“On ne peut collaborer avec l’ennemi”.

Entendu en ce glacial matin du 13 novembre 2019 à Montréal.

Le genre de discours qu’on entend dans un film de guerre totale.

Mais , ce commentaire provient de la bouche d’un représentant de la puissante association des médecins spécialistes du Québec. Ces spécialistes en guerre contre le gouvernement Québécois qui tente de rétablir un semblant d’équilibre entrent leur  salaire  injustement relevé par un de leur collègue à l’époque où il était au pouvoir.

Quelle farce!

On a tous vu le jeu de ce spécialiste devenu ministre : il préparait son retour en médecine tout en aidant ses petits amis. Nos chers spécialistes étaient semblent-ils sous-payés. Peut-être. Difficile de voir clair dans tout ce fourbi de fausses preuves et mauvaises comparaisons avec les médecins américains. Toujours est-il que ces socialistes ont vu leur rémunération ajustée par là, un des leurs , ministres de la Santé aux pleins pouvoirs pour faire ce qu’il veut pendant son règne .

Rémunération qui doivent être ajusté à un niveau équitable prou le nouveau gouvernement au pouvoir qui a entendu les plaintes de la population. Un semblant d’équité et de justice exigée par la population québécoise.

Et qu’entends-je ce matin ? La représentante de cette puissante association de médecins se sent au pied du mur avec une menace voilée de loi spéciale si les négociations échoppent. On connaît la chanson.

Mais la menace à peine voilée qu’elle profère ensuite m’a fait frémir de rage : les médecins spécialistes , via leur représentante, menacent maintenant de ne plus pouvoir collaborer avec le gouvernent pour les nombreux projets spéciaux d’amélioration des soins envers la population…à cause de cet ajustement de leur rémunération. Ajustement, répétons-le, désiré, exigé par la population et mis en place par un gouvernement courageux. Impétueux et un peu trop rapide, mais courageux.

L’association des médecins spécialistes, de la bouche de leur représentante,”ne peut pas collaborer avec l’ennemi.”

Eh bin…

Le gouvernent est l’ennemi des médecins spécialistes.

Leur employeur, certes, mais …l’ennemi?

Et qui va payer pour cette attitude de non-collaboration ? Ceux que leur serment d’Hyppocrate 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Serment_d%27Hippocrate

devrait protéger : les patients.

Bizarrement, mon autocorrecteur ne voit pas Hypocrite et …tiens voilà… il vient de le faire encore…mon autocorrecteur remplace Hyppocrate par hypocrite…spontanément.

C’est aussi mon réflexe.

Ce serment inclut, entre autres cette partie 

“Je m’abstiendrai de tout mal et de toute injustice.”

Mais l’association ne peut collaborer avec l’ennemi…ennemi de leurs revenus.

L’ennemi, pour la population, est en voie de devenir cette association. 

“Je m’abstiendrai de tout mal et de toute injustice.”

On voit cependant que le bien-être des patients passe bien après leur rémnaéraiton. Je suis bien d’accord avec eux sur un point : ils gagnent moins que leurs collègues américains.

Ils oublient aussi que

  • leurs études presque gratuites (comparaison avec des études en médecine au USA) ont été payées par leur futur employeurs,
  • qu’ils ont reçu des marges de crédit par les institutions bancaires avec une facilité déconcertante,
  • qu’ils sont les “stagiaires” les mieux payés de notre système d’éducation ,
  • qu’ils ont un emploi garanti des leur sortie de l’université,
  • qu’ils ont des exemptions d’impôt parce qu’il ont la possibilité de devenir des “Inc.” avec un statut de compagnie…un statut unique en regard de ce que les autres professionnels puissent bénéficier
  • que malgré leur statut “d’entrepreneur”, ils n’ont pas de sollicitation à faire ou de marketing pour survivre par rapport aux entrepreneurs “normaux”
  • qu’ils ont des formations plutôt légère en contenu dans des environnement plutôt lourds en divertissement.

Bref… leur statut de médecins d’abord et de spécialistes ensuite leur accorde des faveurs.  À bien des égards.

Tout ça, de la part de “l’Ennemi”.

“Je m’abstiendrai de tout mal et de toute injustice.”

Il serait temps de leur remettre leur serment dans la gorge ou du moins les faire réfléchir sur sa signification.

“On ne peut collaborer avec l’ennemi”…

Oui madame, vous avez raison.

Maintenant, réfléchissez à la nature de cet ennemi.

Réfléchissez sérieusement.

Oh, je ne prétends pas comprendre tous les aspects de cette entente complexe ou encore les “sacrifices” de ces spécialistes mais , comme beaucoup de représentants de cette population captive de son système de santé et impuissante à le changer , je me pose des questions.

Réfléchissez sérieusement.

Car de mon côté, je ne vois que votre insistance à protéger des salaires, vos salaires, et je n’entends rien qui sert les intérêts de la population, vos clients et ceux qui paient des impôts pour payer vos salaires.

La population, représentée par le gouvernent , est donc votre ennemi?

“On ne peut collaborer avec l’ennemi”…

…oui madame, vous avez raison.

Maintenant, réfléchissez à la nature de cet ennemi.

Réfléchissez sérieusement.


Photo by Neil Thomas on Unsplash

 


Matériel protégé par le droit d’auteur © Aliter Concept™ 2019.

S.V.P. ne pas imprimer ou copier sans la permission de l’auteur… ça c’est moi ! (flavallee@aliterconcept.com) 

N’HÉSITEZ PAS À LE PARTAGER pour inciter vos amis à penser autrement!

ARTICLES RÉCENTS