Productif en tout temps.

Un court article cette semaine.
Un court article pour faire valoir un point.
Que faire de ses obligations si le temps nous file entre les doigts ?
Ou plutôt… Que l’horaire fut bien rempli à honorer des obligations et des urgences et que le peu de temps qui restait ne nous permettait pas de faire plus sans bâcler le tout ?

Etre productif est bien différent d’être actif.

S’entêter à être actif pour le simple fait de dire: « je l’ai fait ! » est inutile.
Ce serait tomber dans le piège de la kochéwite aigue, cette maladie qui afflige les gens pseudo-productifs qui ne peuvent passer une journée sans cocher, cocher non, cocher oui, cocher oui, cocher oui….
Un horaire trop plein pour pallier à des urgences ?
Un horaire bien rempli pour accomplir les bonnes choses au bon moment ?
Et si ceci suffisait à rompre le fragile équilibre qui nous permet de survivre ?

Alors, c’est l’heure des choix !

Victor Franklin disait : Entre le stimulus et la réponse existe un espace. Dans cet espace réside notre choix.
Eh bien, je choisis cette semaine d’écrire un court article pour alimenter mon blogue. Je manque rarement une semaine depuis près de dix ans.
Mes stimuli ont été nombreux depuis une semaine. Nombreux à m’en faire oublier le blogue hebdomadaire. Un rappel amical d’une lectrice assidue m’a ramené à l’ordre.
Je choisis un court article et un long moment de repos.

Je choisis.

Pas de culpabilité.
Pas de remords.
Pas de regrets ni de reproches.

Je choisis.

Je cite André Gide : « Choisir, c’est renoncer ! »

Je choisis, sereinement en me rappelant qu’il est important d’être productif en tout temps.

Je choisis de me reposer ce soir, de me ressourcer pour affronter le jour qui vient.
Je choisis sereinement.
Bonne courte lecture.

François,

 

Matériel sous copyright © Aliter Concept 2015. S.V.P. ne pas imprimer ou copier sans la permission de l’auteur.

N’HÉSITEZ PAS À LE PARTAGER pour aider vos amis à penser autrement !

Danger ! Souper spaghetti hors contrôle

Danger ! Souper spaghetti hors contrôle C'est ce que la pancarte à l'entrée de l'édifice aurait dû annoncer! Vous avez sûrement été invité à participer à une activité de financement semblable. Celle qui est organisée par des bénévoles soucieux d'accumuler des fonds pour un organisme sans buts lucratifs, pour aider les plus démunis ou les patients d'un centre de soins ou les scouts ou l'équipe de soccer locale. Une opportunité de photos pour le député du coin accompagné de la mairesse et des conseillers municipaux... etc, etc. On s'amuse, on se bourre la fraise et dans certains cas, la sauce à spaghetti est tellement bonne qu'en plus de nous faire oublier le goût des pâtes trop cuites, on s'en fait une réserve! Non seulement la sauce peut être savoureuse, fruit d'une recette ancestrale d'une bénévole qui a travaillé pendant des jours dans sa cuisine, mais en plus, cette réserve de sauce nous fait sauver du temps tout en contribuant à l'organisme qui a organisé l'évènement. On connait la chanson! On y participe chaque année pour appuyer la cause à laquelle on souscrit. Jusqu'à ce que...

Plus d'info

Changement d’huile inutile ? Cours de mécanique organisationnelle requis.

Changement d’huile inutile ? Allez expliquer cela au propriétaire d’une luxueuse Mercedes. Personne ne pourra argumenter que la garantie d’une berline familiale exige des opérations d’entretien pour qu’elle soit honorée. Cela fait partie de contrat entre le propriétaire et le manufacturier. On le sait. Oh, on pourra discuter longtemps sur la réelle fréquence requise par le véhicule et celle exigée par le manufacturier.. et les concessionnaires. Il n’en reste pas moins qu’un entretien déficient entraînera des problèmes à long terme sur le véhicule et des frais additionnels pour le propriétaire si ce dernier ne respecte pas les termes de l’entente de garantie. On le sait. On le sait, mais à l’occasion on étire un peu la sauce et les délais entre les entretiens peuvent, mais alors là vraiment rarement (…) aussi s’étirer. Vous me voyez venir j’espère…

Plus d'info

TOC, TOC, QA est là?

TOC, TOC, QA est là? Bien qu’habitué aux titres étranges celui — ci dépasse les bornes! TOC : trouble obsessif compulsif. Oh, ne vous inquiétez pas, personne (ou presque) en position d’autorité chez mes clients ne souffre de ce problème de comportement. Enfin, pas de façon pathologique. Mais… Depuis quelques années, je me plais à dire à mes clients des industries très réglementées que la perfection est l’ennemie du bien et que la conformité est l’ennemi de la qualité. Une fois qu’ils ont recommencé à respirer et qu’ils ont repris des couleurs normales, je m’explique.

Plus d'info

Cinq singes, une douche et une banane

Presque tout le monde la connaît celle-là. Cinq singes cohabitent poliment dans une cage. (Bon j’avoue que je ne se serais moi-même pas beaucoup poli si j’étais dans une cage avec 4 congénères, observés par des chercheurs un peu sadiques…) On ajoute une échelle dans la cage et on accroche un régime de bananes au bout de l’échelle. Hey, même un singe dont l’intellect est de niveau inférieur sait quoi faire dans ces conditions! Ce qu’il fit ! Le plus rapide des cinq commença l’ascension suivie des autres, un peu déçus, mais confiants de pouvoir arracher quelques bananes au victorieux primate. Mais voilà… nos astucieux chercheurs, sans doute des Ph.D. en psychologie sociale, un domaine particulièrement intéressant, ces chercheurs ont bien planifié leurs expériences ...

Plus d'info

Influencer au suivant

Influencer au suivant : la métaphore de la toilette J’ai récemment rencontré une personne que je connais un peu. Elle, de son côté, semblait me connaître beaucoup! Lors de chaque congrès ou formation publique auquel j’assiste régulièrement, je me fais interpeller : « M. Lavallée? » « François ? » « Êtes-vous, êtes-vous… lui? » Chaque fois, je me retourne et je cherche un visage familier. Chaque fois, je ne trouve pas, mais je perçois cette figure souriante qui me fait signe. Je ne les connais pourtant pas! Que s’est-il passé?

Plus d'info

La valeur d’un diplôme

La valeur d’un diplôme change. Nos perceptions, un peu moins. Le parcours vers la reconnaissance des acquis change aussi.

Plus d'info