Interactions magiques dans l’organisation intelligente – fin

Rappel du dernier article :

Nos participants sont à l’extérieur sous une température inacceptablement basse pour cette fin d’hiver … sans manteaux. L’exercice précédent a duré plus de 4 minutes.

Rappelez-vous : ils grelottaient pendant cette fraîche journée de fin d’hiver québécois avec leur manteaux lors de l’exercice précédent et nous les avons laissé très légèrement vêtus…..

Mais, en employés dociles, ils ont tous accepté ces conditions inhumaines, car après tout, leur leader est un homme de confiance…. et il doit bien y avoir une raison de faire ces folies !!!

Une fois le groupe sorti, le signal est lancé : faites des triangles équilatéraux. Sans gestionnaires. Pourront-ils faire mieux ?

Temps d’exécution : 27 secondes.

Dans le calme. Sans confusion.

Fin de l’exercice, réussi cette fois-ci !

Un bref exercice de réflexion sur les deux parties de l’exercice (sur affiches de type flip-chart) a généré les commentaires suivants :

 

2015-03-19 08.53.26

Confusion !

Chaos !

Désorganisé !

POURQUOI ?

Manque de communication et de planification !

Instructions pas claires !

Microgestion !

et mon préféré….

Les gestionnaires sont inutiles !

 

Beaucoup de blâme pour la gestion !

  • Pourquoi n’ont-ils pas planifié adéquatement ?
  • Pourquoi n’ont-ils pas demandé de meilleures informations ?
  • Pourquoi ne pas nous avoir expliqué ?
  • Pourquoi ne pas nous avoir laissé faire ?

Les gestionnaires étaient inutiles…

…sauf peut-être celui qui a rapidement expliqué à son équipe ce qu’ils devaient faire en finissant par… « Vous savez ce que vous avez à faire, je n’ai pas à vous dire comment… go ! »

Et celui-ci a réussi rapidement, sans stress et n’est plus intervenu par la suite. Ah oui, et il s’est bien amusé à regarder les autres.

Quelques conclusions du premier exercice :

Conclusions que JE tire…

Instructions pas claires ?

Pourquoi ce gestionnaire n’a-t-il pas consulté ses collègues ?

Esprit de compétition ?

Pourtant, le fait que les gens étaient reliés à d’autres équipes était très évident….

Pas de planification…

Pas de communication entre les gestionnaires

AH oui… on voit ça à l’occasion…à l’occasion…

Une équipe a fini bien avant les autres…

Et si on s’aidait les uns les autres ? Ah oui, les égos incontrôlables…

Les “employés” attendant de se faire placer.

On attend les instructions du “boss”

Même lorsque les quatre gestionnaires sont venus à ma rencontre, en perturbant les triangles déjà en place !

Et l’initiative personnelle dans tout ça ?

Et la demande d’information pour ceux qui se demandaient « pourquoi? ». N’oubliez pas que la génération Y est la génération « Why » !

Pourquoi avoir attendu plutôt que de proposer une solution ?

Et l’autorégulation ?

Ah.

Un des gestionnaires avait compris.

Au-delà de la simple délégation de tâches, l’autorégulation implique une démarche de « lâcher prise » et une clarification du rôle de chacun. Pas seulement une description de tâches, mais une définition de la place de chacun dans l’entreprise et dans la vision globale de ce qui doit être accompli.

Chaque employé réalise rapidement le but des activités SI la vision est claire.

Une des cinq disciplines de Peter Senge : La vision partagée ! Attention, pas la vision imposée, celle qui apparaît sur les affiches partout sur les murs de la compagnie.

Une autre concerne l’esprit d’équipe.

Une troisième discipline parle de développement de talents et de maîtrise des compétences.

Les deux derniers disciples de Senge nous amènent au cœur du problème démontré par cet exercice :

Les modèles mentaux et la vision systémique.

Modèles mentaux… à redéfinir en ce début de XXIsiècle ! En effet, la position du patron comme grand dirigeant autocratique ne peut qu’entraîner un schisme et une perte de performance. Le rôle de tout un chacun est de prendre sa juste place. Ceci nécessitera une nouvelle définition des rôles… et un changement de paradigme profond au niveau de nos concepts de structure organisationnelle. La hiérarchie devra se transformer pour prendre en considération les interactions multiples des gens entre eux, entre services, entre compagnies et à travers les réseaux sociaux qui ne sont pas prêts de disparaître.

Interactions !

Autorégulation

La base de cette vision systémique.

L’exercice des triangles incitait à la vision du système en entier bien que les gestionnaires en place s’épuisaient à gérer leur équipe et non à atteindre l’objectif.

La vision systémique nous incite à repenser l’ensemble de nos activités.

Cette vision systémique est plus naturelle et intuitive que la vision hiérarchique qui paralyse nos organisations.

La mauvaise nouvelle : nos organisations et leur gestion bien ancrée dans le Taylorisme se sentent légèrement menacées par ce nouveau modèle mental.

La bonne nouvelle : nos employés sont de plus en plus prêts à endiguer cette vision et à contribuer à la performance de l’Entreprise.

L’exercice le démontre de façon éloquente : Plus de 4 minutes avec l’équipe de gestion et moins de 30 secondes par l’autorégulation. Une amélioration de 800 % sans aucun effort conscient pour instaurer des Kaizen, 5S ou autres outils « lean ».

Une vision claire. Une contribution volontaire. Et hop… pas besoin de penser à mettre un manteau puisque nous n’aurons pas le temps d’avoir froid…

Prochain défi S.V.P.?

La magie de la coopération s’opère alors.

Peter Senge parle de vision systémique.

