La récompense compense

Qu’on pense !

« Procrastination, quand tu me tiens! »

Vous connaissez bien cette chanson :

Trop gros
Trop long
Je te ferai demain
Ou le surlendemain…
La procrastination blesse nos organisations et nos vies. Que ce soit un simple geste comme celui de ramener les poubelles vides avant de partir pour le boulot plutôt que d’attendre au retour ou encore de répondre immédiatement à un message sur la boîte vocale plutôt que d’attendre… et de l’oublier. Vaincre la procrastination est un défi qui est payant en soi.
Un des trucs bien connus pour réussir cet exploit est la fameuse récompense. Une tâche vous rebute? Stimulez-vous à la finir en pensant à la satisfaction que vous éprouverez en savourant votre récompense. Un exemple hypothétique : le rapport d’impôt. Combien connaissez-vous d’individus qui attendent à la dernière minute, vraiment à la dernière minute, pour remettre leur rapport d’impôt? Pas tant que ça? C’est probablement pour cette raison que Postes Canada laisse les bureaux de poste ouverts jusqu’à minuit le dernier jour de la période prescrite…
Pas vous bien sûr!
Pas vos amis non plus!

Mais d’autres…Plusieurs autres.La procrastination est insidieuse. On l’élève cependant à un niveau de culte et de glorification dans certaines organisations ou chez certains individus. J’en connais quelques-uns qui se vantent de ne jamais répondre à leurs convocations électroniques de réunions. Oh, ils s’y rendent… parfois. Mais jamais personne ne peut garantir leur présence. Je vous laisse imaginer ce que cette habitude fait à leur réputation. D’autres laissent les problèmes s’amplifier jusqu’à ce que ceux-ci deviennent tellement gros que les protagonistes affectés de procrastinite doivent les… déléguer.

Enfin, certains élaborent des systèmes de suivi tellement complexes que les items d’actions se transforment progressivement en items d’inactions, puis en item d’inaction (car la répétition dans l’inaction devient un item en soit!) et finalement en… RIEN.
Ajoutez à cela la tendance de certains individus à suivre à la lettre les protocoles et procédures et vous avez une sublime recette pour échouer.

Car l’inaction, c’est l’échec. Ah, mais vous avez un plan! Relisez la chronique sur les résolutions. Les résolutions ne sont rien d’autre que des mots. De beaux et parfois glorieux mots, mais rien que des mots. Les plans, les résolutions, les objectifs, les rêves de retraite, les buts à long terme… tout cela ne riment à rien si l’action ne suit pas.

« Un but est un rêve avec une date limite. »

Ainsi parlait Napoleon Hill. Oui, encore lui! Ce maître à penser du début du milieu du XXe siècle a eu une profonde influence sur la littérature de développement personnel et plusieurs Grands s’en sont inspirés.  Avec raison! Je vous invite à lire et à relire son livre « Think and grow rich ». Un classique! Simple à lire et à mettre en pratique. Car la procrastination est facilement gérable.

Si la volonté,
la discipline,
et un certain entourage stimulant sont présents.Et les récompenses? Mouais.

Les récompenses fonctionnent un temps. Le problème est qu’amazon.ca,  ebay.com et autres « opportunités » de récompenses internet sont trop faciles à utiliser et que la gratification instantanée n’a jamais démontré de résultats très probants.

