Comment évaluez-vous VOTRE indice d’influence? Partie 3 : la motivation


L’Influence dépend de votre motivation à influencer les autres,
de la relation entre vous et ces personnes,
et de la confiance que vous leur inspirez…

I=MC2

Un modèle simple sans être simpliste.
Comment pouvons-nous évaluer simplement, toujours le même mot d’ordre, mais de façon réaliste, votre motivation à avoir un impact sur la personne que vous voulez influencer. Quelle est cette force interne qui vous pousse à aller au-devant des obstacles potentiels?

Pourquoi diantre insistez-vous autant ou, à l’inverse, pourquoi abandonnez-vous si rapidement lors d’un refus? Qu’est-ce qui caractérise les gens qui insistent, parfois délicatement, parfois un peu moins subtilement…?

Prenons quelques exemples,

Rappelez-vous votre dernière visite au magasin de jouets avec votre enfant de 4 ans. On parle souvent du « détestable deux », à cet âge l’enfant apprend le pouvoir du « non » et qu’il réalise que le monde est à ses pieds s’il dit « non » assez souvent et assez fort. En fait il réalise rapidement ce que le monde n’est pas prêt à faire devant son « non » mais loin de moi l’idée de jouer au pédopsy!

On connait donc le « Terrible Two » mais on oublie le « cathartique quatre! »
(en anglais le F##**g four!).

La scène se passe dans un magasin de jouets….
Votre grand de 4 ans insiste à grand déploiement de cris et de subtiles manipulations enfantines pour que vous achetiez un jouet.
Pas celui pour lequel vous avez accepté de pénétrer dans l’antre du démon…
Un autre. Un autre de plus!!
Parlez-moi de motivation!
Quelle stratégie millénaire utilise-t-il?

D’abord l’objectif :

votre bambin machiavélique SAIT ce qu’il veut et il s’arrange pour VOUS le faire savoir. Les descriptions élaborées de tous les avantages,
les bénéfices pour sa santé mentale et la vôtre deviennent de plus en plus évidents!
Si vous ne compreniez pas le sens de l’existence avant votre venue dans le sanctuaire de l’épicurisme juvénile,il est maintenant cruellement clair que tout s’éclaircit. La Clarté de votre argumentaire sera donc votre levier d’influence. Si votre diabolique chérubin peut vous convaincre de cracher le montant nécessaire à la jouissance temporaire associée à la possession du colifichet si ardemment désiré, je suis convaincu qu’un adulte équilibré peut faire de même avec quiconque doit être influencé.
Sans les cris, les pleurs et les menaces de ne plus manger ses petits pois…
Je suis également convaincu que la plupart d’entre nous peuvent, et j’insiste, passer à un niveau stratégique supérieur.
La plupart d’entre nous…. La clarté donc.

Savez-vous POURQUOI vous iriez au front?
Les bénéfices pour vous, mais surtout pour la personne que vous désirez influencer.
Les retombées, les avantages, les pour et les contre. TOUT doit être clair AVANT de comment le travail d’influence.
Le travail requis pour réussir ne dépendra que de la complexité de votre cas. La location du prochain DVD nécessitera moins d’effort que l’approbation du budget d’exploitations de la prochaine période triennale.

Truc pour la soirée DVD en couple : capitulez immédiatement et louez le dernier film de Jennifer Aniston ou Sandra Bullock. Il faut savoir choisir ses batailles! (bon, je me rends coupable de dévoiler mes horribles penchants machistes pour les films d’action… Ahhhh!)
Mais la clarté ne suffit pas.
Revenons à notre épisode de la bricole en polymère complexe dans le temple de jovialité pré pubescente. Non seulement notre doux poussin nous influence à force d’argument convaincants, et nombreux (bien que le nombre ne puisse avoir autant de valeur que le côté halluciné de ses élucubrations juvéniles…

Ils ont de l’imagination… Qui eut pensé que l’achat, une figurine de Batman, pouvait avoir une incidence sur la carrière d’inspecteur du ministre du Revenu de ces jeunes? Qui aurait crû qu’un jeune puisse penser à une carrière d’inspecteur du ministère du Revenu!…
Longue parenthèse… Je la ferme allègrement, mais encore faut-il y mettre un brin d’intensité.
À maintes reprises!
Combien de fois un enfant vous demande-t-il d’acheter un jouet avant d’abdiquer?
Bel exemple!
Combien de fois osez-vous amasser assez de courage pour aller porter votre cas en appel?
3 fois? 2? 1?…
Ou moins de 1 fois… C’est-à-dire que vous y pensez longtemps, que vous bâtissez davantage de contre-arguments que la personne que vous désirez influencer POURRAIT utiliser contre les vôtres que de penser à VOS arguments… Tout ça pour finir par VOUS convaincre qu’elle dira NON AVANT même que vous ayez essayé!!!
Mais l’espoir est là!
Rappelez-vous… Vous avez déjà été le démon harcelant vos parents dans l’histoire ci-dessus!
Et vous avez eu, au moins à l’occasion, le jouet convoité!
Pas convaincu? Revenez plus loin en arrière…
Quand avez-vous arrêté d’essayer d’apprendre à marcher?
Quand vous avez réussi!
L`objectif était TRÈS CLAIR!
Votre intention de réussir aussi.
Et vous avez persisté malgré les chutes, les bosses, les cris et les pleurs.
Pourquoi un adulte cesse-t-il ses efforts si rapidement devant la crainte du refus de l’autre?

