Visez plus haut en visant plus bas

J’écoute beaucoup de formations sur CD en conduisant. Ne vous en faites pas, j’ai d’autres qualités! Lors d’une de ces formations sur la motivation et la performance, le conférencier racontait l’anecdote suivante à propos des objectifs personnels. Il avait demandé à l’auditoire, à main levée, «Qui est heureux?»

Une proportion importante de la salle a levé la main. Le reste de la foule devait être malheureux!

Il a ensuite demandé à ces derniers, pourquoi n’êtes-vous pas heureux?

Un de ceux-ci a rétorqué qu’il n’avait pas encore atteint son objectif financier; qu’il essayait de toutes ses forces, mais qu’il n’y arrivait pas, qu’il était un échec et que chaque matin, il se levait en pensant à cet échec.

“Quel est votre objectif financier?”, demanda le conférencier.

“10 millions et je n’en fais que 7.5 actuellement! »

À l’inverse, une fois le choc passé dans l’auditoire, le conférencier demanda à une des personnes heureuses ce qui la remplissait de bonheur.

“Chaque matin, en me levant, répondit un resplendissant gentleman, je me dis que j’ai la chance de passer une autre journée sur terre plutôt qu’en-dessous!”

Chacun a bien sa propre définition du succès!

Cette définition correspond à votre niveau de bien-être.

Votre définition est-elle réaliste?

On a longtemps vanté le fait de fixer des objectifs ambitieux pour se dépasser.

“Shoot for the sky, reach for the moon” disaient les motivateurs américains.

Bien que les résultats démontrent (résultats très sérieux des grandes universités américaines qui auraient suivi leurs protégés pendant 20 ans…) que les 4 % de la population qui se fixe des objectifs réussissent mieux que les 96% qui ne le font pas. J’avoue voir bien des échecs associés à ces objectifs.

Objectifs, buts, attentes… Ces concepts fonctionnent très bien si, et seulement si, ils sont en accord avec vos valeurs profondes.

Pas celles inculquées par vos parents.

Pas celles véhiculées par la société.

Les vôtres.

Quelles sont VOS valeurs et comment les différencier de celles de vos parents?

Hmmm… difficiles à dire à l’occasion.

Quelles sont les valeurs de la société qui sont difficilement réconciliables avec VOS objectifs?

Plus facile.

Un exemple : Un entrepreneur québécois moyen se promenant en BMW sport ou autre véhicule de luxe sera souvent jalousé par ses pairs. L’argent est mal au Québec. Ben oui, de vieux restants de l’oppression de l’Église Catholique. Un Américain, chef d’entreprise, se promenant dans la même BMW générera le sentiment inverse chez ses compatriotes : “Comment? Même pas en Lamborghini? Pfeuh… ça ne marche pas fort ses affaires! »

Quelles autres valeurs nous empêchent d’être heureux? Quels objectifs sabotent votre existence?

Vous sentez-vous obligé d’être un parent parfait? Celui ou celle qui fait des “lifts” à ses enfants à chaque fois qu’ils en demandent, qui paient l’école privée, les cours de guitares, karaté, soccer et natation, qui achètent un iPod, un iPhone, un  Xbox  et un PS3, etc.? Ou encore celui qui fait les leçons avec ses enfants chaque soir, pour ne pas laisser le pauvre lapin travailler seul à l’occasion? Ou celui qui fait le ménage de la chambre de ses enfants à leur place? Ou celui qui fait les lunchs des ados? Ou celui qui se sent obligé d’aller voir ses parents vieillissants – et envahissant!- et qui se sent TELLEMENT coupable autrement? Et êtes-vous l’un de ceux qui s’occupent d’un frère ou d’une sœur plus jeune qui n’a jamais su gérer ses finances adéquatement et qui perd son emploi chaque 2 mois? Ou encore, vous sentez une énorme pression pour assister aux fêtes de famille “parce qu’il le faut!”

Quelles sont les valeurs qui vous tiennent à cœur?

Vivez-vous selon celles-ci ou selon les valeurs des autres?

Tôt ou tard, vous devrez faire face à la réalité.

On entend beaucoup parler de ces super-mamans qui tiennent à bout de bras la famille, l’administration du foyer et qui sont des professionnelles carriéristes ascendantes.

Sont-elles des modèles ou des aberrations?

Pourquoi faudrait-il s’acharner à imiter les modèles que la société nous impose?

Depuis quand être heureux est-il synonyme de 10 Millions par an?

Qui a déclaré que les mères qui trouvaient DIFFICILES d’être une mère ou qu’elles regrettaient d’avoir eu des enfants (même en les aimant inconditionnellement!) signifiait qu’elles étaient indignes et devraient avoir honte?

Qui donc a le droit de nous dire quels devraient être NOS objectifs, NOS buts, NOS valeurs contre lesquelles nous nous comparerons?

QUI?

Je constate avec amertume que NOUS sommes la source de ces problèmes.

En n’admettant pas que certaines valeurs ne nous conviennent pas, en continuant de servir ces valeurs qui ne sont pas les nôtres.

