Le temps des Fêtes.

La fête de la nativité. Choisissez votre religion cependant.

La fête de la nouvelle année. Celle du calendrier grégorien. Et pourtant 1.6 milliard de Chinois fêtent le Nouvel An 23 jours plus tard …en 2012.

 

Questions de perception de la réalité.

 

Je vous invite donc à focaliser sur le fait que le temps des fêtes est une question de perception.

 

L’obligation de festoyer aussi.

Les réunions familiales forcées et les échanges de cadeaux aussi.

 

Et si tout ceci n’est que perception, bien que fondée sur des valeurs traditionnelles ancestrales (donc difficiles à changer!), tout ceci peut donc changer en un clin d’oeil. Il suffit de définir ce qui compte vraiment pour VOUS et pour vos proches.

 

S.R. Covey disait :”il est plus facile de dire NON avec un sourire quand un plus grand OUI brûle à l’intérieur”.

 

Je vous invite donc à définir ou redéfinir ce plus grand OUI :

Qu’est-ce compte vraiment pour vous ?

Le contact intime avec vos proches ou la grande fête de famille?

Les échanges de cadeaux ou le petit quelque chose qui fait vraiment plaisir

Un énième jeu vidéo pour le plus jeune ou une soirée de patinage illuminée de sourire

De temps de coucounage (coocooning traduit à la bonne franquette!) lovés sur un divan en écoutant la version récente de “Dark side of the moon” (un album qui a passé 741 semaines consécutives sur le top 200 à partir de 1973) ou une soirée en gang à écouter une chaîne Galaxie sur le câble numérique?

 

Bref, du temps de qualité, bien choisi

Ou

Une soirée à “faire du temps”?

 

Chaque année on se dit que ça ne recommencera pas.

Et on recommence.

 

Il est temps de choisir.

 

“Choisir , c’est renoncer” scandait André Gide (1869-1951).

 

Renoncer à quoi finalement?

 

Choisir le temps de qualité en cette ère de surconsommation et de surmédiatisation , c’est peut-être de ralentir la cadence, sélectionner les relations qui méritent d’être entretenues, prendre le temps de choisir le présent idéal plutôt qu’un chèque cadeau impersonnel et prendre le beau risque de déplaire tout en insistant que l’intention y était!

 

Dire “non” avec le sourire? Difficile de refuser les invitations?

 

C’est possible si vous le faites en clarifiant vos priorités.

 

“Oh, merci pour l’invitation, mais j’ai réalisé qu’un tel oncle ou qu’une telle tante m’empêche de profiter de la soirée et j’ai décidé que je préférais vous rencontrer dans un environnement plus intime pour vraiment profiter de VOTRE présence. Merci pour l’invitation à la grosse fête, c’est apprécié. Pourrions-nous planifier notre prochaine rencontre tout de suite?”

 

Et voilà le travail.

 

Vous avez CLAIREMENT énoncé votre pensée.

Vous avez signifié que vous compreniez le geste.

Vous avez ouvert les opportunités.

 

En bonus : vous serez plus heureux!

 

Passez de Joyeuses Fêtes!

 

Par François Lavallée, M. Sc.

 

N’HÉSITEZ PAS À LE PARTAGER pour inciter vos amis à penser autrement!

Articles récents:

30 kg de mort dans le dos

30 kg de mort dans le dos… c’est le poids moyen du matériel porté par un G.I. en situation de combat selon une recherche rapide sur le web. Rien de semblable à ce que j’ai sur le dos lors de ma première expérience de paintball au Big Foot, dans la région de Lanaudière.

Plus d'info

La cheville carrée et le trou rond

Depuis quelques années, je travaille avec mes deux fils pendant les vacances d'été...Bon, ok, pendant LEURS vacances d'été, pas les miennes. En tant que président d'une PME en consultation, les étudiants d'été représentent une bonne opportunité de tester les nouveaux produits et services à des coûts relativement bas. !

Plus d'info

Êtes-vous un amateur ou un vrai cuisinier ?

Cuisinez-vous ? Comme cuisinier amateur ou comme chef de renommée mondiale ? Et comme manager ? Êtes-vous un amateur ou un manager professionnel de classe mondiale ? La gestion est d'abord une mentalité et une foi absolue dans l'esprit humain. Aucun livre de gestion ne pourra vous donner la recette miracle. Mais il faut bien commencer quelque part. Comme en cuisine. Un œuf et un "grilled-cheese" avant de faire la mayonnaise parfaite !

Plus d'info

Crise : la solution ne viendra pas d’en haut.

Une récente crise sociale déclenchée par une tempête parfaite. Une situation presque normale dans le climat hivernal québécois : une tempête de neige. Une tempête de neige, comme toutes les tempêtes, accompagnée d’une bonne dose d’imprévus. Après tout, il s’agit d’un système complexe aux paramètres météorologiques difficiles à prévoir malgré la tonne de scientifiques qui s’y affairent. Une chose certaine : il faut se préparer à agir et agir pour se préparer.

Plus d'info

DANGER! La mince ligne entre rigueur et rigidité

Seth Godin est un maître dans l’art de résumer (vraiment pas mon cas avec mes blogues de 2345 mots!). Dans un de ses blogues de 2017, il clarifie tout : La première règle : vous suivez les règles.

Plus d'info

FAKE NEWS : 20% de gens heureux au travail

FAKE NEWS : 20% de gens heureux au travail Oh non… pas encore une statistique déprimante provenant d’une étude exhaustive [...]

Plus d'info

Copyright © 2013 Aliterconcept Reproduction restreinte permise si accompagnée de cette mention.