Monopoles radicaux 2020

Temps de lecture approximatif 7 minutes

Commentaire sur les monopoles radicaux 1983

Oh boy… » l’homme!!! «

Je ne sais plus comment écrire ceci en cette ère de LGBTQ+ et #metoo!

L’an 2008… 25 plus tard en fait. Le futur éloigné.

Assez prophétique, car la technologie qui allait tout changer est arrivée en 2007 : le iPhone

Ceci étant dit, et les anachronismes pardonnés, je suis surpris de relire ce texte presque 40 a plus tard et de le trouver bien prophétique.

“L’an 2008”… 25 plus tard que le moment où j’ai rédigé ce texte. Le futur éloigné quoi!

Assez prophétique, car la technologie qui allait tout changer est arrivée en 2007 : le iPhone

Ivan Illich Monopole radicaux 2020

Oh, bien sûr, Ivan Illich l’avait bien mieux expliqué 10 ans auparavant, mais mon jeune esprit de 18 ans était en ébullition et j’avoue être surpris de réaliser que j’avais compris bien des choses sur ce qui allait arriver quelques décennies plus tard.

Yvan Illich, Alvin Toffler (Le Choc du futur) et tant d’autres avec eux avaient vu juste : nous sommes entourés de monopoles radicaux et en sommes bien inconscients.

 

the machine stops

Plus loins encore, E. M. Forster y avait déjà pensé en 1909 dans sa courte nouvelle “The Machine Stops”, à une période ou la technologie et le concept de machine pensante était vraiment très avant-gardiste!

 

 


DÉFINITION de Wikipedia

Le monopole radical est une notion descriptive et critique de la société moderne de consommation et de productivisme. Développée par Ivan Illich, elle désigne non pas la situation monopolistique d’une marque particulière, mais le monopole induit d’une ou plusieurs marques visant à modifier, contrôler et à terme contraindre des populations à modifier radicalement (d’où l’épithète “radical”) leurs habitudes quotidiennes notamment en restreignant leurs choix et leurs libertés.

Le monopole radical touche à tous les domaines de la vie quotidienne, mais essentiellement ceux qui impliquent nécessairement un acte participatif d’achat et de consommation. Il impose ainsi de nouvelles habitudes alimentaires, vestimentaires, des contraintes dans la manière de se déplacer (marche à pied et vélo vaincus par les véhicules motorisés), d’aller au spectacle (toute-puissance de la télévision), etc.


 

monopole radicaux 2020

Une des meilleures citations est probablement : “un Américain parcourt 10 000 km/an avec son automobile et y consacre 1 500 h (de travail pour la payer et de conduite) soit une moyenne de 6 km/h” Conclusion, il aurait mieux fait d’y aller à pied.

Bien que Illich utilisait l’automobile comme exemple principal, ses concepts s’appliquent maintenant à ces géants de l’information et de la technologie qui nous entourent et référés sous le nom de GAFAM (Google, Amazon, Facebook, Apple et Microsoft). On pourrait aussi ajouter Netflix. Sans oublier leurs pendants chinois le BATX (Baidu, Alibaba, Tencent et Xiaomi).

 

 

Gabriel Plassat en parle ainsi :

“Par contre, autrefois séparées et cloisonnées, les industries impliquées disposent maintenant d’une technologie permettant un monopole à la fois radical et global opérant sur le citoyen des contraintes et des habitudes dans tous les domaines, aux interstices et aux croisements entre les domaines.”

Quiconque doute de la puissance de ces monopoles peut facilement en faire la preuve en 3 étapes.

  • Ne pas utiliser son cellulaire pendant 3 jours
  • Ne pas utiliser sa télévision pendant 3 jours
  • Ne pas utiliser l’internet ou prendre ses courriels pendant 3 jours

Survivre à ces défis sans en ressentir un profond malaise est un exploit. On y survit très bien en passant… mais le malaise en est un qui dépasse l’inconfort de ces trois jours. Le malaise persiste, car on réalise soudainement que tout ce qui nous entoure dépend maintenant de cette information précieuse qui nous est maintenant acheminée via ces géants.

Ils contrôlent non seulement notre identité comme l’a démontre les récente et de plus en plus fréquentes fuites de données, mais l’information que nous consommions gratuitement via les canaux officiels (radio , television) en échange de contact avec de la publicité. Tout ça nous est maintenant facturé mensuellement, en pus d’avoir encore à subir la publicité sur toutes nos pages web, par les spam courriel et maintenant sur nos cellulaires en format texto ou message vocal provenant de partout sur le globe.

Notre dépendance à ces informations pour nos choix quotidiens,

sur nos habitudes de consommation,

sur notre alimentation

sur nos modes de communications

notre dépendance devient non seulement visible, mais de plus en plus inconfortable

Alors que les canaux de communications officiels faisaient office depuis le débuts des “mass média” ( radio et television) de filtre invisible, on réalise maintenant que l’absence de filtre nous embrouille l’esprit et que les “fake news” ne sont peut-être pas si “fake” ou bien, elles le sont… arghhh….

