Ralentissez pour mieux accélérer!

Être occupé n’est plus à la mode !

Carl Honoré le disait déjà dans son livre sur la lenteur, mais une tendance semble s’installer….ENFIN!!!

Ralentir, c’est choisir un style de vie plus normal.

Le mot clé dans la phrase précédente est …..CHOISIR!

 

Vivre au ralenti est un choix.

Le choix de voir la vie s’écouler de vent vous ou le choix de regarder en arrière avec regret.

Ralentir, c’est aussi de choisir de voir venir les obstacles avant qu’ils ne vous frappent de front.

Les analogies avec nos véhicules sont évidentes :

Ralentir quand les conditions routières deviennent dangereuses

Ralentir lorsque l’obscurité tombe

Ralentissez lorsque vous ne contrôlez plus la situation.

Ralentissez pour aborder sécuritairement ce virage abrupt.

Et par-dessus tout, comme on le mentionne dans le manuel du propriétaire de votre automobile : si vous n’avez plus de freins, immobilisez-vous….ben oui!

N’attendez pas que vos freins vous lâchent : ralentissez immédiatement.

Les résultats vous surprendront!

En effet, vous SAVEZ déjà que vous travaillez mieux au ralenti.

Oh, la pression occasionnelle vous rendra plus créatif… VRAI!

Oh, le stress d’une date de tombée vous énergies… VRAI!

Mais vous SAVEZ aussi que cette pression continue vous nuit, nuit aussi à votre organisation et à votre vie personnelle.

Vous avez déjà fait l’expérience de ce petit rhume, cette brève indigestion, ces migraines, ces crises d’urticaire qui surviennent au moment de prendre des vacances? Un dicton le dit bien : si vous ne prenez pas de temps pour être en santé, vous devrez en prendre pour être malade!

Avez-vous remarqué que vous aviez de meilleures idées dans la douche que devant votre ordinateur?

Que vos grandes découvertes pour résoudre des problèmes arrivent plutôt dans la voiture en revenant de travailler que dans une salle de réunions devant une équipe multidisciplinaire?

Que votre planification stratégique est plus efficace si vous sortez de votre environnement traditionnel?

POURQUOI?

Parce que votre cerveau fonctionne plus vite… au ralenti!

Imaginez un muscle. Celui de votre bras lorsque vous soulevez un poids au gymnase. Une fois le mouvement effectué, votre muscle est contracté au maximum. La seule façon de le faire travailler de nouveau est de détendre le muscle pour qu’il reprenne sa position initiale.

Imaginez un ballon de baudruche (une baloune!) que vous devez gonfler. Un un seul souffle! Difficile, voire impossible. Une fois vos poumons vidés, vous ne pouvez plus souffler….. il vous faut reprendre votre souffle.

Dois-je donner un autre exemple?

Il est primordial de ralentir pour pouvoir continuer à avancer.

Ralentir est en fait la seule façon d’accélérer et de prendre les bonnes décisions.

Négliger de ralentir vous mènera inexorablement vers un échec.

Ah oui, j’allais oublier… ralentir nécessitera des efforts constants et prolongés la première fois. Il faut ACTIVEMENT ralentir, ACTIVEMENT ne rien faire, ACTIVEMENT et VOLONTAIREMENT refuser de faire plus.

Contradictoire?

Essayez de méditer lorsque vous êtes stressé…. succès mitigé garanti.

Il faut persévérer.

Un exemple récent : Je me suis forcé de ne rien faire pendant deux semaines lors de la dernière période des Fêtes. J’ai ressenti une fébrilité inconfortable pendant 10 jours! Malgré l’intensité des films que j’écoutais, je ne pouvais rester en place. Malgré l’intérêt que je portais aux documentaires ou à mon amour, ma passion pour les groupes musicaux que j’écoutais, cette fébrilité ne semblait pas vouloir me quitter. Et puis, quelques jours avant de reprendre le travail, je me suis surpris à sourire spontanément aux blagues les plus simples, aux situations charmantes et aux extraordinaires solos de mes artistes préférés. Sourires nais, béats…. et prolongés! Quel bonheur!

Et le rhume m’a frappé tout de suite!

Bon, tous les signes étaient présents et le virus a confirmé le diagnostic : vitesse excessive.

C’est assez : je dois ralentir encore un peu! La fièvre et les reniflements abondants ne faciliteront pas la réflexion de début d’année, mais j’ai confiance : le virus est tenace et je devrais pouvoir compléter ma planification.

 

Et vous?

Quels sont les symptômes qui vous alertent et vous recommandent de ralentir?

Que faites-vous pour ralentir?

Qu’attendez-vous pour faire le choix de la lenteur?

 

 

L’appel à l’Action

Un cours de gestion de priorités pour commencer l’Année en beauté?

Un agenda efficace? Le chronograf!

Copyright © 2014 Aliterconcept Reproduction restreinte permise si accompagnée de cette mention.