Pourquoi?

Pourquoi pas?

J’ai pris une décision à l’automne 2005. Une décision importante. J’ai réalisé que la vie corporative ne me convenait pas. Ne m’avait jamais convenu. J’ai décidé de vivre avec cette conclusion. La seule solution acceptable devenait donc le travail autonome. Et l’incertitude qui vient avec…

ET LA LIBERTÉ!

À chaque fois qu’une situation difficile survient, que ce soit un client que je n’ai pas su comprendre, une diminution des affaires, la période de consultation avec le comptable et le chèque que je dois envoyer pour les impôts (ahhhh, le déchirement… du livret de chèque!), à chaque fois, il est sain de se souvenir du POURQUOI. Et la douleur s’évapore!

Nous discutions des buts et objectifs que nous nous fixons lors d’une récente rencontre d’infopreneurs (voir http://www.infopreneursquebec.com) et notre expert en buts nous a demandé d’écrire nos objectifs de vies. Et nous a coupé les jambes en nous demandant pourquoi…

Oui, coupé les jambes!

C’est à ce moment que j’ai réalisé pourquoi les objectifs financiers qui me brûlaient depuis 4 ans n’étaient jamais accomplis. Aucune motivation.

AUCUNE MOTIVATION.

Oh, tout le monde est plus ou moins motivé par la possibilité d’avoir plus de fric. On s’imagine sur une plage dans les tropiques avec une margarita dans la main et un livre dans l’autre en écoutant le doux son du ressac d’une mer limpide et d’un bleu azur… Le paradis quoi. Mais est-on VRAIMENT motivé par cette oisiveté? OUI… 2 -3 semaines par an. Et le reste?

Pourquoi se rendre malade à essayer de gagner 1 million par an? Pour avoir plus de CDs, une voiture neuve, des nouvelles armoires de cuisine et un cinéma-maison BOSE?

Pas pour moi.

Je suis plutôt satisfait de la performance de ma Hyundai, de ma radio BOSE acquise avec des AirMiles et des CDs achetés en vente chez le discaire local ou chez Amazon.ca.

Et Cuba une fois de temps en temps (3 fois en 25 ans!) me donne plus l’envie d’apprendre l’Espagnol que de me faire rôtir la couenne (ben oui, j’ai un petit pneu qui dépasse un peu la rondeur de mon abdomen qui est autrement assez ferme… assez.)

Bon! Suis-je trop terre-à-terre? Peut-être. Mais c’est la raison pour laquelle la poursuite de cet objectif financier ne me motive pas. Je l’ai abandonné d’ailleurs. Je focalise mes efforts à fournir un excellent produit, à me dépasser pour satisfaire mes clients… Et je crois que l’objectif financier deviendra une réalité naturellement.

Le succès n’est d’ailleurs aucunement lié à l’atteinte des objectifs mais bien à la POURSUITE continuelle d’un objectif valable. Le bonheur est dans le voyage et non dans la destination… Sauf si vous êtes vicitime d’une grève sauvage de votre voyagiste en janvier.

Devoir de la semaine

Posez-vous la question POURQUOI…

… devrais-je endurer ma situation actuelle?

POURQUOI …

… suis-je satisfait ou insatisfait de ma situation actuelle?

POURQUOI…

… Suis-je heureux ou toujours à la recherche du bonheur?

POURQUOI…

… Ai-je de la difficulté ou de la facilité à répondre à ces POURQUOI?

La réponse à chacun de ces POURQUOIs, qu’elle vous plaise ou non, devrait éclairer vos prochains choix.

Par François Lavallée, M. Sc.

 

L’appel à l’Action

Pour plus d’information sur la contribution volontaire cliquez ici
Les 4 options suivantes sont des abonnements à renouvellement automatique. Vous pouvez interrompre le renouvellement en me contactant.


Choix d’abonnement



 

Cette option ne se renouvelle pas automatiquement.

Contribution volontaire par article : 0,99$, cliquez ci-dessous.




Copyright © 2013 Aliterconcept Reproduction restreinte permise si accompagnée de cette mention.