Le recul : ralentir pour accélérer

Le recul : ralentir pour accélérer

J’ai le nez collé sur un mur.

Je tente d’avancer, mais rien ne bouge. Décourageant.
Tant d’efforts et rien ne bouge.
Je tente à nouveau d’avancer en poussant plus fort.

Rien,
toujours rien.

Le mur ne bouge pas. Je ne bouge pas non plus.

Mais soudain, je chute, je recule et…
Je vois que le mur n’était qu’une porte fermée ! Il suffisait de trouver la poignée pour ouvrir !

 

Autre scénario.

Je pousse et rien ne bouge.

Puis, je tombe à la renverse pour apercevoir une ouverture dans le mur, quelques mètres à peine de l’endroit où je me trouvais.

Pensez à un scénario semblable et réfléchissez : combien de fois avez-vous senti que le tourbillon de notre vie du XXIe siècle, ce siècle du loisir, nous empêchait de voir la réalité.

Un léger changement de perspective et…

POUF !
La vie continue.

 

Ce matin, j’ai fait une pause.
Une pile de choses à faire. Des choses importantes à faire, mais aucune énergie pour les accomplir.

Le nez sur le mur.

J’ai alors décidé de prendre quelques heures pour relaxer en lisant ce livre laissé en suspend il y a quelques semaines.

ET pouf  !

La magie opéra de nouveau.
La magie du recul.

Seulement, la magie n’existe pas.
Rien de magique dans ce processus.
Simplement, un acte conscient de ralentir pour mieux accélérer.

Je le fais en lisant.
D’autres le font en méditant (je fais ça aussi à l’occasion).
D’autres en allant au gymnase, au karaté, au yoga.
Malheureusement, d’autres ne le font jamais…
et restent le nez collé au mur qui n’en est pas un.

 

Le mur approche inexorablement de votre nez si vous ne décidez pas consciemment de prendre du recul pour voir les ouvertures, les portes, les sorties qui existent tout autour de vous. Cette perspective ne prend forme que par le recul.

Les vacances arrivent. Ce recul forcé peut ou non devenir salvateur.
Acceptez les vacances comme planche de salut, mais préparez-vous-y !

 

J’ai compilé plusieurs trucs qui vous permettront de partir et de revenir serein.

Le processus départ commence une semaine avant de quitter pour les vacances.
Le retour, lui, tarde au retour.

Tout est là.

Tout est dit.

Bonnes vacances !

 

E-book sur la préparation aux vacances :

http://www.aliterconcept.com/les-e-books-de-francois/

 

 

Matériel protégé par le droit d’auteur © Aliter Concept™ 2017. S.V.P. ne pas imprimer ou copier sans la permission de l’auteur.

MAIS N’HÉSITEZ PAS À LE PARTAGER pour aider vos amis à penser autrement!

Articles récents:

J’ai pas le choix!

« J’ai pas le choix! » C’est ce que la caissière à l’épicerie m’a répondu. Lorsque je lui ai dit qu’au contraire elle avait le choix, sa réaction m’a jeté terre. Elle a eu un mouvement de recul, de surprise, ses yeux se sont ouverts et la bouche a suivi la tendance. Un long filet de salive s’est écoulé et… Oh. Je fabule un peu. Oubliez la salive. Le reste est vrai.

Plus d'info

Questions, questions.. et quelques réponses

Juin 2017 : 3 communautés de pratique.   J’utilise un nouvel outil depuis queqlues mois : SLI.do! Oh, ce n’est [...]

Plus d'info

30 kg de mort dans le dos

30 kg de mort dans le dos… c’est le poids moyen du matériel porté par un G.I. en situation de combat selon une recherche rapide sur le web. Rien de semblable à ce que j’ai sur le dos lors de ma première expérience de paintball au Big Foot, dans la région de Lanaudière.

Plus d'info

Les réponses à des questions du BootCamp Formation 2017

Les réponses à des questions du BootCamp Formation 2017. Je réponds à plusieurs questions que des participants à ma conférence au BootCamp Formation ont posé en utilisant www.slido.com : le sujet de la conférence était l'apprentissage social, un sujet qui m'est cher.

Plus d'info

Avez-vous remarqué...?

Pas d'article cette semaine. Rien à dire? Pas vraiment... Laissez un commentaire pour confirmer que vous avez remarqué... et devinez pourquoi je n'ai pas écris.

Plus d'info

500 $ pour décider comment payer une facture de 300 $

Suite de ma montée de lait récente sur les dédales bureaucratiques nécessaires pour payer 50 $ à six étudiants. Une fois mon article écrit j’ai de nouveau tenté d’éviter les affres bureaucratiques aux étudiants en me disant que le gros bon sens prévaudrait. Appel à la secrétaire responsable de l’envoi des moult formulaires. "Désolée. On n’y peut rien. Je vous passe le professeur responsable du projet." La cascade de la non-responsabilisation commence...

Plus d'info