Les récompenses fonctionnent, c’est certain. Pour les petits travaux, les récompenses peuvent en effet stimuler les gens à commencer le boulot. Mais vous connaissez s’en doute la loi de la réciprocité, ce principe qui vous fait acheter du jambon à l’érable à l’épicerie après en avoir goûté une bouchée au kiosque de démonstration. Certains magasins entrepôts sont passés maîtres dans ce domaine d’ailleurs! Allez simplement chez C. avant de souper un mardi et vous ne souperez pas. Pour deux raisons : d’abord parce que vous aurez goûté à TOUS les échantillons (des tacitos mexicains aux filets de callibaud farcis en passant par les savoureux (et gras!) feuilletés grecs, les olives kalamata, les nouveaux craquelins « santé » du Commensal et le Tide citron (… oups, erreur!)) et ensuite parce que votre panier sera tellement plein de nouveaux plats préparés que vous passerez la soirée à réorganiser votre réfrigérateur! Bref, la loi de la réciprocité vous dicte d’acheter le produit qu’on vous a généreusement « offert ». On se sent obligé!
Vous amenez une bouteille de vin chez vos hôtes pour la même raison : ils vous invitent à souper, vous apportez le vin. Quand leur tour arrive et qu’ils vous offrent un vin de meilleure qualité que celui que vous aviez choisi la dernière fois… vous changez d’allée à la SAQ lors de votre prochaine visite. Vous demandez de l’aide au voisin pour réparer les gouttières pendant quelques heures… et vous passez la fin de semaine avec lui pour refaire son toit! Pas question de refuser sa demande d’aide à ce moment… (Et la prochaine fois que votre gouttière va couler, plus question de demander de l’aide à qui que ce soit!).
Bref, la loi de la réciprocité psychologique vous indique qu’implicitement, une action amène à une réaction d’intensité égale. Ça, c’est une loi de la physique! Et votre gros bon sens vous indique TRÈS RAPIDEMENT si la réaction est dosée et raisonnable. Vous avez réagi lorsque votre couple d’amis a apporté 3 bouteilles de CC (Crus classés) en comparaison avec vos 2 CC (Cépages Chiliens)? Votre sens de la réciprocité a crié « Outrage! » haut et fort.
De la même façon, une récompense stimulante doit être à la hauteur de la tâche à accomplir. Votre rapport d’impôt remis une semaine en avance? Un CD peut être approprié. Une fin de semaine d’amoureux à Tremblant, un peu moins.
Vous avez vidé votre inbox de courriels? Plus de 654 courriels classés? Une pause peut-être? Pas un abonnement de 2 ans au Club St-Denis!
Vous avez finalement écrit ce rapport mensuel sans votre retard habituel de 2 semaines? Oh! Votre patron y verra peut-être un signe et vous déléguera un projet intéressant… finalement. Ou, plus probablement, il cessera progressivement de vous déléguer les projets sans importance qui peuvent être finis en retard… votre réputation parle!
Car après tout, faire les choses dans les temps prescrits n’a jamais mené à une promotion.
« Ceux qui ne font rien de plus que ce qu’ils sont payés pour faire ne sont jamais payés plus que pour ce qu’ils font »
Elbert Hubbard
La récompense que vous vous accordez pour terminer les choses doit donc être juste et équitable. Autrement, la motivation pour aller chercher, et mériter cette récompense va rapidement s’estomper.
Mais pourquoi une récompense après tout? Ce concept peut fonctionner pour démarrer ou initier votre retour à la normale et franchir les premières étapes de votre projet « Vaincre la procrastination! ». La prochaine étape est de trouver de la satisfaction dans l’acte d’agir. Car non seulement l’action est satisfaisante en soi, l’action est le meilleur remède contre la procrastination, la colère et même la dépression! L’action vous fait resplendir!
La luciole ne peut briller de mille feux que par l’action. La production de l’enzyme luciférase ne peut s’accomplir que par l’action de ses ailes. La luciole ne PEUT PAS briller sans action.
 
VOUS NON PLUS !
On vous reconnaît par vos actions.
Pas par vos réflexions ou vos intentions.
Qu’elles soient bonnes ou mauvaises, on parlera de vos actions et non de vos pensées.
Vous connaissez le dicton :
Walk the talk!
Ben Franklin le disait ainsi
« Rien ne prêche mieux que l’action »
Ou encore,
« Certaines personnes peuvent vous arrêter à l’occasion, mais vous êtes la seule personne qui peut vous arrêter de façon permanente »
disait Zig Ziglar.  Vous êtes donc la seule personne qui peut vous faire un électrochoc pour vous redémarrer.
Vénérons donc l’action!
Le truc est simple. Agissez!
Pour n’importe quoi. Lorsque vous aurez commencé, vous ne pourrez plus vous arrêter. Oh, bien sûr, je vous suggère grandement une courte planification et priorisation des choses que vous voulez faire.
OUI, encore de la planification. Juste au cas où vous deviendriez très efficace soudainement et que vous soyez capable d’abattre beaucoup plus de boulot que vous aviez pensé.
Mais je ne vous apprends rien.?Vous ne procrastinez pas tout le temps.
Même les plus engagés dans la procrastination se souviennent d’un temps où ils pouvaient faire tellement plus.  Vous n’avez pas toujours laissé vos courriels s’accumuler de la sorte, vous aviez un jour l’habitude de retourner vos appels immédiatement, vous vous souvenez d’une période où vous aviez un to-do list à jour.
Qu’est-il arrivé? Le joug du quotidien vous a peut-être fait perdre de vue l’horizon de votre carrière ou de votre vie.
Levez les yeux et regardez loin!