Une crise approche ! La confiance en nos politiciens s’étendra à nos administrateurs de sociétés, ceux qui dirigent nos villes, nos vies matérielle et spirituelle…

  • Le wifi 5G va -t-il nous tuer?
  • Les compteurs “intelligents d’Hydro Quebec émanent des ondes invasives et falsifient notre consommation d’électricité?
  • Nos vaccins nous contaminent?
  • Les Russes ont des armes qui risquent de bouleverser l’équilibre géopolitique de la planète
  • Les Chinois fabriquent des médicaments de mauvaise qualité
  • L’Amazonie brûle au profit de grandes corporations et de leur troupeau
  • Le virage vert…
  • La mort des abeilles…
  • La lente agonie du commerce de détail…
  • L’auto électrique dont les batteries contrebalancent leur impact positif su les GAS

Et toute cette information qui nous entoure et dont nous commençons à nous méfier… ainsi que des véhicules qui nous la transmette… nos indispensables téléphones et assistants personnels digitaux!

Mon histoire d’” homme » incapable de se lever sans assistance technologie est apocalyptique, mais… trop proche de la réalité contemporaine pour être confortable.

J’ai écrit cette fable réflective il y près de 40 ans. Je ne suis pas futurologue. Les prospectivistes du passé et contemporains peignent un portrait très sombre de notre futur. La grande dichotomie est l’abondance de solutions technologiques qui pourraient nous permettre de, non seulement survivre, mais de rétablir un équilibre entre nous, les autres espèces et la nature.

Je finis mon texte en faisant confiance en la race humaine (déjà moins stéréotypé qu’en 1983).

J’ai toujours confiance.

Je vois les générations qui me suivent, les fameux Y et leurs successeurs les Millénariaux exigeants et apparemment nonchalants (du moins le dit -on!) et je me dis qu’ils feront tellement mieux que nous, X désabusés et Boomers s’accrochant au pouvoir.

Bien que ces jeunes soient encore plus accrocs à leurs outils technologiques que nous, ils développent une grande sagesse qui nous a cruellement manqué.

Je suis toujours surpris, étonné et franchement encouragé par le niveau de réflexion et de discussion de ces jeunes qui veulent tout changer!

J’ai humblement développé un concept de lois de la complexité et de ce que j’appelle la biologie organisationnelle. Nos jeunes ont compris ces concepts de façon innée!

  • 1re loi : Interagir pour réussir
  • 2e loi : savoir et pouvoir décider
  • 3e loi : apprendre pour grandir
  • Et la loi unique qui sous-tend le tout : Savoir pourquoi on fait tout ça et où on s’en va!

Nos jeunes interagissent plus que nous. Ils ont compris que le succès passe par l’interdépendance et l’intelligence collective et non la compétition sauvage!

Nos jeunes veulent des responsabilités et prennent des décisions!

Nos jeunes veulent apprendre plus que nous! YouTube n’accueille pas seulement des chats!!!

Nos jeunes savent ce qu’ils veulent plus que nous! Ils osent sortir et manifester. Ils osent quitter leur emploi insatisfaisant, ils n’ont plus d’automobile, ils sont végétariens, ils recyclent et font des choix qui nous auraient fait peur.

monopole radicaux 2020

Les monopoles radicaux sont plus présents que jamais.

La grande différence avec 1983 est que ces mêmes monopoles ont mis entre nos mains, littéralement dans nos mains, assez d’information pour nous éduquer sur leur menace bien malgré eux.

Je ne pouvais imaginer un média d’information comme le cellulaire en 1983. Les communicateurs de Star Trek qui semblaient être de la pure fiction en 1965 étaient bien en retard sur ce que nous avons tous dans nos poches aujourd’hui.

 

Mais j’imaginais que l’éducation et l’information seraient la solution.

Je le crois encore plus aujourd’hui.

On commence aujourd’hui à voir poindre une nouvelle conscience sociale à travers les vidéos de chats de YouTube, les recettes de soupe à l’oignon et les photos de pieds dans le sable de Facebook et les Tweets du Twit orange… contrairement à ce qu’on pourrait penser, cette tendance prendra de la vitesse pour rapidement qu’on pourrait l’imaginer.

Ces monopoles radicaux imposés par les GAFAMN et BATX nous offriront dans un même souffle l’ultime solution : la réflexion, cet avantage compétitif qui nous a hissés au sommet de la chaîne alimentaire.


Crédits photo de haut de page Alicia Steels on Unsplash

Matériel protégé par le droit d’auteur © Aliter Concept™ 2020.

S.V.P. ne pas imprimer ou copier sans la permission de l’auteur… ça c’est moi ! (flavallee@aliterconcept.com) 

N’HÉSITEZ PAS À LE PARTAGER pour inciter vos amis à penser autrement!