Préparez-vous au pire : les vacances!

Le retour s’annonce pire que le départ.

Dans plusieurs organisations affligées par les ré-organisations, les coupures de toutes sortes et les idées géniales des maisons mères pour rationaliser les effectifs sans redéfinir la raison d’être des tâches essentielles, les gens peinent à accomplir le quotidien lorsqu’ils se voient déléguer des responsabilités additionnelles… sans savoir comment ils pourront s’en acquitter.

Envisager un départ de quelques jours est impensable.

Prévoir deux semaines contiguës frise le ridicule.

Demander trois semaines pour bien récupérer incite à l’hérésie.

Certains préfèrent démissionner!

Et franchement, j’y penserais aussi à leur place!

Si cette alternative ne vous convient pas, je vous invite à lire attentivement les lignes qui suivent.

Préparez votre départ

1- Annoncez 2 semaines à l’avance vos dates de vacances. Courriels de retour automatique, boîtes vocales, affiche sur votre porte? Tous les moyens sont bons pour aviser vos collègues, vos partenaires, vos clients.

2- Priorisez les dossiers urgents à finir avant votre départ, évaluez le temps requis, planifiez et réservez des blocs de temps dans votre agenda… et finissez-les!

3- Déléguez le reste à des personnes de confiance! Et proposez de prendre le relais pendant LEURS vacances.

4- N’acceptez plus de dossiers qui ne pourront être finis en plus de quelques heures, quelques jours.

5- Bloquez votre dernière journée avant le départ. Vous ne savez pas ce qui pourra arriver, mais soyez assuré qu’il arrivera quelque chose!

6- Préparez un message d’absence 3 JOURS (oui, oui, JOURS et non heures) avant votre départ. Un message du genre « je suis en vacances du xx au yy ». Soyez futé! : La date du retour « officiel » pourrait être 2 jours AVANT la date indiquée dans votre message… Ne vous inquiétez pas, il y aura suffisamment à faire pour que vous restiez occupé quand même!

7- Acheminez tous les cc dans un dossier spécial en utilisant les règles automatiques de votre logiciel de courriel. Votre inbox sera moins imposant à votre retour.

Ah oui, j’allais oublier une des choses les plus importantes pour vous garantir un retour paisible et presque normal.

8- Bloquez COMPLÈTEMENT 2-3 jours de votre première semaine avec la mention suivante : RÉUNION IMPORTANTE, IMPOSSIBLE À DÉPLACER!

On en reparle plus loin…

Bon. Vous êtes prêts!

Étape 2 : PARTEZ! Sans regarder en arrière.

Étape 3 : Reposez-vous!

1- Cellulaire professionnel : OFF

2- Blackberry : Oh non… Vous l’avez « oublié » dans votre tiroir au bureau… Quel dommage? (Essayez de mettre un peu d’intensité dans cet énoncé lorsque vous reviendrez au boulot… Essayez vraiment fort, car votre patron pourrait devenir suspicieux et imaginez, oh, que vous auriez peut-être fait exprès?)

3- Prendre les courriels? Créez des règles qui acheminent les courriels avec des adresses de compagnies dans des dossiers de lectures. Vous ne verrez que les courriels personnels dans votre inbox.

Mieux encore. N’ouvrez pas votre logiciel de courriel. Difficile, je sais, mais pas impossible. Le truc? Facebook. De plus, le téléphone existe encore! Vos vrais amis savent comment vous rejoindre de toute façon.

Le plus important est d’oublier le boulot. En effet, si vous tenez VRAIMENT à votre carrière, assurez-vous de vous reposer sereinement pendant vos vacances. Lorsque votre véhicule n’a plus d’essence, vous prenez quelques minutes pour faire le plein. La machine performante qu’est votre cerveau, votre corps, a besoin d’un minimum de ressourcement pour rebondir et rester à flot.

Les vacances sont là pour combler ce besoin.

  • Ne pas prendre de vacances
  • Repoussez des vacances
  • Prendre trop peu de vacances

Tous, des signes de manque de professionnalisme. Si vous êtes sérieux quant à vos responsabilités professionnelles, vous DEVEZ prendre des vacances. Ne pas le faire entraînera une nette baisse de performance à moyen et long terme.

Alors (je sais que c’est ardu!) OUBLIEZ le boulot!

Profitez de vos vacances!

De toute façon, vous êtes prêt pour le retour!

LE RETOUR !

N’oubliez pas… Vous avez réservé 2-3 jours pour revenir lentement (vous l’avez fait, n’est-ce pas?).

Profitez de ces trois jours pour faire les choses suivantes :

1- Faites un bref tour de votre lieu de travail pour saluer les collègues pour leur faire savoir que vous êtes revenus. Remarquez en passant la teinte de leur visage : VERT – les vacances s’en viennent, mais je viens de les repousser, BRUN -on revient du Sud! ROUGE- réservé au patron qui ne lit pas les messages avisant que vous partiez en vacances et qui vous a cherché pendant les deux dernières semaines et qui est écoeuré d’entendre un son de Blackberry étouffé provenant de votre tiroir de bureau! ORANGE- on s’en va dans le Sud et on a abusé du salon de bronzage et des lotions à titre préventif.

2- Classez les courriels de votre inbox… les 856 courriels de votre inbox. Environ 3 heures.

Utiliser la méthode AGIR

  • Action de moins de 2 minutes : à faire immédiatement
  • Garrocher (oui, c’est un synonyme de JETER!) ce qui n’est pas bon à la bonne place? la poubelle!
  • Inventorier ce qui mérite de l’être
  • Reporter ce qui peut l’être.

3- Planifiez les tâches des 2 prochaines semaines. Éliminez les convocations de réunions qui ne requièrent pas vraiment votre présence. C’est ici que vous apprécierez le temps réservé à cette IMPORTANTE RÉUNION NE POUVANT ÊTRE DÉPLACÉE.

4- Faites les urgences

5- Accomplissez les choses importantes

6- Ouvrez la porte de votre bureau.

7- Welcome back!

On s’en reparle à MON retour de vacances? relâche du blog en juillet!

Par François Lavallée, M. Sc.

 

L’appel à l’Action

Pour plus d’information sur la contribution volontaire cliquez ici
Les 4 options suivantes sont des abonnements à renouvellement automatique. Vous pouvez interrompre le renouvellement en me contactant.


Choix d’abonnement



 

Cette option ne se renouvelle pas automatiquement.

Contribution volontaire par article : 0,99$, cliquez ci-dessous.




Copyright © 2013 Aliterconcept Reproduction restreinte permise si accompagnée de cette mention.