Vous y arriverez pourvu que vous agissiez. MAINTENANT.Seuls les faibles restent proie à la procrastination permanente. Les autres, tous les autres, incluant les gens qui prennent le temps de lire cette chronique, peuvent la vaincre en agissant.

CITATION

« One of these days is just a day of the weak »

Grag Hickman

Par François Lavallée, M. Sc.

 

N’HÉSITEZ PAS À LE PARTAGER pour inciter vos amis à penser autrement!

Articles récents:

La grenouille et le tai-chi

La grenouille et le taichi... encore un titre sauté! Pratiquer le tai-chi est un défi. Bien le pratique est un Art! Les opportunités de dévier de la routine prévues sont innombrables. Les opportunités de s'améliorer toutes aussi innombrables.

Plus d'info

L'Homo contactus est arrivé!

L'Homo contactus est arrivé! Nouvelle ère, nouveau mode de pensée Harold Jarche a ouvert une nouvelle porte pour moi. Un article récemment publié sur son blogue a initié une série de pensées dans mon esprit. Je repense à Rodin et le "Penseur" comme à la vieille façon de penser : solitaire et profond.

Plus d'info

Gérer le contexte et non le texte con

Gérer le contexte et non le texte con. Non, pas un mauvais jeu de mots. Je suis abonné à l’excellent magazine de l’ASQ. Chaque mois l, ASQ et ses contributeurs nous ouvrent les yeux sur des sujets intéressants et d’actualité. Chaque mois je me sens un peu plus intelligent… après m’être senti un peu idiot. Après tout, c’est le but des ces magazines : informer, éduquer, développer, améliorer. Mais... et c’est un gros, mais.. MAIS à l’occasion je me demande si vraiment certaines personnes sont surprises autant que moi et pour les mêmes raisons à la lecture d’articles présentés comme des moments d’illumination dans une mer d’opacité corporative. Ah ça, comme paragraphe opaque, c’était champion!

Plus d'info

Danger ! Souper spaghetti hors contrôle

Danger ! Souper spaghetti hors contrôle C'est ce que la pancarte à l'entrée de l'édifice aurait dû annoncer! Vous avez sûrement été invité à participer à une activité de financement semblable. Celle qui est organisée par des bénévoles soucieux d'accumuler des fonds pour un organisme sans buts lucratifs, pour aider les plus démunis ou les patients d'un centre de soins ou les scouts ou l'équipe de soccer locale. Une opportunité de photos pour le député du coin accompagné de la mairesse et des conseillers municipaux... etc, etc. On s'amuse, on se bourre la fraise et dans certains cas, la sauce à spaghetti est tellement bonne qu'en plus de nous faire oublier le goût des pâtes trop cuites, on s'en fait une réserve! Non seulement la sauce peut être savoureuse, fruit d'une recette ancestrale d'une bénévole qui a travaillé pendant des jours dans sa cuisine, mais en plus, cette réserve de sauce nous fait sauver du temps tout en contribuant à l'organisme qui a organisé l'évènement. On connait la chanson! On y participe chaque année pour appuyer la cause à laquelle on souscrit. Jusqu'à ce que...

Plus d'info

Changement d’huile inutile ? Cours de mécanique organisationnelle requis.

Changement d’huile inutile ? Allez expliquer cela au propriétaire d’une luxueuse Mercedes. Personne ne pourra argumenter que la garantie d’une berline familiale exige des opérations d’entretien pour qu’elle soit honorée. Cela fait partie de contrat entre le propriétaire et le manufacturier. On le sait. Oh, on pourra discuter longtemps sur la réelle fréquence requise par le véhicule et celle exigée par le manufacturier.. et les concessionnaires. Il n’en reste pas moins qu’un entretien déficient entraînera des problèmes à long terme sur le véhicule et des frais additionnels pour le propriétaire si ce dernier ne respecte pas les termes de l’entente de garantie. On le sait. On le sait, mais à l’occasion on étire un peu la sauce et les délais entre les entretiens peuvent, mais alors là vraiment rarement (…) aussi s’étirer. Vous me voyez venir j’espère…

Plus d'info

30 kg de mort dans le dos

30 kg de mort dans le dos… c’est le poids moyen du matériel porté par un G.I. en situation de combat selon une recherche rapide sur le web. Rien de semblable à ce que j’ai sur le dos lors de ma première expérience de paintball au Big Foot, dans la région de Lanaudière.

Plus d'info

Copyright © 2013 Aliterconcept Reproduction restreinte permise si accompagnée de cette mention.