Le présent et l’instant présent : urgent ou important?

Le présent et l’instant présent : urgent ou important ?

C’est arrivé à deux reprises professionnellement et une fois personnellement la dernière semaine.

À chaque fois, j’ai posé la même question : vraiment ?

Voici la situation typique :

En discutant de la possibilité d’assister à une rencontre/une formation/un événement spécial/un congrès mon interlocuteur/trice me répond  “désolé, j’aurais vraiment aimé y aller mais je ne peux pas. Trop de boulot. Réunion urgente avec mon boss etc. etc.”

ET la question qui tue : Vraiment ?

Et les deux suivantes qui illuminent et culpabilisent séquentiellement: le congrès peut-il être repoussé ?

“Ben..non… c’est un congrès international qui dure trois jours et qui a été annoncé depuis plus de six mois”.

Et on me regarde avec un air ébahi qui signifie que ma question est un peu idiote…jusqu’à ce que je pose la question suivante :

“Et ta réunion avec ton boss… peut-elle se déplacer plus facilement ?”

Pff….

Pourquoi l’urgence du moment nous empêche-t-elle de vivre les choses selon leur importance ?

Regardez autour de vous au restaurant : combien de personnes sont-elles en conversation animée avec leur portable ? À l’occasion on voit même deux personnes, face à face à la même table faire la même chose… parler à quelqu’un d’autre sur leur “smartphone”…. not so smart after all….

“ Et ton commentaire sur Facebook, peux-tu le lire …un peu plus tard ? Je dois partir dans 15 minutes….”

Le présent ne se vit qu’un instant à la fois. C’est peut-être la raison pour laquelle on parle de présent du présent, le cadeau du moment.

Oh, ça m’arrive aussi de pécher et d’écouter à demi. Mais, et c’est là peut-être un effet secondaire du vieillissement des neurones… je prends de plus en plus de plaisir à simplement prendre conscience du moment. Allez, le vieux, voilà que la nostalgie du moment te frappe !

Toujours est-il que certaines personnes abusent de cette merveilleuse technologie du “toujours connecté”, “live at all time!” Ouais…. “live” mais pas vivant dans le moment.

Tiens, j’ai encore oublié mon téléphone au bureau hier. Mon bureau est à 15 km de la maison.

Ben non, pas d’appels depuis hier. Et puis quoi ?

Un collègue me racontait récemment qu’il avait pris conscience du gaspillage de temps qu’il s’était lui-même imposé en insistant pour se déplacer à chaque fois qu’un collègue ou un client lui demandait. La même chose s’applique pour les amis, les parents, les enfants et …. le patron ! Pourquoi ne pas simplement gérer d’abord notre agenda personnel, nos priorités et ensuite voir comment tout cela peut s’adapter aux priorités des autres ?

J’ai lu un jour une remarquable constatation : notre boîte de courriel représente l’agenda des autres. Pourquoi alors commencer la journée en traitant les demandes des autres ?

La même chose s’applique aux réseaux sociaux, aux notifications, à la sonnerie du téléphone : le monde entier nous appelle et nous crie ses exigences, ses demandes incessantes et souvent sonores ou vibratoires !!

Résistons !

Résistons à l’urgence qui frappe à notre porte quand l’important nous fait face.

Cette pseudo urgence sera encore sur nos appareils dans quelques minutes, voire quelques heures. La possibilité de contact virtuel est récente dans l’histoire de l’humanité. L’humain a “survécu” sans “smartphone” pour les premiers millions d’années de son histoire. Il a survécu parce qu’il a su vivre le moment présent sans distraction. Le tigre à dents de sabre n’a jamais interrompu son élan à cause d’un appel et le mec qui l’attendait, adrénaline dans le plafond, n’aurait jamais osé texter à sa douce “le souper s’en vient” pendant l’attaque !

Le moment présent, le contact avec l’autre de revient jamais. Jamais.

Une fois le présent passé, le futur se présente sans passé.

 

Matériel sous copyright © Aliter Concept 2015. S.V.P. ne pas imprimer ou copier sans la permission de l’auteur.

N’HÉSITEZ PAS À LE PARTAGER pour inciter vos amis à penser autrement!

Articles récents:

30 kg de mort dans le dos

30 kg de mort dans le dos… c’est le poids moyen du matériel porté par un G.I. en situation de combat selon une recherche rapide sur le web. Rien de semblable à ce que j’ai sur le dos lors de ma première expérience de paintball au Big Foot, dans la région de Lanaudière.

Plus d'info

La cheville carrée et le trou rond

Depuis quelques années, je travaille avec mes deux fils pendant les vacances d'été...Bon, ok, pendant LEURS vacances d'été, pas les miennes. En tant que président d'une PME en consultation, les étudiants d'été représentent une bonne opportunité de tester les nouveaux produits et services à des coûts relativement bas. !

Plus d'info

Êtes-vous un amateur ou un vrai cuisinier ?

Cuisinez-vous ? Comme cuisinier amateur ou comme chef de renommée mondiale ? Et comme manager ? Êtes-vous un amateur ou un manager professionnel de classe mondiale ? La gestion est d'abord une mentalité et une foi absolue dans l'esprit humain. Aucun livre de gestion ne pourra vous donner la recette miracle. Mais il faut bien commencer quelque part. Comme en cuisine. Un œuf et un "grilled-cheese" avant de faire la mayonnaise parfaite !

Plus d'info

Crise : la solution ne viendra pas d’en haut.

Une récente crise sociale déclenchée par une tempête parfaite. Une situation presque normale dans le climat hivernal québécois : une tempête de neige. Une tempête de neige, comme toutes les tempêtes, accompagnée d’une bonne dose d’imprévus. Après tout, il s’agit d’un système complexe aux paramètres météorologiques difficiles à prévoir malgré la tonne de scientifiques qui s’y affairent. Une chose certaine : il faut se préparer à agir et agir pour se préparer.

Plus d'info

DANGER! La mince ligne entre rigueur et rigidité

Seth Godin est un maître dans l’art de résumer (vraiment pas mon cas avec mes blogues de 2345 mots!). Dans un de ses blogues de 2017, il clarifie tout : La première règle : vous suivez les règles.

Plus d'info

FAKE NEWS : 20% de gens heureux au travail

FAKE NEWS : 20% de gens heureux au travail Oh non… pas encore une statistique déprimante provenant d’une étude exhaustive [...]

Plus d'info