Clay Shirky parle de surplus cognitif.

Jon Husband parle de wirearchy.

Neils Pfleaging mentionne la physique organisationnelle.

J’appelle ça la biologie organisationnelle puisque les parallèles avec une cellule vivante en interaction avec son environnement sont tellement semblables et évidents à mes yeux.

Les interactions magiques n’ont rien de magique.

Les interactions sont naturelles et organiques dans une organisation intelligente.

Notre rôle est de les faciliter. Ceci deviendra la seule façon de gérer la complexité de nos organisations. Cette complexité qui résulte en partie de la globalisation des marchés mais aussi de la complexité inhérente de l’être humain.

Faciliter les interactions.

Laissez tomber le mode “command & control” mis en place par Frederick Taylor au début du siècle dernier. Soyez un agent de changement pour rendre votre organisation intelligente.

Et laissez les gens planifier leurs vacances …

ensemble !

En passant, je vous invite à utiliser un outil qui vous aidera énormément lors de la préparation de vos vacances. Il s’agit du Guide de préparation aux vacances que vous pouvez vous procurer sur notre boutique.

Matériel sous copyright © Aliter Concept 2015. S.V.P. ne pas imprimer ou copier sans la permission de l’auteur.

N’HÉSITEZ PAS À LE PARTAGER AVEC VOS AMIS! Pensez autrement pour agir autrement!

Articles Récents

Danger ! Souper spaghetti hors contrôle

Danger ! Souper spaghetti hors contrôle C'est ce que la pancarte à l'entrée de l'édifice aurait dû annoncer! Vous avez sûrement été invité à participer à une activité de financement semblable. Celle qui est organisée par des bénévoles soucieux d'accumuler des fonds pour un organisme sans buts lucratifs, pour aider les plus démunis ou les patients d'un centre de soins ou les scouts ou l'équipe de soccer locale. Une opportunité de photos pour le député du coin accompagné de la mairesse et des conseillers municipaux... etc, etc. On s'amuse, on se bourre la fraise et dans certains cas, la sauce à spaghetti est tellement bonne qu'en plus de nous faire oublier le goût des pâtes trop cuites, on s'en fait une réserve! Non seulement la sauce peut être savoureuse, fruit d'une recette ancestrale d'une bénévole qui a travaillé pendant des jours dans sa cuisine, mais en plus, cette réserve de sauce nous fait sauver du temps tout en contribuant à l'organisme qui a organisé l'évènement. On connait la chanson! On y participe chaque année pour appuyer la cause à laquelle on souscrit. Jusqu'à ce que...

Plus d'info

Changement d’huile inutile ? Cours de mécanique organisationnelle requis.

Changement d’huile inutile ? Allez expliquer cela au propriétaire d’une luxueuse Mercedes. Personne ne pourra argumenter que la garantie d’une berline familiale exige des opérations d’entretien pour qu’elle soit honorée. Cela fait partie de contrat entre le propriétaire et le manufacturier. On le sait. Oh, on pourra discuter longtemps sur la réelle fréquence requise par le véhicule et celle exigée par le manufacturier.. et les concessionnaires. Il n’en reste pas moins qu’un entretien déficient entraînera des problèmes à long terme sur le véhicule et des frais additionnels pour le propriétaire si ce dernier ne respecte pas les termes de l’entente de garantie. On le sait. On le sait, mais à l’occasion on étire un peu la sauce et les délais entre les entretiens peuvent, mais alors là vraiment rarement (…) aussi s’étirer. Vous me voyez venir j’espère…

Plus d'info

TOC, TOC, QA est là?

TOC, TOC, QA est là? Bien qu’habitué aux titres étranges celui — ci dépasse les bornes! TOC : trouble obsessif compulsif. Oh, ne vous inquiétez pas, personne (ou presque) en position d’autorité chez mes clients ne souffre de ce problème de comportement. Enfin, pas de façon pathologique. Mais… Depuis quelques années, je me plais à dire à mes clients des industries très réglementées que la perfection est l’ennemie du bien et que la conformité est l’ennemi de la qualité. Une fois qu’ils ont recommencé à respirer et qu’ils ont repris des couleurs normales, je m’explique.

Plus d'info

Cinq singes, une douche et une banane

Presque tout le monde la connaît celle-là. Cinq singes cohabitent poliment dans une cage. (Bon j’avoue que je ne se serais moi-même pas beaucoup poli si j’étais dans une cage avec 4 congénères, observés par des chercheurs un peu sadiques…) On ajoute une échelle dans la cage et on accroche un régime de bananes au bout de l’échelle. Hey, même un singe dont l’intellect est de niveau inférieur sait quoi faire dans ces conditions! Ce qu’il fit ! Le plus rapide des cinq commença l’ascension suivie des autres, un peu déçus, mais confiants de pouvoir arracher quelques bananes au victorieux primate. Mais voilà… nos astucieux chercheurs, sans doute des Ph.D. en psychologie sociale, un domaine particulièrement intéressant, ces chercheurs ont bien planifié leurs expériences ...

Plus d'info

Influencer au suivant

Influencer au suivant : la métaphore de la toilette J’ai récemment rencontré une personne que je connais un peu. Elle, de son côté, semblait me connaître beaucoup! Lors de chaque congrès ou formation publique auquel j’assiste régulièrement, je me fais interpeller : « M. Lavallée? » « François ? » « Êtes-vous, êtes-vous… lui? » Chaque fois, je me retourne et je cherche un visage familier. Chaque fois, je ne trouve pas, mais je perçois cette figure souriante qui me fait signe. Je ne les connais pourtant pas! Que s’est-il passé?

Plus d'info