Réflexion sur le rôle de l’assurance qualité, partie 5

Les textes qui suivent sont inspirés d’une réflexion de Francine Contant, experte en BPF comptant plus de 30 années d’expérience dans le secteur pharmaceutique québécois, experte résidente de la Communauté de pratique d’Assurance Qualité du Québec (CPAQQ). Le texte original de Mme Contant apparaîtra entre guillemets à travers le billet.

Cette réflexion s’accompagne d’un renouveau de la Communauté de pratique d’Assurance Qualité du Québec en 2011 et forme les bases fondamentales de la mission de la CPAQQ.

Extrait du dernier billet : « La vision système dépasse les rôles en silo des individus de l’entreprise. Une plus grande collaboration, un partage efficace des expertises, une gestion du risque englobant tous les services et toutes les opérations, voila la vision du futur, celle à laquelle nous devons aspirer. »

Collaboration.

Vision à long terme.

Gestion du risque

Partenaire d’affaires stratégique.

Tout cela pointe vers la mission de l’AQ de l’Avenir.

Francine Contant nous indique la voie à suivre en ces termes :

 « Le bon vieux temps » est chose du passé. La pression pour réduire les coûts des médicaments est immense et augmente au même rythme que les exigences des clients. Cette tendance s’accentue et ne laisse entrevoir aucun répit à court terme pour les gestionnaires des entreprises pharmaceutiques. »

Augmenter la qualité tout en réduisant les coûts. Et tout cela en amenant le produit au marché en un temps record, histoire de contrôler les inventaires. Le sacro-saint « Just in time ». La triade des affaires nous dicte cependant que seuls deux des trois paramètres peuvent êtres atteint avec succès.

Screen Shot 2015-03-19 at 10.36.53 AM

Pourrons-nous encore faire plus de qualité avec moins de ressources et plus rapidement?

Impossible?

  • À moins de revoir drastiquement les rôles traditionnels présents dans nos entreprises et dans l’industrie en général.
  • À moins d’entamer une démarche de recherche de l’Excellence qui commence par le développement en continu de nos spécialistes en AQ
  • À moins d’uniformiser les pratiques non seulement localement mais globalement
  • À moins de rendre à César ce qui est à César : le contrôle de la qualité aux mains de ceux qui la produisent et non à ceux qui n’ont aucun impact direct sur celle-ci
  • À moins de développer un sens aigu des affaires et des marchés,
  • À moins d’augmenter sensiblement notre capacité à planifier, à gérer le changement, à gérer les projets, à prendre des décisions, à penser « prévention » plutôt que « réaction »

Et comment y arriver?

  • En regroupant nos meilleures pratiques et nos ressources,
  • En comparant nos processus
  • En partageant ouvertement nos réussites autant que nos écueils
  • En offrant des pistes de solutions
  • En échangeant librement avec les collègues au travers de discussions sans retenues
  • En collaborant à des projets communs d’optimisation
  • En interprétant ensemble les réglementations internationales

La technologie nous offre des moyens jusqu’alors inexistants pour accomplir cette titanesque tâche de renouvellement de l’AQ. Que ce soit par le truchement des réseaux sociaux, par contact téléphonique ou par des rencontres de visu, l’information doit passer! La collaboration entre pairs et experts se doit de transformer notre vision, et notre perception de la réalité pharmaceutique.

Quelle est VOTRE prochaine étape?

Par François Lavallée, M. Sc.

 

N’HÉSITEZ PAS À LE PARTAGER pour inciter vos amis à penser autrement!

Articles récents:

Danger ! Souper spaghetti hors contrôle

Danger ! Souper spaghetti hors contrôle C'est ce que la pancarte à l'entrée de l'édifice aurait dû annoncer! Vous avez sûrement été invité à participer à une activité de financement semblable. Celle qui est organisée par des bénévoles soucieux d'accumuler des fonds pour un organisme sans buts lucratifs, pour aider les plus démunis ou les patients d'un centre de soins ou les scouts ou l'équipe de soccer locale. Une opportunité de photos pour le député du coin accompagné de la mairesse et des conseillers municipaux... etc, etc. On s'amuse, on se bourre la fraise et dans certains cas, la sauce à spaghetti est tellement bonne qu'en plus de nous faire oublier le goût des pâtes trop cuites, on s'en fait une réserve! Non seulement la sauce peut être savoureuse, fruit d'une recette ancestrale d'une bénévole qui a travaillé pendant des jours dans sa cuisine, mais en plus, cette réserve de sauce nous fait sauver du temps tout en contribuant à l'organisme qui a organisé l'évènement. On connait la chanson! On y participe chaque année pour appuyer la cause à laquelle on souscrit. Jusqu'à ce que...

Plus d'info

Changement d’huile inutile ? Cours de mécanique organisationnelle requis.

Changement d’huile inutile ? Allez expliquer cela au propriétaire d’une luxueuse Mercedes. Personne ne pourra argumenter que la garantie d’une berline familiale exige des opérations d’entretien pour qu’elle soit honorée. Cela fait partie de contrat entre le propriétaire et le manufacturier. On le sait. Oh, on pourra discuter longtemps sur la réelle fréquence requise par le véhicule et celle exigée par le manufacturier.. et les concessionnaires. Il n’en reste pas moins qu’un entretien déficient entraînera des problèmes à long terme sur le véhicule et des frais additionnels pour le propriétaire si ce dernier ne respecte pas les termes de l’entente de garantie. On le sait. On le sait, mais à l’occasion on étire un peu la sauce et les délais entre les entretiens peuvent, mais alors là vraiment rarement (…) aussi s’étirer. Vous me voyez venir j’espère…

Plus d'info

30 kg de mort dans le dos

30 kg de mort dans le dos… c’est le poids moyen du matériel porté par un G.I. en situation de combat selon une recherche rapide sur le web. Rien de semblable à ce que j’ai sur le dos lors de ma première expérience de paintball au Big Foot, dans la région de Lanaudière.

Plus d'info

La cheville carrée et le trou rond

Depuis quelques années, je travaille avec mes deux fils pendant les vacances d'été...Bon, ok, pendant LEURS vacances d'été, pas les miennes. En tant que président d'une PME en consultation, les étudiants d'été représentent une bonne opportunité de tester les nouveaux produits et services à des coûts relativement bas. !

Plus d'info

Êtes-vous un amateur ou un vrai cuisinier ?

Cuisinez-vous ? Comme cuisinier amateur ou comme chef de renommée mondiale ? Et comme manager ? Êtes-vous un amateur ou un manager professionnel de classe mondiale ? La gestion est d'abord une mentalité et une foi absolue dans l'esprit humain. Aucun livre de gestion ne pourra vous donner la recette miracle. Mais il faut bien commencer quelque part. Comme en cuisine. Un œuf et un "grilled-cheese" avant de faire la mayonnaise parfaite !

Plus d'info

Crise : la solution ne viendra pas d’en haut.

Une récente crise sociale déclenchée par une tempête parfaite. Une situation presque normale dans le climat hivernal québécois : une tempête de neige. Une tempête de neige, comme toutes les tempêtes, accompagnée d’une bonne dose d’imprévus. Après tout, il s’agit d’un système complexe aux paramètres météorologiques difficiles à prévoir malgré la tonne de scientifiques qui s’y affairent. Une chose certaine : il faut se préparer à agir et agir pour se préparer.

Plus d'info

Copyright © 2013 Aliterconcept Reproduction restreinte permise si accompagnée de cette mention.