Priorités des fêtes

Occupés à quoi au juste? Un dicton disait qu’il faut travailler pour vivre et non vivre pour le travail! Ou encore « il a perdu sa vie à la gagner! »

Le décès récent d’un collègue de travail et membre d’une de mes communautés de pratique m’a bouleversé. Tout jeune, à l’aube de la cinquantaine, des projets plein la tête j’en suis certain, une famille, etc, etc. Et le voilà qu’il passe par le grand égalisateur. La seule vérité égalitaire qui soit : le grand passage vers l’inconnu.

Et moi qui trouvais que Noël devenait une préoccupation! Au moins, j’aurai l’occasion de m’en faire cette année. Pas mon collègue.

Les préoccupations peuvent devenir un réel fardeau. Les préoccupations sont de 3 types :

  •  les choses du passé
  •  les choses du futur
  •  la température

En d’autres mots

  • ce qui est déjà arrivé
  • ce qui pourrait arriver
  • la météo

Ou encore,

  • ce qu’on ne peut changer
  • ce qu’on pourrait changer
  • aucun commentaire

Les préoccupations sont en général négatives. On ne s’en fait pas trop avec ce qui pourrait être extraordinaire. On ne perd pas des heures de sommeil en ressassant sans cesse les margaritas du prochain voyage dans le sud.

Pensez donc aux préoccupations du premier type : C’est du passé , on ne peut rien y changer. Pourquoi ne pas les oublier et passez aux préoccupations du futur?!

De sérieux et compétents chercheurs ont évalué que 90% de nos pensées sont des préoccupations. Pourquoi ne pas en profiter pour les passer dans ce qui pourrait être changé? Pourquoi ne pas en profiter pour commencer des actions qui pourraient effectivement transformer ces préoccupations en accomplissements?

Facile à dire!

Et facile à faire!

Il suffit de remplacer VOLONTAIREMENT ces pensées PRÉOCCUPANTES par d’autres pensées OCCUPANTES. On pourrait en effet décortiquer le mot PRÉ-OCCUPATION et comprendre que ce sont justement des occupations imaginaires qui arrivent AVANT les VRAIES occupations. Il est donc possible de les remplacer efficacement.

Pensons ACTION!

Chaque fois que vous êtes préoccupés, essayez une des options suivantes :

  • Transformez la pensée en une action que vous ferez à une date précise, rien de vague ou de nébuleux… C’est un appel à l’action
  • Faites un plan
  • Faites une liste de choses qui vous aideront à passer par-dessus la préoccupation
  • Bougez! (pas idéal si vous cherchez le sommeil, j’en conviens!)

Et par-dessus tout, REFUSEZ la pensée préoccupante. Le truc idéal est de vous dire NON! NON! Et NON!

Prenez le contrôle de vos préoccupations. Ne les laissez pas vous contrôler.

Mon collègue récemment décédé n’a plus de préoccupations. Je ne l’envie pas. Son départ subit me rappelle que les préoccupations triviales qui nous habitent nous reconnectent à la réalité, à la vie.

Emmenez-en des cadeaux de Noël! Je vais passer quelques minutes par jour à y penser en surfant sur l’internet.

Cessons de nous préoccuper pour des peccadilles.

Agissons.

Maintenant.

Bon magasinage!

Par François Lavallée, M. Sc.

 

L’appel à l’Action

Pour plus d’information sur la contribution volontaire cliquez ici
Les 4 options suivantes sont des abonnements à renouvellement automatique. Vous pouvez interrompre le renouvellement en me contactant.


Choix d’abonnement



 

Cette option ne se renouvelle pas automatiquement.

Contribution volontaire par article : 0,99$, cliquez ci-dessous.




Copyright © 2013 Aliterconcept Reproduction restreinte permise si accompagnée de cette mention.