Renoncer à choisir.

André Gide disait : Choisir c’est renoncer.

Une phrase remplie de sagesse.

Pensez-y:

  • Vous choisissez de regarder un feuilleton de 2 heures , vous renoncerez à vous coucher plus tôt, à lire un bon livre, à tricoter, etc.
  • Vous choisissez d’assister à un match de hockey, vous renoncer à jouer au hockey, à marcher main dans la main en soirée avec votre amoureux, à jouer avec vos enfants.
  • Vous choisissez de suivre un cours d’arts martiaux, vous renoncez à un autre cours de natation

Les exemples sont légion!

Et plus sérieusement…

  • Vous choisissez de procrastiner, vous renoncez à terminer votre projet rapidement.
  • Vous choisissez de ne pas assister à une activité de réseautage sous prétexte qu’il y a beaucoup de boulot, vous renoncer à développer vos contacts, contacts qui pourraient vous aider à trouver un nouveau boulot le temps venu…

Et plus sérieusement encore…

  • Vous choisissez de ne pas agir tout de suite, vous renoncez à cueillir les fruits de votre labeur plus tôt
  • Vous choisissez de ne pas accepter de nouvelles responsabilités, vous renoncez à une promotion.
  • Vous choisissez de ne pas initier un nouveau projet, vous renoncer à …TOUT!

Mais le pire, c’est quand vous choisissez de ne pas choisir et de laisser les autres , les évènements, les intempéries, les circonstances choisir à votre place.

Choisir de ne pas choisir, c’est quand même un choix.

Alors la prochaine fois que vous direz  : «Oh, je n’ai pas eu le temps de t’appeler» dites plutôt : « j’ai choisi de ne pas t’appeler! »

Car c’est la vérité.

De la même façon, lorsque vous vous plaindrez de ne pas avoir le temps de commencer un livre, un projet, un cours, ou autre, dites plutôt, «J’ai choisi de ne pas le faire.»

Ayez le courage de vos convictions.

Affichez clairement vos couleurs.

Clamez haut et fort que vous avez décidé de laisser les autres décider à votre place.

C’est votre choix. On le respectera. Vous devrez l’assumer.

 

Trop sombre comme chronique?

Voici la lumière au bout du tunnel!

La gestion des priorités vous forcera quotidiennement à faire des choix. Et rapidement, petit à petit, vous prendrez les choix qui s’imposent.

Un agenda (électronique ou papier) bien conçu vous aidera à trouver la bonne façon de mettre vos priorités dans le bon ordre.

Vous vaincrez ainsi volontairement le sentiment de culpabilité qui vous hante lorsque vous dites…oh je n’ai pas eu le temps.

 

Personne n’a le temps!

Le temps file entre nos doigts comme le sable sec et fin sans aucune possibilité de le retenir. Par contre, les priorités, elles, sont malléables et contrôlables.

Prenez le contrôle de vos priorités.

Ça aussi , c’est un choix!

Et vous pourrez volontairement renoncer à vos vieilles excuses!

Par François Lavallée M. Sc.

N’HÉSITEZ PAS À LE PARTAGER pour inciter vos amis à penser autrement!

Articles récents:

30 kg de mort dans le dos

30 kg de mort dans le dos… c’est le poids moyen du matériel porté par un G.I. en situation de combat selon une recherche rapide sur le web. Rien de semblable à ce que j’ai sur le dos lors de ma première expérience de paintball au Big Foot, dans la région de Lanaudière.

Plus d'info

La cheville carrée et le trou rond

Depuis quelques années, je travaille avec mes deux fils pendant les vacances d'été...Bon, ok, pendant LEURS vacances d'été, pas les miennes. En tant que président d'une PME en consultation, les étudiants d'été représentent une bonne opportunité de tester les nouveaux produits et services à des coûts relativement bas. !

Plus d'info

Êtes-vous un amateur ou un vrai cuisinier ?

Cuisinez-vous ? Comme cuisinier amateur ou comme chef de renommée mondiale ? Et comme manager ? Êtes-vous un amateur ou un manager professionnel de classe mondiale ? La gestion est d'abord une mentalité et une foi absolue dans l'esprit humain. Aucun livre de gestion ne pourra vous donner la recette miracle. Mais il faut bien commencer quelque part. Comme en cuisine. Un œuf et un "grilled-cheese" avant de faire la mayonnaise parfaite !

Plus d'info

Crise : la solution ne viendra pas d’en haut.

Une récente crise sociale déclenchée par une tempête parfaite. Une situation presque normale dans le climat hivernal québécois : une tempête de neige. Une tempête de neige, comme toutes les tempêtes, accompagnée d’une bonne dose d’imprévus. Après tout, il s’agit d’un système complexe aux paramètres météorologiques difficiles à prévoir malgré la tonne de scientifiques qui s’y affairent. Une chose certaine : il faut se préparer à agir et agir pour se préparer.

Plus d'info

DANGER! La mince ligne entre rigueur et rigidité

Seth Godin est un maître dans l’art de résumer (vraiment pas mon cas avec mes blogues de 2345 mots!). Dans un de ses blogues de 2017, il clarifie tout : La première règle : vous suivez les règles.

Plus d'info

FAKE NEWS : 20% de gens heureux au travail

FAKE NEWS : 20% de gens heureux au travail Oh non… pas encore une statistique déprimante provenant d’une étude exhaustive [...]

Plus d'info

Copyright © 2013 Aliterconcept Reproduction restreinte permise si accompagnée de cette mention.