la forêt?

À chaque fois que je me sens débordé, je me force à revoir ce qui déborde. À presque chaque fois, ce que je trouve me fait bien rire. Les petites choses de la vie, sans grande importance, ont toujours tendance à demander notre attention. Les coups de téléphone et autres interruptions sont au premier rang. Et tous ces courriels qui nous envahissent. Beaucoup plus facile de les éviter que de répondre. Et on nous dit de ne pas envoyer de courriel supplémentaire pour dire merci. Pas le temps, trop de courriel… et l’autre ne les lira pas.

JE M’EXCUSE!

Un tout petit « merci » se lit rapidement, se jette immédiatement et est toujours apprécié. Toujours apprécié!

Et il y a de ces petites choses qui semblent sans importance… Que ce soit un de vos employés qui se plaint d’avoir trop de travail ou un de vos enfants qui vous accaparent au moment de préparer le souper, nous avons tendance à réagir vite et sans profondeur :

« Quoi trop de travail ? Es-tu fatigué? »

« Non je n’ai pas le temps de jouer! Ne vois-tu pas que je suis occupé? »

Un employé qui vient vous voir se détache de son égo en admettant son échec et sa situation hors contrôle et vous le récompensez en le dénigrant??POURQUOI? Parce que vous n’avez pas le temps? Pas le temps de quoi? Quelques minutes avec cet employé pour comprendre la situation et non trouver une solution sera le meilleur investissement de temps que vous pourrez faire! Il en ressortira grandi, vous l’aurez écouté et probablement aidé à trouver SA solution. Vous n’aurez rien imposé et dans la plupart des cas, en lui faisant confiance et en lui démontrant de l’importance, vous aurez gagné sa confiance et augmenté sa part de responsabilité. OK, j’avoue, ce n’est pas toujours facile. Mais avouez de votre côté que c’est la bonne chose à faire…

Et votre petit moukmouk qui vous harcèle à l’heure du souper? Qu’est-ce qu’une caresse de 3 secondes pourra avoir comme conséquence sur l’heure du souper et la qualité de la sauce… À part un énorme rappel que la vie contient de ces petits moments en or qu’on oublie trop souvent et que votre chérubin se rappellera plus de vos caresses impromptues que de votre sauce… garanti!

Portons sur nos projets et responsabilités un regard juste et équilibré. Faisons-nous les bonnes choses et pour les bonnes raisons? Ou perdons-nous notre temps à gagner notre vie?

Portons sur le temps des Fêtes un regard juste et équilibré. Pourquoi voir le temps des Fêtes comme une corvée sociale obligée? Oh bien sûr, il faut se préparer pour assister à ses nombreuses « parties ». Oh bien sûr, pendant quelques jours, on se couche tard et on passe les premières heures de la journée suivante à se regarder dans le miroir en se demandant comment on pourra faire pour se remettre en forme pour la prochaine sortie… le même jour. Oh bien sûr, on se lamentera sur notre tour de taille dans quelques semaines…

MAIS QUELLE CHANCE AVONS-NOUS!

Même en période de crise économique (et politique!) et de risque de profonde récession, nous avons la chance de pouvoir nous plaindre d’aller à trop de soirées et d’avoir à acheter trop de cadeaux… Nous avons aussi la chance de pouvoir CHOISIR de consommer modérément en ayant en tête la vraie raison d’être de ce temps des Fêtes. Nous avons la chance d’être désiré, d’être invité à toutes ces soirées.

Comme nous avons le privilège d’avoir un boulot bien rémunéré et de travailler avec des collègues qui, pour la plupart, sont des êtres humains aux préoccupations tellement similaires aux nôtres.

Carl Rogers disait : « Ce qui est le plus personnel est aussi ce qui est le plus général »

Eh oui! Malgré nos prétentions à être tellement uniques, nous avons tous les mêmes besoins de base… et la même quantité de cadeaux à emballer!

Devoir et défis

1- Faites vos achats de Noël dès maintenant, un peu à la fois… en pensant à la personne qui le recevra… ça vous fera sourire.

2-Emballez vos cadeaux dans une atmosphère détendue… C’est probablement la seule fois où vous écouterez de la musique de Noël avec attention et détachement… quelle beauté!

3- Profitez de ce moment et respirez à fond… la vie est tellement belle!

Citations de Noël

« Celui qui n’a pas l’esprit de Noël en son coeur ne le trouvera pas sous un arbre »   Roy.L. Smith

« Noël n’est pas une date, c’est un état d’esprit. »   Mary Ellen Chasemais

« L’amour est ce qui vous entoure à Noël, si vous arrêtez de déballer les cadeaux et écoutez doucement. »   Attribué à un enfant de 7 ans.

Comment je me sens à l’approche de Noël ?

Emballé!

Par François Lavallée, M. Sc.

 

L’appel à l’Action

Pour plus d’information sur la contribution volontaire cliquez ici
Les 4 options suivantes sont des abonnements à renouvellement automatique. Vous pouvez interrompre le renouvellement en me contactant.


Choix d’abonnement



 

Cette option ne se renouvelle pas automatiquement.

Contribution volontaire par article : 0,99$, cliquez ci-dessous.




Copyright © 2013 Aliterconcept Reproduction restreinte permise si accompagnée de cette mention.