  • Pour ne pas harceler l’Autre?
  • Pour respecter la hiérarchie?
  • Pour offrir un compromis raisonnable?

Revenez à votre objectif : si celui-ci en vaut la peine, il faut persister et répéter l’assaut.
Revoir la stratégie, réétudier les arguments, représenter le projet pour qu’il soit compris, travailler la perspective
et redémontrer les bénéfices pour l’autre personne.

Encore et encore…

Si le jeu en vaut la chandelle, il faut garder la flamme bien vivace!

Évaluez maintenant votre motivation selon l’échelle suivante et reportez vos résultats sur la grille disponible ici.
Assurez-vous de lire les billets précédents pour compléter la grille.
Moins de 1 : je n’essaie même pas avec cette personne

  1. une fois, un seul refus et j’abandonne
  2. je recommencerai peut-être…
  3. j`y retourne et j`insiste…

Votre motivation à influencer est-elle suffisante?
Êtes-vous satisfait de vos résultats?
Que faire avec toute cette information?
Lisez la suite la semaine prochaine pour visualiser votre carte d’influence!

Par François Lavallée M. Sc.

 

N’HÉSITEZ PAS À LE PARTAGER pour inciter vos amis à penser autrement!

Articles récents:

Gérer le contexte et non le texte con

Gérer le contexte et non le texte con. Non, pas un mauvais jeu de mots. Je suis abonné à l’excellent magazine de l’ASQ. Chaque mois l, ASQ et ses contributeurs nous ouvrent les yeux sur des sujets intéressants et d’actualité. Chaque mois je me sens un peu plus intelligent… après m’être senti un peu idiot. Après tout, c’est le but des ces magazines : informer, éduquer, développer, améliorer. Mais... et c’est un gros, mais.. MAIS à l’occasion je me demande si vraiment certaines personnes sont surprises autant que moi et pour les mêmes raisons à la lecture d’articles présentés comme des moments d’illumination dans une mer d’opacité corporative. Ah ça, comme paragraphe opaque, c’était champion!

Plus d'info

Danger ! Souper spaghetti hors contrôle

Danger ! Souper spaghetti hors contrôle C'est ce que la pancarte à l'entrée de l'édifice aurait dû annoncer! Vous avez sûrement été invité à participer à une activité de financement semblable. Celle qui est organisée par des bénévoles soucieux d'accumuler des fonds pour un organisme sans buts lucratifs, pour aider les plus démunis ou les patients d'un centre de soins ou les scouts ou l'équipe de soccer locale. Une opportunité de photos pour le député du coin accompagné de la mairesse et des conseillers municipaux... etc, etc. On s'amuse, on se bourre la fraise et dans certains cas, la sauce à spaghetti est tellement bonne qu'en plus de nous faire oublier le goût des pâtes trop cuites, on s'en fait une réserve! Non seulement la sauce peut être savoureuse, fruit d'une recette ancestrale d'une bénévole qui a travaillé pendant des jours dans sa cuisine, mais en plus, cette réserve de sauce nous fait sauver du temps tout en contribuant à l'organisme qui a organisé l'évènement. On connait la chanson! On y participe chaque année pour appuyer la cause à laquelle on souscrit. Jusqu'à ce que...

Plus d'info

Mesures démesurées

Peter Drucker disait : « Si vous ne pouvez le mesurer, vous ne pouvez l’améliorer ».

Plus d'info

Elle a préféré « investir » dans un silencieux plutôt que de soigner son cerveau.

Elle a préféré « investir » dans un silencieux plutôt que de soigner son cerveau. Bien que cette situation semble [...]

Plus d'info

Les structures dissipatives et la conformité

Les structures dissipatives et la conformité. Certains de mes lecteurs assidus et quelques admirateurs (ben oui, j’en ai…) me trouvent un peu (un peu petit peu)… disons… "out of the box" (restons poli !).

Plus d'info

Cet hôpital a payé 2000$ pour un support à crayon !

Simplement en ne comprenant pas la cinquième discipline des organisations. Peter Senge a écrit, en 1991, sur le sujet des disciplines des organisations intelligentes. L’esprit d’équipe, le souci de développement du personnel, les modèles mentaux, la vision commune et finalement la pensée systémique. Cette pensée systémique que la plupart des organisations tentent de fragmenter par des processus compliqués basés sur des procédures rigides et nombreuses.

Plus d'info

Copyright © 2013 Aliterconcept Reproduction restreinte permise si accompagnée de cette mention.