En essayant de se mesurer contre ces valeurs ou objectifs inadéquats.

En portant un masque pour plaire aux autres.

En refusant d’être vraiment ce que nous sommes.

Visez plus haut en visant plus bas, à un niveau qui VOUS convient. Il sera toujours temps d’ajuster le tir.

Changez vos valeurs, changez votre perception de la réalité.

Et appréciez le fait de vous lever sur terre chaque matin.

« Your time is limited, so don’t waste it living someone else’s life. Don’t be trapped by dogma – which is living with the results of other people’s thinking. Don’t let the noise of other’s opinions drown out your own inner voice. And most important, have the courage to follow your heart and intuition. They somehow already know what you truly want to become. Everything else is secondary. »

— Steve Jobs: was an American inventor and businessman

 

Par François Lavallée, M. Sc.

 

N’HÉSITEZ PAS À LE PARTAGER pour inciter vos amis à penser autrement!

Articles récents:

Danger ! Souper spaghetti hors contrôle

Danger ! Souper spaghetti hors contrôle C'est ce que la pancarte à l'entrée de l'édifice aurait dû annoncer! Vous avez sûrement été invité à participer à une activité de financement semblable. Celle qui est organisée par des bénévoles soucieux d'accumuler des fonds pour un organisme sans buts lucratifs, pour aider les plus démunis ou les patients d'un centre de soins ou les scouts ou l'équipe de soccer locale. Une opportunité de photos pour le député du coin accompagné de la mairesse et des conseillers municipaux... etc, etc. On s'amuse, on se bourre la fraise et dans certains cas, la sauce à spaghetti est tellement bonne qu'en plus de nous faire oublier le goût des pâtes trop cuites, on s'en fait une réserve! Non seulement la sauce peut être savoureuse, fruit d'une recette ancestrale d'une bénévole qui a travaillé pendant des jours dans sa cuisine, mais en plus, cette réserve de sauce nous fait sauver du temps tout en contribuant à l'organisme qui a organisé l'évènement. On connait la chanson! On y participe chaque année pour appuyer la cause à laquelle on souscrit. Jusqu'à ce que...

Plus d'info

Changement d’huile inutile ? Cours de mécanique organisationnelle requis.

Changement d’huile inutile ? Allez expliquer cela au propriétaire d’une luxueuse Mercedes. Personne ne pourra argumenter que la garantie d’une berline familiale exige des opérations d’entretien pour qu’elle soit honorée. Cela fait partie de contrat entre le propriétaire et le manufacturier. On le sait. Oh, on pourra discuter longtemps sur la réelle fréquence requise par le véhicule et celle exigée par le manufacturier.. et les concessionnaires. Il n’en reste pas moins qu’un entretien déficient entraînera des problèmes à long terme sur le véhicule et des frais additionnels pour le propriétaire si ce dernier ne respecte pas les termes de l’entente de garantie. On le sait. On le sait, mais à l’occasion on étire un peu la sauce et les délais entre les entretiens peuvent, mais alors là vraiment rarement (…) aussi s’étirer. Vous me voyez venir j’espère…

Plus d'info

30 kg de mort dans le dos

30 kg de mort dans le dos… c’est le poids moyen du matériel porté par un G.I. en situation de combat selon une recherche rapide sur le web. Rien de semblable à ce que j’ai sur le dos lors de ma première expérience de paintball au Big Foot, dans la région de Lanaudière.

Plus d'info

La cheville carrée et le trou rond

Depuis quelques années, je travaille avec mes deux fils pendant les vacances d'été...Bon, ok, pendant LEURS vacances d'été, pas les miennes. En tant que président d'une PME en consultation, les étudiants d'été représentent une bonne opportunité de tester les nouveaux produits et services à des coûts relativement bas. !

Plus d'info

Êtes-vous un amateur ou un vrai cuisinier ?

Cuisinez-vous ? Comme cuisinier amateur ou comme chef de renommée mondiale ? Et comme manager ? Êtes-vous un amateur ou un manager professionnel de classe mondiale ? La gestion est d'abord une mentalité et une foi absolue dans l'esprit humain. Aucun livre de gestion ne pourra vous donner la recette miracle. Mais il faut bien commencer quelque part. Comme en cuisine. Un œuf et un "grilled-cheese" avant de faire la mayonnaise parfaite !

Plus d'info

Crise : la solution ne viendra pas d’en haut.

Une récente crise sociale déclenchée par une tempête parfaite. Une situation presque normale dans le climat hivernal québécois : une tempête de neige. Une tempête de neige, comme toutes les tempêtes, accompagnée d’une bonne dose d’imprévus. Après tout, il s’agit d’un système complexe aux paramètres météorologiques difficiles à prévoir malgré la tonne de scientifiques qui s’y affairent. Une chose certaine : il faut se préparer à agir et agir pour se préparer.

Plus d'info

Copyright © 2013 Aliterconcept Reproduction restreinte permise si accompagnée de cette mention.