Suivi des objectifs personnels et professionnels

Écrivez-vous vos objectifs ?

Je suis un fervent admirateur des buts et objectifs.

MAIS…de là à les écrire systématiquement et à faire un suivi… Il y a un pas que je ne franchis pas.

 

D’habitude.

J’ai bien essayé de toutes sortes de façon.

Le suivi quotidien,

le suivi hebdomadaire

et j’ai abandonné à chaque fois.

À chaque fois je me suis dit que je connaissais mes buts, même si je ne les écrivais pas formellement.

Après tout je suis le créateur du chronograf !!

Je fais un suivi systématique de mes projets chaque semaine, je me laisse des rappels électroniques pour les suivis à effectuer, je planifie en continu… Bref… Pourquoi aurais-je besoin en plus de tout ça de faire un exercice de « goal setting » : à chaque année.

 

Mais en décembre de la dernière année, à la suite d’une formation sur la croissance de mon entreprise, j’ai décidé de faire le sot. Heu… Le saut !

 

Pour la première fois, je suis fidèle à une méthode qui n’est pas la mienne.

L’exercice est simple : 10 buts en début d’année.

Et se complexifie : ajouter des items d’actions, plusieurs items d’actions pour chacun de ces 10 buts.

Tout ça sur une période de quelques jours AVANT le début de l’année…

Tout ça, promu par une campagne de courriels automatisés.

Et suivi par un courriel mensuel pour nous forcer à évaluer le progrès de chacun des objectifs.

HARCELANT !

MAIS je dois avouer que ça marche !

 

L’année est à demi achevée et mes objectifs progressent.

Oh, pas toujours au rythme où je l’aurais souhaité.

Oh, certains objectifs ont changé en cours de route.

Oh, certains objectifs ont même été éliminés.

MAIS

L’ensemble progresse.

Sans douleur.

Avec plus de focus qu’auparavant.

 

Finalement, en y repensant, j’aime les buts et objectifs.

Et je ne déteste pas la méthode systématique.

 

Le plus important est de ne pas utiliser ces outils simplement pour augmenter notre culpabilité à ne pas réussir (quoique ça fait partie de la méthode !), mais surtout de réévaluer périodiquement si notre volonté et notre désir à accomplir ces objectifs sont toujours aussi puissants.

ET surtout, autour, de réévaluer nos priorités.

Un objectif qui semble réaliste et prioritaire en début d’année peut très bien prendre la seconde, troisième ou dernière place en cours de route, et ce, en toute légitimité !

La vie n’est pas un plan stratégique.

Le plan nous aide à donner une direction, mais cette dernière peut et doit changer selon la situation, si la situation l’exige !

 

Ceux qui résistent aux méthodes de planification systématiques ont trois raisons pour se justifier :

  • Trop rigide,
  • Trop occupé à éteindre des feux,
  • Pas le temps !

 

La rigidité, je la cherche encore !

L’évaluation régulière de nos priorités nous apporte une grande flexibilité d’action !

Elle nous permet, en plus d’éteindre des feux, de prévenir l’allumage de nouveaux feux !

Elle nous accorde plus de temps pour accomplir ce qui compte vraiment !

 

L’atteinte de vos objectifs n’est pas un objectif en soi d’ailleurs. Le parcours pour y arriver vous apportera beaucoup plus de joie et de satisfaction que l’atteinte de l’objectif.

Pourquoi ne pas vous donner les outils pour augmenter cette satisfaction ?

 

Je combine presque toujours plusieurs méthodes.

L’exercice annuel décrit plus haut est excellent pour élargir votre horizon de réussite.

 

Et chaque mois, je me fixe un nouvel objectif, plus modeste celui-là, que j’inscris dans mon chronograf. À chaque début de mois, un nouvel objectif. Et pour me le rappeler, j’utilise un rappel récurrent dans mon calendrier informatique ou sur mon iPhone.

Chaque mois, j’évalue mes efforts sur les objectifs des mois précédents.

Je poursuis donc mes efforts sur plusieurs objectifs/projets/buts simultanément, mais, comme chaque objectif/projet/but a été inséré progressivement, il devient facile de le faire.

 

Plusieurs outils.

Différentes méthodes

De multiples objectifs en parallèle.

Et un facteur de multiplication de satisfaction qui augmente progressivement.

Et pour vraiment mettre en pratique le tout, songez à une formation sur la gestion des priorités.

La prochaine aura lieu en août 2014… Pensez-y !

Cours de gestion des priorités

Pffff… Qui a dit que la planification était un fardeau embêtant ?

Par François Lavallée M. Sc.

 

N’HÉSITEZ PAS À LE PARTAGER pour inciter vos amis à penser autrement!

Articles récents:

30 kg de mort dans le dos

30 kg de mort dans le dos… c’est le poids moyen du matériel porté par un G.I. en situation de combat selon une recherche rapide sur le web. Rien de semblable à ce que j’ai sur le dos lors de ma première expérience de paintball au Big Foot, dans la région de Lanaudière.

Plus d'info

La cheville carrée et le trou rond

Depuis quelques années, je travaille avec mes deux fils pendant les vacances d'été...Bon, ok, pendant LEURS vacances d'été, pas les miennes. En tant que président d'une PME en consultation, les étudiants d'été représentent une bonne opportunité de tester les nouveaux produits et services à des coûts relativement bas. !

Plus d'info

Êtes-vous un amateur ou un vrai cuisinier ?

Cuisinez-vous ? Comme cuisinier amateur ou comme chef de renommée mondiale ? Et comme manager ? Êtes-vous un amateur ou un manager professionnel de classe mondiale ? La gestion est d'abord une mentalité et une foi absolue dans l'esprit humain. Aucun livre de gestion ne pourra vous donner la recette miracle. Mais il faut bien commencer quelque part. Comme en cuisine. Un œuf et un "grilled-cheese" avant de faire la mayonnaise parfaite !

Plus d'info

Crise : la solution ne viendra pas d’en haut.

Une récente crise sociale déclenchée par une tempête parfaite. Une situation presque normale dans le climat hivernal québécois : une tempête de neige. Une tempête de neige, comme toutes les tempêtes, accompagnée d’une bonne dose d’imprévus. Après tout, il s’agit d’un système complexe aux paramètres météorologiques difficiles à prévoir malgré la tonne de scientifiques qui s’y affairent. Une chose certaine : il faut se préparer à agir et agir pour se préparer.

Plus d'info

DANGER! La mince ligne entre rigueur et rigidité

Seth Godin est un maître dans l’art de résumer (vraiment pas mon cas avec mes blogues de 2345 mots!). Dans un de ses blogues de 2017, il clarifie tout : La première règle : vous suivez les règles.

Plus d'info

FAKE NEWS : 20% de gens heureux au travail

FAKE NEWS : 20% de gens heureux au travail Oh non… pas encore une statistique déprimante provenant d’une étude exhaustive [...]

Plus d'info

Copyright © 2013 Aliterconcept Reproduction restreinte permise si accompagnée de cette mention.